Nouveautés
Politiques de l'inimitié - Achille Mbembe
Impostures pharmaceutiques - Mathieu Quet
La manufacture du meurtre - Alexandra Midal

Plus de nouveautés

[Tweet du jour] Histoire dessinée de la France !

En savoir plus

[Tweet du jour] Histoire dessinée de la France !

Sorcières Tour

Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d'aujourd'hui de figure d'une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.

Le Sorcières Tour continue le mercredi 28 novembre à la librairie Floury à Toulouse où vous pourrez rencontrer l'auteur dès 18h30.

D'autres dates de rencontres sont prévues...
Mais vous pouvez d'ores et déjà (re)voir l'auteure de Sorcières. La puissance invaincue des femmes invitée par François Busnel dans son émission La Grande Librairie.

Pour en savoir plus

Pax romana ! le nouveau volume de la collection l'Histoire dessinée de la France - en librairie le 14 novembre 2018

15 novembre 2018

Un débat est organisé à l'IMA autour de la question de la réhabilitation de la médina de Marrakeh auquel Michel Peraldi, auteur de Marrakech ou le souk des possibles, participe ce jeudi à 19h.

Pour en savoir plus

Marrakech, ou le souk des possibles - Paris

17 novembre 2018

Karima Lazali fera une présentation de son livre Le Trauma colonial ce samedi à 17h à la librairie Le Divan.

Pour en savoir plus

Le Trauma colonial - Paris

Centenaire de la guerre 1914-1918

Tonnelier originaire de l’Aude, Louis Barthas est envoyé au front dès 1914. Démobilisé en 1919, il met au propre ses notes prises tout au long du conflit. Militant socialiste et écrivain à son insu, le caporal Barthas a observé jour après jour la vie dans les tranchées : les rats, la boue, les bombes…
Publiés pour la première fois en 1978 par François Maspero, Les Carnets de guerre de Louis Barthas sont depuis devenus un classique.

« Une superbe adaptation graphique et aussi une invitation à relire ces Carnets de guerre dont les quelque mille sept cents pages, lors de leur parution aux éditions Maspero, avaient recueilli un énorme succès. » Télérama

Pour en savoir plus

Une histoire des civilisations - Jean-Paul Demoule, Dominique Garcia, Alain Schnapp (dir.)

[Vidéo] Sexe, race & colonies

À (re)voir : l’entretien avec Pascal Blanchard sur France 24 à propos de l'ouvrage Sexe, race & colonies, d’un collectif d’historiens, sur l’imagerie du corps sous domination coloniale, qui fait à la fois référence et débat en France.

À (re)lire également : l'article de Sonya Faure dans Libération
« Sexe, race et colonies, qui sort jeudi en librairie, retrace l’histoire coloniale par le prisme de la sexualité. L’une ne peut se penser sans l’autre, soutiennent les historiens, anthropologues ou politologues qui y ont participé. Et cet imaginaire mêlant domination, race et érotisme, forgé six siècles durant, irrigue malgré nous, aujourd’hui encore, le regard que nous portons sur l’autre : "Un travail de déconstruction devient, aujourd’hui, plus que jamais nécessaire", écrivent les auteurs. »

À (ré)écouter : Christelle Taraud sur France Culture : choquer pour déconstruire 

Pour en savoir plus

[Vidéo] La Manufacture du meurtre

« En 1896, à l’âge de 35 ans, Henry Howard Holmes, de son vrai nom Herman Webster Mudget, le premier tueur en série des États-Unis, avoue des dizaines de crimes.
Pour mener tranquillement ses activités, il a édifié à Chicago, à quelques encablures des abattoirs les plus sophistiqués du monde, une bâtisse si vaste que ses voisins l’ont appelée le Château.
Létal, pratique et confortable, l'immeuble est doté des innovations les plus récentes. Chef-d'œuvre rationnel et mécanique cosy du crime en pantoufles, le projet de Holmes, designer de l'extrême, s'inscrit à merveille dans le projet fonctionnaliste des modernes... »

Pour en savoir plus

La Caste

« L’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron, explique Laurent Mauduit, n’est pas seulement la conséquence d’un séisme historique, qui a vu l’implosion du Parti socialiste et du parti Les Républicains. C’est aussi l’aboutissement de l’histoire longue de la haute fonction publique, qui a cessé de défendre l’intérêt général pour se battre en faveur de ses seuls intérêts. »  Mediapart

« Comment comprendre l’accession d’Emmanuel Macron à la présidence de la République et en mesurer la portée historique ? À s’en tenir aux explications avancées, cette victoire par "effraction", comme l’a qualifié un jour le chef de l’État, serait le résultat d’une aventure individuelle chanceuse en même temps que celui de l’effondrement historique des deux partis dominants. Cela manque l’essentiel explique Laurent Mauduit, dans un essai vivifiant. » Michel Soudais, Politis 

À (re)voir : Laurent Mauduit invité par Aude Lancelin pour Le Média.  

 

Pour en savoir plus

Lobbytomie

À (re)lire : l’interview de Stéphane Horel, auteure de Lobbytomie, pour L’Express
« Les lobbies, elle connaît mieux que personne. La journaliste Stéphane Horel mène depuis de longues années des enquêtes sur les stratégies d'influence des industriels, dont les produits sont mis en cause pour leur nocivité. Collaboratrice régulière du quotidien Le Monde, elle publie Lobbytomie, comment les lobbies empoisonnent nos vies et la démocratie, aux éditions La Découverte. Une immersion très documentée dans ce monde où la manipulation est reine. »

À (ré)écouter : Stéphane Horel était l'invitée d'Ali Rebeihi sur France Inter.

À (re)voir : Olivia Gesbert recevait Stéphane Horel sur France Culture.

En savoir plus

Quand le Sud réinvente le monde

« Dans son dernier ouvrage, Quand le Sud réinvente le monde, le politologue, professeur à Sciences-Po, Bertrand Badie analyse les relations internationales à l'heure de la mondialité. À partir de la notion de puissance et surtout celle de faiblesse, il décrypte les nouvelles sources de violences et de conflictualités. Il souligne à quel point le ratage de la décolonisation continue d'empoisonner les échanges internationaux. Ainsi, estime-t-il, est né un monde empreint d'une inégalité inédite et croissante qui crève l'écran, mais que nous regardons de façon marginale, alors que c'est le cœur du problème. » Catherine Calvet, Libération

À (re)voir : l'interview de Bertrand Badie pour Mediapart

Pour en savoir plus

[Actualité] La Possibilité du fascisme

« Pour le sociologue Ugo Palheta, auteur de La Possibilité du fascisme, "le capitalisme porte en germe le fascisme", même si ce n'est pas une fatalité. Pour écarter le danger, il faut construire un nouveau clivage de classe. » Grégory Martin, l'Humanité.

À (re)voir également : la vidéo de Ugo Palheta invité par Aude Lancelin sur Le Média.

Pour en savoir plus

[Vidéo] Dialectique de la pop

Rencontre avec Agnès Gayraud chez le disquaire parisien Balades Sonores lieu idéal pour nous parler de son livre Dialectique de la pop, vinyles à l'appui !

La pop ne descend pas directement des Muses. Son histoire, tous genres musicaux confondus, est intimement liée aux technologies de diffusion qui ont permis son éclosion commerciale. Agnès Gayraud parcourt cette histoire en prenant soin d’éclairer les intentions esthétiques qui traversent cette forme musicale, si souvent dépréciée au profit d’une grande musique qui aurait le monopole de l’art.

🎧 À écouter la playlist d'Agnès Gayraud au micro de Matthieu Conquet sur France Inter !

 

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites