À paraître

Prendre la route
Une philosophie de la conduite

Matthew B. CRAWFORD

Y a-t-il un rapport entre l’amour de la mécanique et l’esprit civique ? Entre le plaisir du risque calculé au volant et les ressorts profonds de notre humanité ? Après avoir chanté dans Éloge du carburateur les beautés de la moto, notre philosophe-mécanicien se penche sur l’avenir de la conduite automobile, les secrets du tuning ou de la glisse sous accélération et les mystères du couplage cognitif et sensorimoteur entre le cerveau, le corps humain et les humeurs subtiles de l’arbre à cames et du moteur à combustion interne.
Mêlant les péripéties autobiographiques cocasses de son interminable bricolage d’une VW Coccinelle de 1975 et les réflexions de la philosophie analytique sur la morale des accidents de circulation, passant de l’exploration des sous-cultures automobiles les plus baroques – courses hors-piste dans le désert et derbys de démolition – à l’étude du pilotage de minivoitures par des rats de laboratoire, il offre un plaidoyer en faveur des plaisirs libertaires et des vertus citoyennes de l’art de conduire.
L’histoire technologique, économique et sociale de l’automobile débouche aujourd’hui sur une disjonction de plus en plus grande entre l’être humain et ses prothèses mécaniques. À l’horizon des voitures sans chauffeur et de l’automatisation généralisée, l’auteur dénonce une dystopie régressive qui risque de se traduire par une atrophie de nos facultés créatives et une érosion de notre économie de l’attention. Au nom du « toujours plus de sécurité », la déqualification progressive des conducteurs expose en fait les usagers de l’automobile à de nouveaux dangers tout en les dépossédant d’un ensemble d’aptitudes et de responsabilités cruciales. Le choix entre conduire et être conduit, faire et se laisser faire, est aussi en dernière analyse un choix entre autogouvernement républicain et aliénation bureaucratique.

Version papier : 23 €
Version numérique : 15,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : 04/03/2021
ISBN : 9782707198808
Nb de pages : 368
Dimensions : 140 * 205 mm
ISBN numérique : 9782348068317
Format : EPUB

Matthew B. CRAWFORD

Matthew B. CRAWFORD
Matthew B. Crawford est philosophe et réparateur de motos (ou réparateur de motos et philosophe). Il vit à Richmond et enseigne à l'université de Virginie.

Extraits presse

Après Contact (2016),où il nous enjoignait à lever la tête de nos écrans, il poursuit, dans Prendre la route, sa réflexion sur le rapport entre les hommes et le monde concret qui les entoure et qu’ils façonnent ensemble. Conducteur de moto, bricoleur inlassable d’une Coccinelle de1975,Crawford propose un admirable éloge philosophique de la conduite, une pratique qui fait de nous des êtres compétents, à la fois autonomes et capables de coopération : pour le dire en un mot, des êtres politiques.

2021-02-25 - Laetitia Strauch-Bonart - Le Point

 

Vidéos






 

Table des matières

Prélude. Hors piste
Introduction. De l’art de conduire comme une forme d’humanisme

Homo moto
Sports motorisés
Ingénierie populaire : hot rod et tuning
Confiance et solidarité au volant
Les conducteurs comme types moraux
Une expérience de pensée utopique
Une question de souveraineté
Comment lire ce livre
Automobile et bien commun
La voiture comme refuge
Le business du futurisme
I. Une voiture à soi
La panne. Mésaventures d’une Jeepster Commando de 1972

Une auto-école pour les rats
Les vieux tacots : une épine dans le pied du futur

Épaves de jardin : une richesse méconnue
Les vieilles voitures et la logique de dépossession
Les fanas de la mécanique contre le futurisme technologique
Quand prendre les automobilistes pour des idiots cesse d’être rationnel
Comment fonctionne notre budget risque
Les voitures semi-autonomes
Sentir la route
De l’automatisation comme rééducation morale

Honte prométhéenne ou vivacité d’esprit ?
Ingénierie populaire
Le moteur à combustion interne : plus fort que Wikipedia
La voiture du peuple : un peu d’histoire
Qu’est-ce qu’un sleeper ?
Squishy, préparation moteur 2 276 cm2, carter sec
II. Les sports motorisés et l’esprit du jeu
L’équivalent motorisé de la guerre
La pratique du drift
Le jeu et les origines de l’ordre social
Un jeu de gentlemen : le combat à mort motorisé
L’émergence du moraliste à bicyclette (une digression)
Deux derbies et une course d’enduro

Acte I : un derby de démolition
Acte II : un derby de caisses à savon pour adultes
Acte III : une course d’enduro
Une ode aux femmes redneck
Démocratie dans le désert : les 400 kilomètres de Caliente
III. De l’art de s’autogouverner

Prélude. Enregistrer son véhicule : Métaphysique de la file d’attente
Surveiller et punir les chauffards. Le rationnel, le raisonnable et le charme discret de l’autorité

Le complexe sécuritaire-industriel : derrière la façade de l’autorité publique
Devant le juge
Thérapie pour délinquants
Qui sont les vrais chauffards ?
Comment gérer la circulation : trois versions rivales de la rationalité
Un monopole radical
Praticiens de la ville
Rage au volant, interactions cognitives et communauté des conducteurs
L’esprit humain est une machine à prédire
IV. C’est qui le nouveau patron ?
Street View. L’œil de Google
L’ubérisation de Londres
Un mode de vie sublime et sans heurt
Appelez la sécurité
L’esprit de l’administration
La smart city
Gouvernance algorithmique et légitimité politique
La mise sous tutelle par les infrastructures
Si Google fabriquait des voitures
Le véhicule sans conducteur et le capitalisme de surveillance
Remarques conclusives. La souveraineté au volant
Postscriptum. La route de La Honda.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites