Servir les riches
Les domestiques chez les grandes fortunes

Alizée Delpierre

Derrière les façades de luxueux immeubles parisiens, les immenses grilles de châteaux, les baies vitrées de vastes villas de la Côte d’Azur, se cache un personnel invisible mais présent quotidiennement au service des grandes fortunes. Gouvernantes, majordomes, femmes de chambre et de ménage, lingères, nannies, cuisiniers ou chauffeurs travaillent du matin au soir, et souvent la nuit, pour satisfaire les besoins et désirs des millionnaires qui les emploient à leur domicile.
En s’appuyant sur une enquête immersive de plusieurs années, ce livre lève le voile sur les relations quotidiennes entre ceux qui servent et ceux qui sont servis. Ce faisant, il éclaire les ressorts d’une cohabitation socialement improbable, faite de domination et de résistances. Elle-même prise dans ces relations, en travaillant un temps comme domestique, Alizée Delpierre montre comment une certaine « exploitation dorée » peut faire rêver des femmes et des hommes qui y voient une réelle opportunité d’ascension sociale. Du côté des grandes fortunes, déléguer toutes les tâches ingrates demeure essentiel pour consolider leur pouvoir et jouir à plein de leur capital. Elles sont prêtes à tout pour fidéliser leurs domestiques et conserver ce privilège de classe, pour le meilleur comme pour le pire.

Version papier : 20 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : SH / L'envers des faits
Parution : 22/09/2022
ISBN : 9782348069024
Nb de pages : 220
Dimensions : 13,50 * 22 cm
ISBN numérique : 9782348069031
Format : EPUB

Alizée Delpierre

Alizée Delpierre
Docteure en sociologie, Alizée Delpierre est spécialiste de la domesticité, et notamment de la domesticité chez les classes supérieures très fortunées. Elle codirige le séminaire de recherche « Domesticités dans l’espace et dans le temps » (organisé au Centre de sociologie des organisations à Sciences Po Paris et à l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales à l’université Paris Dauphine) et le réseau de recherche DomesticitéS associé.

Extraits presse

Avec cette enquête Alizée Delpierre nous invite à réfléchir sur cette société qui s'annonce, loin des clichés et des légendes urbaines.

2022-09-01 - Laurent Lemire - Livres Hebdo le Mag

 

L'auteure livre une analyse très fine de ces relations, à rebours des fantasmes cultivés par nombre d'œuvres culturelles. (...) Et la visite de ce monde est vertigineuse tant le matériau récolté par l'auteure est important (...).

2022-09-19 - Pierre Jequier-Zalc - Politis

 

Au-delà de ce qu’elle dévoile d’un milieu peu connu, cette enquête sociologique passionnante permet aussi de s’interroger sur le privilège que constitue le fait de se faire servir et aider au quotidien, que ce soit par des majordomes ou par des livreurs Uber, ces « nouveaux visages d’une domesticité externalisée ».

2022-09-22 - Agathe Ranc - L'OBS

 

Au-delà des rapports sociaux des domestiques et de leurs maîtres, des tranches de vie se dessinent où se lisent le tragique et le romanesque : le livre d'Alizée Delpierre dévoile plus que le seul monde des très fortunés.

2022-09-22 - Guillaume Erner - ELLE

 

C’est un monde que l’on croyait relégué aux intrigues de Molière et Marivaux, mais lingères, gouvernantes, majordomes, bonnes à tout faire occupent encore un marché de l’emploi aussi tatillon que discret, au service des ultra riches toujours plus mondialisés. La sociologue et chercheuse à Sciences Po Alizée Delpierre, spécialiste de la domesticité et des travailleuses immigrées, a passé un an et demi entant que nanny et aide cuisinière au sein de ces foyers luxueux pour observer les dynamiques de l’emploi. Elle a également mené de longs entretiens avec 123 grandes fortunes et 86 domestiques. Son essai est le fruit de cette passionnante enquête qui n’a été possible qu’avec le consentement de ces employeurs multimillionnaires. Une plongée dans l’univers de « l’exploitation dorée », dans lequel on n’hésite pas à changer le prénom d’un domestique issu de l’immigration pour qu’il « ressemble à quelque chose », ou à recruter de la main-d’œuvre pour faire écouter de la musique à ses rosiers.

2022-09-22 - Julie Rambal - Le Temps

 

Au-delà de ces relations souvent complexes dont l’autrice rend compte avec finesse, c’est bien la place du service et du partage du travail domestique aussi invisible qu’indispensable qui est interrogée à l’heure où la prophétie d’André Gorz de l’avènement d’une « société de valets » devient chaque jour plus concrète.

2022-10-01 - Igor Martinache - Alternatives économiques

 

Table des matières

Introduction
Les domestiques existent toujours
Dans l’ombre des balustrades dorées
Une confrontation sociale au cœur du domicile
Mécanique de l’exploitation dorée
Un univers facile d’accès ?
1. Le rêve des domestiques
Vivre au paradis
Faire une belle carrière
« Mes patrons me grandissent »
2. Ce que veulent les riches
Un « besoin » de domestiques
Un rang à tenir
L’argent, c’est du temps
Des histoires de bonnes femmes
Impossible n’est pas un mot
3. Le bon parti
La force du réseau
À la recherche de la perle rare
Décrypter les corps
Une question de race
Une touche d’exotisme
Les riches ont toujours le dernier mot
4. Des corps au travail
Bonne à tout faire, tu seras
Une course contre la montre
Les domestiques n’ont pas de corps
Un théâtre sans coulisses ?
L’œil du patron
Un corps qui n’est pas à soi
5. Le droit d’exploiter
La loi est un jeu
Exploiter comme il se doit
Mieux vaut ça que rien
Quand règne la peur
6. Rester ou partir
Quand le vase déborde
En quête de mieux
Être à sa place
Les clefs du marché
Sortir de la cage ?
Conclusion
Une si violente douceur
Hors des lois et du temps
Un silence (très) politique
Un monde sans charges domestiques n’existe pas
Remerciements
Notes

Droits étrangers

SERVING THE RICH
Domestic workers for the wealthy

This work is based on an investigation conducted over several years in the homes of the wealthy, and examines their daily relationships and forms of domination. It sheds light on a little-known universe which has been the subject of numerous literary and cinematographic fantasies, finally providing an answer to the following question. How do rich and poor live under the same roof?


Alizée Delpierre is a sociologist at the Centre de sociologie des organisations (Sciences Po/CNRS). For several years now, she has been studying paid domestic work, relationships of domination and exploitation, the super rich and female immigrant workers.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com