Archives

(2784 archives)
FRANCE INTER - Le vif de l'histoire

Jean Lebrun consacrait sa chronique au livre de Philippe Artières Le peuple du Larzac

FRANCE BLEU POITOU - La Vie en Bleu

Marie-Monique Robin, autrice de La fabrique des pandémies, était invitée sur France Bleu Poitou. 

FRANCE INTER - Le vif de l'histoire

Jean Lebrun consacrait sa chronique au livre de Thomas Vescovi L'échec d'une utopie

FRANCE INTER - Intelligence service

L'émission de Jean Lebrun était consacrée à Édouard Glissant, co-auteur de Manifestes

RFI - Accents d'Europe

Hélène Tordjman était invitée sur RFI pour présenter son livre La croissance verte contre la nature

RADIO CAMPUS PARIS - La Matinale de 19h

Olivier Cyran est invité pour son livre Sur les dents

RADIO CAMPUS PARIS - La Matinale de 19h

Emmanuel Beaubatie est invité pour son livre Transfuges de sexe

ARTE - 28 Minutes

Hélène Dumas, autrice de Sans ciel ni terre, était l'invitée d'Elisabeth Quin. 

[ACTUALITÉ] Une nouvelle éthique de l'agir

Face aux menaces multiples, dans un contexte où les phénomènes comme les effets de nos actes sont désormais marqués du sceau de l’incertitude et de l’impuissance, comment apprendre à vivre, à penser et à agir ?

Dans leur ouvrage, le psychanalyste et philosophe Miguel Benasayag et le journaliste Bastien Cany nous invitent à imaginer de « Nouvelle figures de l’agir ». Si la croyance dans un progrès linéaire dirigé vers la maitrise et la connaissance du monde a été ébranlée par la mise en lumière de la « complexité du réel », mettant ainsi à l’épreuve notre capacité de penser et d’agir, il s’agit maintenant de délaisser la figure de l’individu moderne, empêtré dans une rationalité sans prise sur le monde, pour penser plutôt à partir du vivant et de ce qui nous relie à lui. Un essai engagé et stimulant, qui nous appelle à explorer les possibilités de renouer avec un agir puissant.

Invité par la Librairie Mollat, Miguel Benasayag présentait Les nouvelles figures de l’agir.

[ACTUALITÉ] Un lieu d’invention collective

Le Larzac est aujourd’hui un véritable symbole de la résistance contre l’arbitraire politique. Mais l’emblématique contestation contre le projet d’extension d’un camp militaire dans les années 1970 ne constitue pour autant qu’une partie de l’histoire de ce lieu désertique.

L’historien Philippe Artières propose dans son livre Le peuple du Larzac une histoire longue de ce formidable laboratoire d’invention collective. Ce récit nous plonge aux sources de ce plateau atypique, de son peuple divers, composé d’humains et de brebis, de sorcières et de potiers, de bergers et de paysans, d’ouvrières et de soldats, de prisonniers et de militants… Une perspective historiographique singulière, dans la lignée de Fernand Braudel, de qui Philippe Artières serait, selon L’Express, « le digne héritier légèrement turbulent ». Un regard singulier et stimulant aux résonnances multiples.

Pour en savoir plus, l’historien était l'invité de Laure Adler sur France Inter