Nouveautés
Stratégies anticapitalistes du XXIe siècle - Erik Olin Wright
La cité écologique  - Serge Audier
Les capitalismes à l'épreuve de la pandémie - Robert Boyer

Plus de nouveautés

[Tweet du jour]

Pour en savoir plus

[Tweet du jour]

[ACTUALITÉ] La face cachée du web

« La chercheuse américaine analyse les conditions de travail des modérateurs, ces « nettoyeurs » du Web, chargés d’assainir les plates-formes Internet. [...] Son livre témoigne des dangers qu’il y aurait à détourner le regard du travail accompli derrière nos écrans et à cesser de nous poser des questions sur le monde que fabriquent les plates-formes, auxquelles nous confions une part chaque jour plus grande de nos vies. » peut-on lire dans Le Monde.

Sarah T.Roberts, dans son livre Derrière les écrans, révèle les conditions de travail des substituts de l’« intelligence artificielle » et les risques psychologiques auxquels sont exposés celles et ceux dont le quotidien connecté consiste à visionner à la chaîne des contenus insoutenables pour que nous n’y soyons pas confrontés. L’autrice a répondu aux questions de La Revue des médias de l’INA pour approfondir ses réflexions.

Comment se fait la sélection des contenus sur les réseaux sociaux ? Pourquoi certains contenus peuvent être vus dans un pays, et être supprimés dans d’autres ? Radio Nova a invité Antonio Casili, auteur de la préface du livre, pour répondre à ces questions d’actualité.

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] La face cachée du web

[VIDÉO] Racismes de France

Kaoutar Harchi, écrivaine et sociologue, était l'invitée de l'émission de Mediapart « À l'air libre » pour parler des différentes formes que prend le racisme dans le pays. Elle y a présenté le livre Racismes de France auquel elle a contribué avec un chapitre, co-écrit avec Karim Hammou, qui aborde la question raciale à partir des mondes artistiques.

Vous pourrez prochainement rencontrer Omar Slaouti et Olivier Le Cour Grandmaison qui ont dirigé l'ouvrage collectif à Paris mais aussi en province pour échanger :

- Le 24/10 à Saint Étienne à l'Amicale laïque de Tardy

- Le 07/11 à Paris à la Librairie Résistance

- Le 12/11 à Nanterre à la Librairie El Ghorba Mon amour

- Le 13/11 à Marseille à la Librairie Transit

- Le 14/11 à Paris au Salon des lanceurs d’alerte

Pour en savoir plus

23 octobre 2020

Rencontre à 18h30 avec Fatima Ouassak autour de son livre La puissance des mères.

Pour en savoir plus

MAISON DE LA CITOYENNETÉ [La Courneuve]

24 octobre 2020

Rencontre avec Hélène Dumas, l'autrice de Sans ciel ni terre.

Pour en savoir plus

LIBRAIRIE OMBRES BLANCHES [Toulouse]

[ACTUALITÉ] Enquête sur la « fabrique du doute »

« Dans cet ouvrage remarquable, les journalistes Stéphane Foucart et Stéphane Horel démasquent, avec le sociologue Sylvain Laurens, les discours et démarches au service des intérêts privés. Ou comment la science et la raison sont désormais instrumentalisées par un camp réactionnaire. Un travail d’un intérêt public. » écrit Jérôme Lamy dans L’Humanité pour présenter le livre Les Gardiens de la raison. Enquête sur la désinformation scientifique.

Invités tour à tour chez France CultureFrance Inter et France 5, les co-auteurs du livre affirment leur position face au « cyclone de réaction » que la publication a provoqué. En effet, ils y abordent de nombreux sujets polémiques du monde scientifique : glyphosate, OGM, climatoscepticisme… C’est ce qui rend ce livre « dense, précis, fouillé, très polémique, édifiant et passionnant. » d’après Sonia Devillers.

Selon Le Monde, Stéphane Foucart, Stéphane Horel et Sylvain Laurens « explorent les nouvelles frontières du lobbying et les stratégies des firmes pour instrumentaliser le savoir. 

 

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] Enquête sur la « fabrique du doute »

[VIDÉO] Le Génocide des Tutsi vu par les enfants

« C’est un travail immense qui attend les sciences sociales dans les décennies à venir pour que ce génocide soit habilité et placé au même rang de valeur et de gravité que les autres génocides du 20ème siècle ». Hélène Dumas a eu l’occasion de parler du Génocide des Tutsi qui s’est déroulé au Rwanda en 1994, avec Valériane Gauthier sur le plateau de France 24 (vidéo ci-contre).

C’est le sujet de son nouveau livre Sans ciel ni terre jugé comme « un très grand livre » selon France Culture.

Le Monde le décrit comme le fruit du « précieux travail d’Hélène Dumas, spécialiste du génocide des Tutsi au Rwanda. Sans ciel ni terre est bâti sur les témoignages écrits de 105 orphelins – la plupart âgés de 8 à 12 ans quand leurs familles ont été décimées –, que l’historienne française replace savamment dans le contexte de l’époque et commente avec la plus grande délicatesse ».

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] Il n'y a pas un, mais des féminismes !

Bibia Pavard, Florence Rochefort et Michelle Zancarini-Fournel signent ensemble le livre Ne nous libérez pas, on s'en chargeLes trois universitaires féministes y expriment leur souhait de croiser « trois regards, trois générations, trois parcours différents pour une volonté commune d'offrir un récit renouvelé de l'histoire des féminismes en France ».

Les Inrockuptibles se lance à leur tour dans les prix littéraires, avec le Prix Les Inrockuptibles et « Ne nous libérez pas, on s’en charge ! » est sélectionné dans la catégorie « Essai » ! » 

Bibia Pavard a eu l'occasion de s'exprimer à la radio chez France Culture et France Inter mais aussi au Journal télévisé de France 2. Elle a également enregistré avec Lauren Bastide un épisode du podcast La Poudre

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] Il n'y a pas un, mais des féminismes !

[VIDÉO] Capitalismes VS Pandémie

« Le coronavirus a fait ressortir l’insuffisant investissement dans les dispositifs de lutte contre les pandémies et appelé une réévaluation sous l’égide de l’État du partage entre consommation privée et biens publics. »

Robert Boyer développe dans son livre Les capitalismes à l’épreuve de la pandémie sa vision économique de la période que nous traversons qui selon lui n’a rien à voir avec une crise des capitalismes.

Il s’est rendu chez Europe 1 mais aussi à France Culture pour échanger autour de son livre. Vous pouvez retrouver ci-contre son passage dans l’émission « L’invité de l’économie » de France 24.

Caractérisé comme « un ouvrage qui fera date » par Le Monde, c’est également selon Alternatives économiques « un essai pour éclairer l'avenir des rapports de force mondiaux entre capitalismes à l'ère de la post-pandémie ».

Pour en savoir plus

[PRIX] Raphaëlle Branche remporte le prix Augustin Thierry à Blois !

Du 7 au 11 octobre, se déroulaient les Rendez-vous de l'Histoire à Blois. Lieu de rencontre privilégié, des historiens, des sociologues, des philosophes, des économistes s'y retrouvent chaque année pour exposer l'état de leurs réflexions, présenter leurs travaux et confronter leurs points de vue.  

Le Prix Augustin Thierry 2020 y a été remis dimanche à Raphaëlle Branche. Créé pour récompenser les travaux d'un historien ayant publié au cours de l'année de l'attribution un ouvrage ou l'ensemble d'une œuvre concernant l'histoire contemporaine, le Prix lui a été décerné pour son livre Papa, qu'as-tu fait en Algérie ? Enquête sur un silence familial.

Le magazine L'Histoire s'est entretenu avec l'autrice à cette occasion. Une interview à retrouver en ligne, dans laquelle Raphaëlle Branche évoque la particularité de la guerre d'Algérie :

« Il y a quelque chose de classique autour du silence des combattants à propos de nombreux conflits, mais il y a bien une spécificité du silence qui entoure la guerre d'Algérie. Cette guerre n'a rien à voir avec les Première et Seconde Guerres mondiales, qui sont les modèles de référence pour cette génération. ».

Pour en savoir plus

[PRIX] Raphaëlle Branche remporte le prix Augustin Thierry à Blois !

[VIDÉO] Mathieu Magnaudeix dans la Midinale

Mathieu Magnaudeix, correspondant de Mediapart aux États-Unis et dernièrement auteur de Génération Ocasio-Cortez, était l'invité de La Midinale sur Regards.fr. Au cours de cet entretien, il apporte son éclairage sur les enjeux des élections présidentielles américaines, au regard de l'actualité récente. 

À écouter par ailleurs, une présentation du livre par Sylvie Noël sur RFI et les interventions de Mathieu Magnaudeix dans Programme B, Le temps du débat et Cultures Monde.

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] Kaspar Hauser, le « cas » historique

 

Le livre d'Hervé Mazurel Kaspar l’obscur ou l’enfant de la nuit figure dans la première liste d'essais sélectionnés par le jury du Prix Femina 2020 !

Qu’est-ce qu’un individu inconscient de soi, des autres et du monde, qui un jour se trouve jeté dans un univers humain dont il ignore tout ? C’est à cette question qu’Hervé Mazurel a tenté de répondre dans son livre, il propose l’examen approfondi du destin mystérieux de ce jeune homme.

Le magazine Marianne a présenté le livre dans ses pages : « Dans un livre remarquable par la richesse de l’analyse et la finesse de l’écriture, l’historien des sensibilités et musicien Hervé Mazurel réussit l’exploit de renouveler l’approche d’une énigme qui traverse, comme une trouée les siècles ».

L'auteur a été invité chez France Culture dans l'émission « La suite dans les idées » mais aussi dans « Le cours de l'histoire ».

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] Kaspar Hauser, le « cas » historique

[ACTUALITÉ] Coup de coeur « Nos mères »

La librairie Mollat recommande la lecture de Nos Mères, classé coup de coeur sciences humaines !

À l’occasion de la rentrée des auteurs en Auvergne-Rhône-Alpes, les autrices Christine Détrez et Karine Bastide, ont pris la parole le 14 septembre dernier. C’est au Théâtre Nouvelle Génération / CDN de Lyon qu’elles ont pu présenter leur ouvrage et échanger avec le public présent. 

Elles ont également été invitées par France Inter qui décrit leur livre ainsi : « Le récit de cette enquête particulière sur les traces de leurs mères permet ainsi de retracer les tentatives d'émancipation des femmes dans les années 1960, moment charnière du féminisme. Il est aussi le lieu d'une réflexion épistémologique sur la possibilité de faire de la sociologie et de l'histoire à partir de sujets qui relèvent autant de l'intime et du personnel ».

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] Coup de coeur « Nos mères »

[VIDÉO] « Un bilan inquiétant »

Laurent Mauduit a écrit Prédations. Histoire des privatisations des biens publics, un livre dans lequel il se concentre sur ce phénomène qui a lieu en France depuis 1986. L’auteur a enquêté sur une opération de prédations qui dure depuis plus de trente ans, et dont le bilan inquiétant alerte sur un mouvement de marchandisation généralisée.

Nous pouvons lire sur Nonfiction.fr : « Laurent Mauduit, journaliste à Mediapart, livre un bilan à la fois très informé et accablant des privatisations en France ». L’auteur s’est exprimé sur France Info dans l’émission « L’invité éco », vous pouvez revoir l’entretien avec la vidéo ci-contre.

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] « La violence en image »

Une image extrême est-elle un document ? C’est la question posée par la couverture de Combattre, Punir, Photographier de Daniel Foliard. Selon lui « Capacité de subversion de la photographie lue comme archive, ubiquité de la violence dans les contextes coloniaux, problème de la re-médiatisation de clichés choquants, nécessaire révision de la chronologie de la photographie de conflits : l’image reflète plusieurs des thématiques qui sont au cœur de Combattre, Punir, Photographier. »

L’auteur, maître de conférences en civilisation britannique à l'Université Paris Nanterre, s’est focalisé sur les archives privées des colons européens. L’Histoire décrit son livre comme une « enquête passionnante » et comme « une rigoureuse démonstration sur le pouvoir conjoint du Kodak et des empires ».

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] « La violence en image »

[ACTUALITÉ] La souveraineté étatique nous rend-t-elle plus libres ?

 « Le propos de notre livre est de rappeler ce qu’a été le passé, dans lequel nous vivons, qui est la forme de l’Etat souverain. Ce qui nous importe, c’est la domination »

Au sein de Dominer, Pierre Dardot et Christian Laval interrogent notre relation ambiguë à l’État et à la nation et s’attachent à renverser la croyance selon laquelle la souveraineté étatique serait le dernier rempart contre la puissance débridée du capital.

Ils se sont exprimés sur France Culture mais aussi dans Libération. « Une grande partie de la gauche pense encore que l’ennemi, c’est la finance, et que la solution, c’est l’Etat. Or, il n’y a pas de néolibéralisme possible sans l’Etat » selon Pierre Dardot.

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] La souveraineté étatique nous rend-t-elle plus libres ?

[ENTRETIEN] « Une compétition entre deux systèmes capitalistes »

Branko Milanovic s’est entrenu avec K. Boucaud-Victoire et E. Lévy pour le journal Marianne à propos de son livre Le capitalisme sans rival. Il y affirme sa vision du capitalisme libéral (américain) et du capitalisme politique (chinois) en dénonçant les dérives de l’un vers la ploutocratie, et de l’autre vers une corruption accrue.

« Mon nouveau livre traite évidemment des inégalités mais, cette fois, il ne s’agit pas des inégalités mondiales qui sous-tendent la courbe de l’éléphant. Je me concentre sur les nationales et la reproduction de la classe supérieure dans le "capitalisme libéral", qui est notamment le système qui a cours aux Etats-Unis, et dans le "capitalisme politique", dont la Chine est le symbole. »

Pour en savoir plus

[ENTRETIEN] « Une compétition entre deux systèmes capitalistes »

[ACTUALITÉ] Frantz Fanon : un roman graphique pour plonger dans la vie et l'oeuvre d'un penseur majeur

L'écrivain Frédéric Ciriez et l'illustrateur Romain Lamy allient leurs styles pour nous offrir une passionnante et inédite biographie dessinée de l'auteur des Damnés de la terre. À partir de l'épisode peu documenté de la rencontre entre Jean-Paul Sartre et Frantz Fanon, à laquelle Simone de Beauvoir et Claude Lanzmann ont également activement participé, les auteurs reviennent sur le parcours intellectuel et personnel de Frantz Fanon. Le tempérament jusqu'au-boutiste du Martiniquais va se heurter aux réticences de Sartre, philosophe blanc, bourgeois et célèbre, acculé par la force d'un Fanon pourtant diminué par la maladie mais toujours aussi combattif. Au fil de ces âpres discussions, se dessinent la vie et l'œuvre d'un penseur majuscule dont l'œuvre continue de résonner partout dans le monde, d'hier à aujourd'hui. Une entrée dans la matière riche et fulgurante que constitue l'œuvre de Frantz Fanon, d'abord éditée par François Maspero et dont les éditions La Découverte perpétuent l'héritage. 

Pour en savoir plus

[ACTUALITÉ] Frantz Fanon : un roman graphique pour plonger dans la vie et l'oeuvre d'un penseur majeur

[ACTUALITÉ] « Mon projet est féministe, écologiste, anticapitaliste »

Pourquoi être mère ne serait pas compatible avec un engagement politique, féministe et écologique ?

La politologue Fatima Ouassak nous le prouve avec son dernier essai La Puissance des mères. Pour un nouveau sujet révolutionnaire. À partir de son expérience, elle y exprime sa lutte en tant que mère de quartier populaire qui s’engage pour ne plus être victime de discriminations sociales et institutionnelles. 

Selon les Inrockuptibles, « La Puissance des mères se lit comme « une montée en puissance et non une assignation », un message d’espoir et la reconnaissance des mères comme d’un sujet politique majeur ». Elle s'est aussi exprimée sur France Culture dans l'émission La Grande Table des Idées. 

Pour en savoir plus

[VIDÉO] Une présentation de « Folklore »

Quels liens unissent art moderne, art contemporain et folklore, des univers qu’en apparence tout oppose ? C'est à cette question que répond l'exposition « Folklore » et le catalogue qui y est associé. Jean-Marie Gallais, commissaire de l'exposition avec Marie-Charlotte Calafat, en a fait une présentation pour la librairie Descours

À voir jusqu'au 4 octobre 2020 au Centre Pompidou Metz ou du 4 novembre 2020 au 22 février 2021 au Mucem

Pour en savoir plus, un article de NonFiction.fr et un autre du Figaro. Jean-Marie Gallais était par ailleurs l'invité de 28 Minutes vendredi 10 juillet. 

Pour en savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites