La fabrique des pandémies
Préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire

Marie-Monique ROBIN

« Voir un lien entre la pollution de l’air, la biodiversité et la covid-19 relève du surréalisme, pas de la science ! », affirmait Luc Ferry en mars 2020, accusant les écologistes de « récupération politique ». Voilà un philosophe bien mal informé. Car, depuis les années 2000, des centaines de scientifiques tirent la sonnette d’alarme : les activités humaines, en précipitant l’effondrement de la biodiversité, ont créé les conditions d’une « épidémie de pandémies ».
C’est ce que montre cet essai, mobilisant de nombreux travaux et des entretiens inédits avec plus de soixante chercheurs du monde entier. En apportant enfin une vision d’ensemble, accessible à tous, Marie-Monique Robin contribue à dissiper le grand aveuglement collectif qui empêchait d’agir. Le constat est sans appel : la destruction des écosystèmes par la déforestation, l’urbanisation, l’agriculture industrielle et la globalisation économique menace directement la santé planétaire.
Cette destruction est à l’origine des « zoonoses », transmises par des animaux aux humains : d’Ébola à la covid-19, elles font partie des « nouvelles maladies émergentes » qui se multiplient, par des mécanismes clairement expliqués dans ce livre. Où on verra aussi comment, si rien n’est fait, d’autres pandémies, pires encore, suivront. Et pourquoi, plutôt que la course vaine aux vaccins ou le confinement chronique de la population, le seul antidote est la préservation de la biodiversité, impliquant d’en finir avec l’emprise délétère du modèle économique dominant sur les écosystèmes.

Version papier : 20 €
Version numérique : 12,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Avec la collaboration de : Serge MORAND
Préface de : Serge MORAND
Collection : Cahiers libres
Parution : 04/02/2021
ISBN : 9782348054877
Nb de pages : 352
Dimensions : 140 * 205 mm
ISBN numérique : 9782348055089
Format : EPUB

Marie-Monique ROBIN

Marie-Monique ROBIN

Marie-Monique Robin, journaliste et réalisatrice, est lauréate du Prix Albert-Londres (1995). Elle a réalisé de nombreux documentaires couronnés par une trentaine de prix internationaux et reportages tournés en Amérique latine, Afrique, Europe et Asie. Elle est aussi l’auteure de plusieurs ouvrages, dont Voleurs d’organes, enquête sur un trafic (Bayard), Les 100 photos du siècle (Le Chêne/Taschen), Le Sixième Sens, science et paranormal (Le Chêne), 100 photos du XXIe siècle (La Martinière). À La Découverte, elle a déjà publié : Escadrons de la mort, l’école française (2004, 2008), L’École du soupçon (2006) et, en coédition avec Arte-Éditions, le best-seller Le Monde selon Monsanto (2008, 2009), Notre poison quotidien (2011) et Les Moissons du futur (2013) et Sacrée Croissance ! (2015).

Extraits presse

Fidèle à son objectif de rendre accessible au grand public des travaux universitaires méconnus, difficiles et importants pour l’avenir de la planète, la journaliste et réalisatrice Marie-Monique Robin a interrogé 62 scientifiques pour comprendre les causes profondes de la multiplication des pathologies infectieuses depuis le début du XXIème siècle. Car le constat est là : dans les années 1970, on en découvrait une tous les dix-quinze ans ; aujourd’hui au moins cinq par an. Tout le livre le démontre : ce sont nous, les humains, qui en sommes la cause.

2021-03-01 - Christian Chavagneux - Alternatives Économiques

 

Table des matières

Préface. Pour agir face aux épidémies : un livre salutaire par Serge Morand
Les questions s’accumulent sur l’origine du virus
Et pourtant, on savait tout
Introduction. Une « épidémie de pandémies »
On savait…
Un livre de confinement
1. Le retour des pestes
On croyait les maladies infectieuses éradiquées…
Le « coup de tonnerre du sida »
La conférence de Washington de 1989 sur les « virus émergents »
La fin de la vision pastorienne des maladies
La preparedness ou comment se préparer au pire
Les « scénarios du pire » pour instiller la peur
Un « nouvel ennemi » : le bioterrorisme
La santé publique « embrigadée par la sécurité nationale »
L’« échec total » de la preparedness
2. Les activités humaines provoquent l’émergence des maladies infectieuses
La naissance d’un disease ecologist
L’étude pionnière de la Britannique Kate Jones
L’étude de l’IUCN de 2008 et le virus Nipah
La déforestation : premier facteur d’émergence des maladies infectieuses
La fabrique des « territoires d’émergence »
La montagne d’or de Guyane et la « maladie X »
Les routes favorisent l’émergence de nouvelles maladies
Le rôle des animaux domestiques dans la transmission des pathogènes
Chaîne de production animale et marchés humides : l’exemple du SARS
Les élevages intensifs augmentent les risques de pandémie de grippe
3. Les liens entre la biodiversité et les maladies infectieuses émergentes
La sixième extinction des espèces
Biodiversité : un concept récent
La nécessité de rétablir le lien entre la santé et l’environnement
« Plus de biodiversité signifie plus de pathogènes, mais moins de biodiversité signifie plus d’épidémies infectieuses »
Rencontre avec un chasseur de virus, spécialiste des chauves-souris
Le stress des chauves-souris augmente le risque épidémique
Rencontre avec une spécialiste des coronavirus
La fabrique des pandémies
4. Comment la biodiversité protège la santé : l’effet dilution
Les maladies à hantavirus
La maladie de Lyme : le modèle de l’effet dilution
Felicia Keesing et l’« écologie des maladies infectieuses »
« Les monocultures favorisent les épidémies »
Les engrais et les pesticides chimiques favorisent les maladies infectieuses
La méta-analyse de David Civitello
Une polémique « un peu malhonnête » pour nier l’effet dilution
Rencontre avec Gerardo Suzán
5. Les maladies non transmissibles : l’hypothèse de la biodiversité
Biodiversité, rats et microbiome : une « très belle étude européenne »
L’étude carélienne sur l’allergie
De l’« hypothèse hygiéniste » à l’« hypothèse de la biodiversité »
Les vaches, le foin et le lait non pasteurisé : l’hypothèse de la ferme
Le rôle protecteur des helminthes
Les helminthes, la biodiversité et la covid-19 en Afrique
Les maladies chroniques et les maladies infectieuses sont interconnectées
La quatrième transition épidémique
6. Vers une écologie planétaire de la santé
Rencontre avec Jakob Zinsstag, pionnier de « One Health »
One Health à l’OMS
L’impact du changement climatique sur les maladies vectorielles
Le « paradigme de Stockholm » : rencontre avec Daniel Brooks
Virus du Grand Nord et antibiorésistance Sir Andrew Haynes, concepteur en 2015 de la « santé planétaire »
« La nécessité d’une nouvelle éthique planétaire »
L’obésité accroît la vulnérabilité aux virus
7. Bien-être humain et santé des écosystèmes : les peuples indigènes montrent la voie
La biodiversité est le pilier de la santé des écosystèmes
L’écologie fonctionnelle : « Compter les espèces ne suffit pas »
Le bien-être humain dépend de la santé des écosystèmes
Comment les forêts protègent la santé
La biodiversité nourrit les sols et les gens
Évaluer l’état des écosystèmes pour réconcilier l’écologie, l’économie et la culture
« Protéger les grands singes, c’est aussi protéger la santé des humains »
La rencontre entre des Indiens Kogis de Colombie et des scientifiques européens
Conclusion. L’après-covid : comment éviter la prochaine pandémie
Les couts de l’inaction et les risques d’effondrement
Les dérives de la biosécurité
Limiter la croissance démographique et réduire la pauvreté
La fabrique des pandémies
Gestion participative avec les communautés locales et réserves de biosphère
Changer de paradigme économique, réduire l’industrialisation de l’élevage et promouvoir l’agroécologie
Limiter au maximum la « déforestation importée »
Promouvoir la « science des solutions » et le dialogue avec les citoyens
Notes.

Droits étrangers

THE PANDEMICS FACTORY
Preserving biodiversity: essential for the health of the planet

In this rigorously documented essay, the renowned journalist Marie-Monique Robin, author of the damning bestseller against Monsanto, explores the link between the proliferation of new viruses and the destruction of biodiversity.
The power of this compelling work is that it provides a unique, comprehensive view by providing a synthesis of numerous scientific works and previously unpublished interviews with some thirty international researchers.
If nothing is done, other, ever more serious pandemics will follow. Thus, rather than a vain race for vaccines or the chronic confinement of the population, the only antidote to this threat is the preservation of biodiversity, and a challenge to the pernicious power of humans over ecosystems, the fruit of the dominant economic model.


Marie-Monique Robin, is a journalist, filmmaker and winner of the Albert-Londres prize, (1995). She has made numerous documentaries in Latin America, Africa, Europe and Asia for which she has been awarded some thirty international prizes. She is also the author of several works including, with La Découverte, Escadrons de la mort, l’école française (Death squads, the French school system) (2004), Le Monde selon Monsanto (The World according to Monsanto (2008), Notre poison quotidien (Our daily poison) (2011), Les Moissons du futur (The harvests of the future) (2013), Sacrée Croissance ! (Sacred growth) (2015) and Le Roundup face à ses juges (Roundup before its judges) (2017).
Serge Morand, is a researcher at the CNRS (French National Centre for Scientific Research) and the CIRAD (Agricultural Research Centre for International Development). He works at the Centre d’infectiologie Christophe-Mérieux (Infectious diseases research center) in Laos. He is an evolutionist ecologist and an in the field parasitologist and has carried out numerous missions on the relations between biodiversity and transmittable diseases. He is the author of La Prochaine Peste. Une histoire globale des maladies infectieuses (The next plague. A comprehensive history of infectious diseases) (Fayard, 2016).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com