Le rêve de Bolivar
Le défi des gauches sud-américaines

Marc SAINT-UPÉRY

À partir de la fin des années 1970, l’Amérique du Sud a été le laboratoire de la « révolution néolibérale » inaugurée dans le sang par les dictatures chilienne et argentine. Trente ans plus tard, elle exprime son rejet du « consensus de Washington » et du capitalisme sauvage : du Venezuela à l’Argentine, du Brésil à la Bolivie et à l’Uruguay, autant de manifestations de ce tournant à gauche.
Dans ce livre vif et informé, Marc Saint-Upéry analyse les différences de style et de stratégie qui s’y expriment, montrant qu’il n’existe pas aujourd’hui une seule gauche : les vrais clivages traversent le plus souvent les oppositions imaginaires entre « radicaux » et « modérés », « populistes » et « réalistes ». Mais, dans un continent champion des inégalités, l’émergence politique massive d’acteurs issus des secteurs dominés de la société – indigènes, afro-américains, grandes masses plébéiennes exclues par les élites blanches locales – constitue une véritable révolution culturelle et symbolique.
Coïncidant avec le déclin de la capacité des États-Unis à exercer un contrôle sans faille dans leur « arrière-cour », la résurgence des gauches sud-américaines ouvre aussi la voie à la formation d’un puissant bloc géopolitique régional. Malgré les difficultés réelles auxquelles se heurte le processus d’intégration, cette dynamique sans précédent ressuscite le rêve d’unité continentale de Simon Bolivar.

Version papier : 13,50 €
Version numérique : 11,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de Marc SAINT-UPÉRY
Collection : La Découverte Poche / Essais n°285
Parution : septembre 2008
ISBN : 9782707154880
Nb de pages : 378
Dimensions : 125 * 190 mm
Façonnage : Broché
ISBN numérique : 9782707162298
Format : EPUB

Marc SAINT-UPÉRY

Marc Saint-Upéry, journaliste et éditeur, est membre du comité de rédaction de la revue Mouvements. Longtemps éditeur à La Découverte, il y a notamment traduit Mike Davis, Amartya Sen, Jeremy Rifkin ou Robert Fisk, mais aussi Michael Moore et les Yes Men. Il réside depuis 1997 en Amérique latine.

Extraits presse

« Fin pédagogue et habile narrateur, Marc Saint-Upéry s'adresse à un lecteur français dont il connaît les inquiétudes et les références. »
LE MONDE

« Si vous ne connaissez pas grand chose à l'Amérique latine, voici une belle entrée en matière. Marc Saint-Upéry nous offre quatre voyages, en Argentine, au Brésil, en Equateur et au Venezuela, pour regarder de près les dirigeants de gauche qui y ont pris le pouvoir. Une occasion de passer en revue l'histoire politique et sociale des pays pour mieux caractériser la situation présente. »
ALTERNATIVES ECONOMIQUES

« Periodista y traductor, Marc Saint-Upéry reside en Ecuador desde 1997. Su libro Le rêve de Bolivar: le défi des gauches sud-américaines, de más de 300 páginas, describe el giro hacia la izquierda constatado en la región, analizasus causas y perspectivas, y recalca las diferencias entre los movimientos. »
AFP

« L'échec des recettes néolibérales a précipité le virage a gauche de l'Amérique latine, amorcé en 1998, année du premier succès électoral de Chavez au Venezuela. Marc Saint-Upéry, journaliste installé depuis dix ans à Quito (Equateur), esquisse d'une plume alerte un bilan de cette rupture. Au-delà de l'opposition simpliste entre le réformisme du brésilien Lula et le radicalisme du leader bolivarien, l'auteur s'efforce de restituer la diversité des expériences. »
ALTERNATIVES INTERNATIONALES

« Un des objectifs de ce livre est de balayer quelques clichés et d'ébranler des certitudes trop rapidement établies. Bien sûr, l'Amérique du sud change et l'arrivée des gauches au gouvernement en est un signe positif; mais l'auteur, malgré son empathie avec les peuples de ce continent, et sa tendresse admirative pour leur goût de la vie, se garde bien de glisser dans un optimisme automatique. [...] L'auteur, immergé, dans la société sud-américaine, a voulu faire saisir les nuances de ces gauches multiples, à travers de nombreux cas concrets, des anecdotes illustrant des analyses solides, dans un style léger et imagé. »
ALTERMONDES

« C'est en observateur très intéressé que Marc Saint-Upéry (journaliste et traducteur, installé depuis dix ans en Amérique latine) s'est attaché à mettre en lumière le défi des gauches sud-américaines. S'enfonçant au coeur du Brésil, du Venezuela et de l'Argentine (pays auxquels il consacre les trois premières parties de son ouvrage), l'auteur, sans rien céder à l'indulgence et donnant la parole à des acteurs antagonistes, opère tout à la fois un travail de démystification et de réhabilitation. »
REGARDS

« Dans ce livre fondé sur des dizaines d'interviews et de témoignages, Marc Saint-Upéry n'offre pas d'interprétations péremptoires des évolutions d'un continent qui a toujours fait rêver, voire fantasmer, la gauche européenne. Loin des adhésions aveugles ou des ukases, il guide le lecteur au milieu des rhétoriques révolutionnaires et des réalités réformistes. Il montre surtout qu'il y a plusieurs gauches, fondées sur des traditions différentes et portées par des stratégies propres aux intérêts nationaux des Etats où elles gouvernent. [...] Marc Saint-Upéry a fait le choix de la réalité, sans céder à la facilité de plaire aux fans européens d'une Amérique latine idéalisée. »
ENJEUX INTERNATIONAUX

« Marc Saint-Upéry, journaliste, présente dans cet ouvrage une intéressante analyse du Brésil de Lula, du Venezuela d'Hugo Chavez et de l'Argentine de Kirchner, grâce à sa remarquable enquête de terrain. L'un de ses objectifs est de "balayer quelques clichés et d'ébranler des certitudes trop rapidement établies"; là est la grande valeur du livre. »
ÉTUDES

« À partir de la fin des années 1971, l'Amérique du Sud a été le laboratoire de la "révolution néolibérale" inaugurée dans le sang par les dictatures chilienne et argentine. Trente ans plus tard, elle exprime son rejet du "consensus Washington" et du Venezuela à l'Argentine, du Brésil à la Bolivie et à l'Uruguay, autant de manifestations de ce tournant à gauche. »
LE BIEN PUBLIC

« On saluera la réédition de cet ouvrage, complété d'une longue postface, un peu plus d'un an après sa première sortie. L'auteur, traducteur de profession et installé de longue date en Équateur ne cache pas sa sympathie pour le "tournant à gauche" dans lequel l'Amérique latine s'est plongée. Le voyage dans "les gauches" auquel il nous invite est salutaire parce qu'à la fois prudent et engagé. Même si l'homme n'a pas l'enthousiasme facile, il sait voir, écouter, relater, comparer et réfléchir. On est loin des clichés simplistes qui verraient le continent sommé de se prononcer pour la réforme ou la révolution, faisant de Lula et Chavez, les frères ennemis. Oui, "Chavez suscite les passions, Cuba divise, le sous-commandant Marcos séduit, Lula interpelle et Kirchner intrigue". Parce que l'Amérique latine est le lieu de projection privilégié de toutes les utopies de la gauche européenne, il faut trouver la bonne distance avec cette familiarité à la fois réelle et trompeuse et ne pas se laisser aveugler par les jeux de miroirs de l'apparente continuité culturelle. L'auteur y excelle et nous entraîne au coeur de ces expériences. »
L'HUMANITÉ

« Alors que la controversée "révolution bolivarienne" du président vénézuelien Hugo Chavez vient de fêter début février ses dix ans, le livre du journaliste et éditeur Marc Siant-Upéry, Le Rêve de Bolivar, permet un panorama actuel d'une Amérique du Sud pour qui le général Simon Bolivar (1783-1830), le "libertador", né à Caracas, reste aujourd'hui l'icône de l'indépendance. »
FORCE OUVRIÈRE HEBDOMADAIRE

« On saluera la réédition de cet ouvrage, complété d'une longue postface, un peu plus d'un an après sa première sortie. L'auteur, traducteur de profession et installé de longue date en Équateur, ne cache pas sa sympathie pour le "tournant à gauche" dans lequel l'Amérique latine s'est plongée. Le voyage dans "les gauches" auquel il nous invite est salutaire parce qu'à la fois prudent et engagé. Même si l'homme n'a pas l'enthousiasme facile, il sait voir, écouter, relater, comparer et réfléchir. On est loin des clichés simplistes qui verraient le continent sommé de se prononcer pour la réforme ou la révolution faisant de Lula et de Chavez les frères ennemis irréconciliables se dénonçant à coups d'anathèmes, oubliant au passage que les oligarchies se portent encore bien et disposent toujours du grand voisin du Nord comme allié. L'objectif de cet ouvrage est bien de balayer quelques clichés et certitudes établis et de présenter l'éventail, dans sa diversité, des différentes configurations de gauches au pouvoir. »
RECHERCHES INTERNATIONALES

PRESSE

 

Dans ce livre dense et informé, il montre qu'il n'existe sans doute pas aujourd'hui une seule gauche en Amérique du Sud, mais que les clivages pertinents traversent le plus souvent les lignes de démarcation imaginaires entre "radicaux" et "modérés", "populistes" et "réalistes"...

France inter - Allo la planète

 

Table des matières

Introduction - Les racines du tournant à gauche - Une gauche, deux gauches, une demi-douzaine de gauches - Le miroir latino-américain - Pourquoi l'Amérique du Sud - Le tour du continent en cinq chapitres - 1 / Calvaire et résurrection de Lula da Silva - Le retour du président fantôme - La crise du mensalão - La tête hors de l’eau - Vieux requins et chevaliers de la vertu - La dérive des médias - Les mouvements sociaux face au «companheiro Lula» - L’union est un combat (parfois ambigu) - Les dilemmes du MST - Continuités et ruptures - Pauvreté, inégalités et rente financière - La délinquance comme forme de guérilla urbaine - Réflexes autoritaires et blocage institutionnel - « Paix et amour » contre « minorité blanche perverse » ? - La longue patience du camarade Lula - 2 / Chávez, le sorcier magnanime - Le « peuple de Chávez » - La colère de la déesse - L’énigme bolivarienne - Chávez et la démocratie - L’ombre de Cuba - Frénésie consumériste - Le combat contre la pauvreté - Les dilemmes de l’agriculture - Le festin pétrolier - Nouvelle classe et « socialisme du XXIe siècle » - Les apories de la participation populaire - Le bon roi et ses mauvais ministres - 3 / Le double jeu de Monsieur K - Le président que personne n’attendait - Vingt-cinq ans de déclin - L’apocalypse sociale - Les dilemmes du mouvement social - Dieu n’est plus argentin - Le sphinx péroniste - Evita, Saint Gaétan et les pâtes du dimanche - Kirchner, le dernier péroniste ? - Un succès ambigu - Machiavélique ou machiavélien ? - Les portes du purgatoire - 4 / La couleur du pouvoir - Des basses terres aux hautes terres - Pionniers équatoriens - Contre l’État, tout contre - Une résurgence panandine ? - À la recherche des « vrais » indiens - Les Indiens, la gauche et la couleur du pouvoir - L’exception péruvienne - Pas de « vrais » indiens, mais un racisme anti-indien virulent - Lutte antiraciste et stratagèmes de l’exclusion - Les nouveaux chantres de la « raza cobriza » - Brésil : la faute à Gilmara - L’héritage de la traite - Le labyrinthe de l’identité afro-brésilienne - Le débat sur la discrimination positive - Entre la « différence » et la « cordialité » - La peur de la revanche raciale - Vers un multiculturalisme bien tempéré - 5 / Entre l'empire et le grand large - Quand Washington perd le Sud - Entre Adam Smith et Ben Laden - Vers un « pragmatisme déboussolé » ? - Ombres chinoises - Péril jaune ou co-prospérité ? - Un anti-impérialisme histrionique - Mon ennemi le diable, mon ami Uribe - Géant par sa propre nature - Vers un hégémonisme « cordial » ? - Lula, Chávez et le mythe des « deux gauches » - Un marché pas très commun - L’intégration malgré tout ? - Les clés de la relance - Postface à l'édition de poche. Les gauches en Amérique du Sud : un bilan d'étapes (juin 2008) -Stabilité brésilienne, usure argentine- Venezuela : de la fuite en avant à la stagnation - La Bolivie à la croisé des chemins - Discours idéologiques et configurations politico-institutionnelles - Mars 2008 : une crise régionale surjouée ? - La discrète offensive brésilienne - Quand deux et deux font trois - Des discours radicaux aux problèmes radicaux - Sources - Remerciements.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites