Archives

(2784 archives)
MEDIAPART - À l'air libre

Patrick Chamoiseau et Sylvie Glissant étaient invités dans l'émission quotidienne de Mediapart à l'occasion de la parution des Manifestes co-écrits avec Édouard Glissant. 

FRANCE CULTURE - La Grande Table

Rose-Marie Lagrave, autrice de Se ressaisir, était l'invitée d'Olivia Gesbert. 

RTS - Tribu

Olivier Cyran était invité dans l'émission de la radio suisse pour son nouveau livre Sur les dents

FRANCE INTER - Intelligence Service

Bernard Lahire, auteur de La part rêvée, était invité dans l'émission de Jean Lebrun pour une émission consacrée à Sigmund Freud et l'interprétation des rêves.

PODCAST - GIRLS power, le podcast autour des femmes et des féminismes

Bibia Pavard et Florence Rochefort ont été invitées pour parler de leur livre, coécrit avec Michelle Zancarini-Fournel, Ne nous libérez pas, on s’en charge.

FRANCE INTER - L'Heure bleue

Pierre Charbonnier, auteur d'Abondance et Liberté, était l'invité de Laure Adler. 

MEDIAPART

FRANCE 3 POITOU-CHARENTES - 12/13

Marie-Monique Robin était l'invitée du journal de midi à l'occasion de la parution de son nouveau livre La fabrique des pandémies

[ACTUALITÉ] L’émancipation par la socioanalyse

Dans son nouvel ouvrage Se ressaisir, la sociologue Rose-Marie Lagrave livre une enquête autobiographique : en ressaisissant son propre parcours, elle interroge les rapports de classes sociales, au prisme des études de genre. Loin de l’ego histoire, elle « renoue avec l’ambition des Mémoires tels que les envisageait le XIXème siècle, où l’auteur était capable de relier le Moi, le Monde et l’Histoire en se ressaisissant » écrit Tiphaine Samoyault dans l’Obs.

À travers ce travail de documentation de soi, Clyde Marlo Plumauzille estime dans Libération que « la lecture de cet ouvrage est de celles qui provoquent des déplacements de perspectives sur ce qui fait les cheminements de nos vies et les conditions de possibilité de s’écarter des sentiers tout tracés ». Si le personnel est toujours politique, ce livre invite alors à imaginer de nouvelles formes d’émancipation par la socioanalyse : se ressaisir, c’est acquérir un pouvoir d’agir, commun aux transfuges de classe et aux féministes, permettant de critiquer les hiérarchies sociales et de les transgresser.

[ACTUALITÉ] Un silence personnel, familial et sociétal

L’historien Benjamin Stora, auteur notamment de La gangrène et l’oubli, a remis au Président de la République fin janvier un rapport sur « la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie ». Mais la réconciliation demandera encore du temps tant les répercussions et la violence ont été marquantes.

Dans son ouvrage Papa, qu’as-tu fait en Algérie ? l’historienne Raphaëlle Branche revient sur la transmission ou le silence autour de cette guerre qui ne disait pas son nom au sein des familles de combattants. Elle « lève enfin le voile sur la façon dont le silence s’est installé autour de ce qu’ils ont vécu, un silence personnel, mais aussi familial et sociétal », estime Nathalie Funès dans l’Obs. À partir de témoignages et d’archives inédits, Raphaëlle Branche éclaire ainsi d’un jour nouveau la question de la place de la guerre d’Algérie dans la société. 

À lire ou relire les interviews qu’elle a données à la suite du rapport de Benjamin Stora à L’Express et Télérama.