Nouveautés
Manifeste pour le progrès social - Marc Fleurbaey
Main basse sur Israël  - Jean-Pierre Filiu
Comment l'Empire romain s'est effondré  - Kyle Harper

Plus de nouveautés

[Tweet du jour] La nouvelle enquête des Pinçon-Charlot !

En savoir plus

[Tweet du jour] La nouvelle enquête des Pinçon-Charlot !

AOC Cahier #1 - « Gilets jaunes » : hypothèses sur un mouvement

En complément des indispensables reportages de la presse classique, qui donnent à voir sur le moment ce qui se passe, AOC fait depuis son lancement le pari d'un journalisme en profondeur, celui de longs textes d'analyse et d'opinion produits le plus souvent par des non-journalistes. Une approche qui a souvent et humblement recours aux hypothèses pour tenter de mieux comprendre et non pas seulement décrire l'actualité.  

Dès le début de ce mouvement social et politique inédit, AOC a demandé à des chercheurs, des intellectuels, des artistes d'éclairer l'événement à la lumière de ce qu'ils savaient déjà, au regard de leurs travaux antérieurs.
En complément des indispensables reportages de la presse classique, qui donnent à voir sur le moment ce qui se passe, AOC fait depuis son lancement le pari d'un journalisme en profondeur, celui de longs textes d'analyse et d'opinion produits le plus souvent par des non-journalistes.
Une approche qui a souvent et humblement recours aux hypothèses pour tenter de mieux comprendre et non pas seulement décrire l'actualité.

« Gilets jaunes : hypothèses sur un mouvement » réunit vingt-quatre textes de sociologues, géographes, historiens, philosophes, politistes, juristes, économistes et écrivains. 

En librairie le 24 janvier

En savoir plus

[Actualité] "Un GIEC pour le progrès social"

Le Manifeste pour le progrès social de Marc Fleurbaey est à l'honneur dans les médias ! Ce manifeste est inspiré par la synthèse des travaux du Panel international sur le progrès social (IPSP), comme l'expliquait le journal Le Monde, en publiant début novembre une tribune des trois cents chercheurs du panel.

Sur le site de l'hebdomadaire L'Express, Claire Chartier écrit : «Riche de chiffres et de retours historiques, ce "Manifeste pour le progrès social" redonne espoir en des lendemains plus justes et solidaires.» 

Le livre de Marc Fleurbaey est présenté dans le quotidien Libération : « "Volontariste", "pragmatique", le manifeste fait des recommandations pour infléchir la précarité, endiguer le pouvoir exorbitant qu'ont pris les multinationales sur les marchés, comme en politique, et revivifier une démocratie représentative usée.»

Découvrez ci-contre une vidéo réalisée par Sofie Wolthers sur le Panel international pour le progrès social.

Pour en savoir plus

23 janvier 2019

 À 17h30, se déroulera une présentation-débat avec Stéphane Horel, auteure du livre Lobbytomie. Journaliste indépendante, Stéphane Horel a enquêté pendant des années sur les lobbies et montre comment ils empoisonnent nos vies et la démocratie.

Pour en savoir plus

PARLEMENT [Bruxelles]

31 janvier 2019

À 18h00, une rencontre aura lieu avec Jean-Paul Demoule, codirecteur de l'ouvrage Une histoire des civilisations qui propose une nouvelle histoire de l'humanité grâce aux développements de l'archéologie.

Pour en savoir plus

LIBRAIRIE OMBRES BLANCHES [Toulouse]

[Actualité] Homo Domesticus - James C. Scott

Dans Homo Domesticus, James C. Scott nous livre une fresque omnivore et iconoclaste qui révolutionne nos connaissances sur l'évolution de l'humanité et sur ce que Rousseau appelait « l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes ».

Stéphane Foucart dans Le Monde, décrit James C. Scott comme  « l'anthropologue américain(qui) relie la centralisation progressive du pouvoir, en Mésopotamie, à l'évolution des pratiques agricoles. »

« En matière de végétaux comme dans d'autres domaines, il faut se méfier de ce qui est trop rectiligne, trop aligné, trop domestiqué ! » nous le rappelle Eric Aeschimann dans son article de L'Obs.

Dans l'émission de France Culture, Avis critique, Julie Clarini nous explique que « C'est un livre sautillant, pétillant, plein d'idées, qui défend l'idée selon laquelle l'État aurait pu ne pas naître. »

Pour en savoir plus

[Vidéo] Jean-Pierre Filiu - Sciences Po Paris

Israël va vivre en 2019 des élections d'une importance capitale. Les pères fondateurs du sionisme auraient pourtant bien de la peine à se retrouver dans l'actualité israélienne, marquée par les scandales à répétition et des polémiques d'une brutalité inouïe.

À l'occasion de la sortie de son nouvel ouvrage Main basse sur Israël, Jean-Pierre Filiu nous explique comment il a choisi la biographie historique de Benyamin Netanyahou comme fil rouge pour raconter l'histoire du sionisme.

Pour en savoir plus

[Actualité] La caste

« L’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron, explique Laurent Mauduit, n’est pas seulement la conséquence d’un séisme historique, qui a vu l’implosion du Parti socialiste et du parti Les Républicains. C’est aussi l’aboutissement de l’histoire longue de la haute fonction publique, qui a cessé de défendre l’intérêt général pour se battre en faveur de ses seuls intérêts. »  Mediapart

« Comment comprendre l’accession d’Emmanuel Macron à la présidence de la République et en mesurer la portée historique ? À s’en tenir aux explications avancées, cette victoire par "effraction", comme l’a qualifié un jour le chef de l’État, serait le résultat d’une aventure individuelle chanceuse en même temps que celui de l’effondrement historique des deux partis dominants. Cela manque l’essentiel explique Laurent Mauduit, dans un essai vivifiant. » Michel Soudais, Politis 

À (re)voir : Laurent Mauduit invité par Aude Lancelin pour Le Média.  

 

Pour en savoir plus

[Vidéo] Dialectique de la pop

Rencontre avec Agnès Gayraud chez le disquaire parisien Balades Sonores lieu idéal pour nous parler de son livre Dialectique de la pop, vinyles à l'appui !

La pop ne descend pas directement des Muses. Son histoire, tous genres musicaux confondus, est intimement liée aux technologies de diffusion qui ont permis son éclosion commerciale. Agnès Gayraud parcourt cette histoire en prenant soin d’éclairer les intentions esthétiques qui traversent cette forme musicale, si souvent dépréciée au profit d’une grande musique qui aurait le monopole de l’art.

🎧 À écouter la playlist d'Agnès Gayraud au micro de Matthieu Conquet sur France Inter !

 

En savoir plus

[Actualité] La possibilité du fascisme

« Pour le sociologue Ugo Palheta, auteur de La possibilité du fascisme, "le capitalisme porte en germe le fascisme", même si ce n'est pas une fatalité. Pour écarter le danger, il faut construire un nouveau clivage de classe. » Grégory Martin, l'Humanité.

À (re)voir également : la vidéo de Ugo Palheta invité par Aude Lancelin sur Le Média.

Pour en savoir plus

Sorcières !

Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d'aujourd'hui de figure d'une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.

*Pour cet essai, Mona Chollet vient de recevoir le prix de l'essai Psychologie - Fnac 2019 !*  

Vous pouvez (re)voir l'autrice de Sorcières. La puissance invaincue des femmes invitée par François Busnel dans son émission La Grande Librairie

Pour en savoir plus

[Prix littéraire des Droits de l'Homme] Le roundup face à ses juges

Nicolas Hulot, ancien ministre de la transition écologique, remettra à la journaliste Marie-Monique Robin le Prix Littéraire des Droits de l’Homme le vendredi 14 décembre 2018 à l’Assemblée nationale pour son livre Le roundup face à ses juges.

Ce Prix honore son travail d’enquête pionnier et de très longue haleine, en tant que journaliste et réalisatrice, pour alerter l’opinion publique sur les effets dangereux et mortels du glyphosate dans le monde.

Nous vous invitons à découvrir les autres ouvrages essentiels de cette grande journaliste.

Pour en savoir plus

[Prix littéraire des Droits de l'Homme] Le roundup face à ses juges
Pax romana ! le tome 3 de l'Histoire dessinée de la France est en librairie

[Vidéo] Sexe, race & colonies

À (re)voir : l’entretien avec Pascal Blanchard sur France 24 à propos de l'ouvrage Sexe, race & colonies, d’un collectif d’historiens, sur l’imagerie du corps sous domination coloniale, qui fait à la fois référence et débat en France.

À (re)lire également : l'article de Sonya Faure dans Libération
« Sexe, race et colonies, qui sort jeudi en librairie, retrace l’histoire coloniale par le prisme de la sexualité. L’une ne peut se penser sans l’autre, soutiennent les historiens, anthropologues ou politologues qui y ont participé. Et cet imaginaire mêlant domination, race et érotisme, forgé six siècles durant, irrigue malgré nous, aujourd’hui encore, le regard que nous portons sur l’autre : "Un travail de déconstruction devient, aujourd’hui, plus que jamais nécessaire", écrivent les auteurs. »

À (ré)écouter : Christelle Taraud sur France Culture : choquer pour déconstruire 

Pour en savoir plus

Lobbytomie

À (re)lire : l’interview de Stéphane Horel, auteure de Lobbytomie, pour L’Express
« Les lobbies, elle connaît mieux que personne. La journaliste Stéphane Horel mène depuis de longues années des enquêtes sur les stratégies d'influence des industriels, dont les produits sont mis en cause pour leur nocivité. Collaboratrice régulière du quotidien Le Monde, elle publie Lobbytomie, comment les lobbies empoisonnent nos vies et la démocratie, aux éditions La Découverte. Une immersion très documentée dans ce monde où la manipulation est reine. »

À (ré)écouter : Stéphane Horel était l'invitée d'Ali Rebeihi sur France Inter.

À (re)voir : Olivia Gesbert recevait Stéphane Horel sur France Culture.

En savoir plus

Quand le Sud réinvente le monde

« Dans son dernier ouvrage, Quand le Sud réinvente le monde, le politologue, professeur à Sciences-Po, Bertrand Badie analyse les relations internationales à l'heure de la mondialité. À partir de la notion de puissance et surtout celle de faiblesse, il décrypte les nouvelles sources de violences et de conflictualités. Il souligne à quel point le ratage de la décolonisation continue d'empoisonner les échanges internationaux. Ainsi, estime-t-il, est né un monde empreint d'une inégalité inédite et croissante qui crève l'écran, mais que nous regardons de façon marginale, alors que c'est le cœur du problème. » Catherine Calvet, Libération

À (re)voir : l'interview de Bertrand Badie pour Mediapart

Pour en savoir plus

Le bulletin #12 est en ligne

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites