Archives

(1668 archives)
Chez soi ; le nouvel ouvrage de Mona Chollet
En librairie le 23 avril

La maison, le chez-soi : de ce sujet, on a souvent l’impression qu’il n’y a rien à dire. Pourtant, la maison est aussi une base arrière où l’on peut se protéger, refaire ses forces, se souvenir de ses désirs, résister à l’éparpillement et à la dissolution.

En déroulant le fil rouge de l’espace domestique, ce nouvel essai de l'auteure de Beauté fatale explore quelques-unes de nos préoccupations les plus urgentes, de nature inextricablement intime et collective.

En savoir plus

L'affaire Snowden ou comment les États-Unis espionnent le monde
Actuellement en salles : Citizenfour de Laura Poitras, oscar du meilleur film documentaire 2015

Il aura fallu la révolte du jeune Edward Snowden, informaticien travaillant pour la National Security Agency américaine, pour que le monde entier découvre l’étendue de la surveillance menée en secret par les États-Unis.

Relatant les dessous méconnus de cette incroyable histoire, le livre d'Antoine Lefébure permet de comprendre les motivations de ses acteurs, l’enjeu des secrets révélés et leurs conséquences sur la marche du monde.

Un complément indispensable au documentaire de Laura Poitras actuellement en salles Citizenfour, oscar du meilleur film documentaire 2015.

Pour en savoir plus sur ce livre et lire un extrait

Les risques du travail
en librairie le 9 avril 2015
Depuis les années 1990, les conditions de travail se sont progressivement imposées dans le débat social et l'on a pu observer de réelles avancées. Néanmoins, la situation reste critique.
Ce livre sans équivalent, à destination d'un large public, dégage les pistes d'action qui en découlent, en prenant en compte des expériences conduites dans de nombreux pays.
Mobilisant une équipe internationale de spécialistes, ce livre entend constituer un outil pratique et militant pour élargir les débats sur l'avenir de la prévention.
 
La revue du crieur
Une collaboration Mediapart - La Découverte en juin 2015 en librairie
Mediapart et La Découverte s’associent pour créer une revue ambitieuse et novatrice destinée à un large lectorat,  et unissent leurs forces : le journalisme d’investigation et l’édition d’idées engagée.
Son ambition : replacer les idées au cœur du débat public et traiter de manière inédite, insolite et incisive, du monde intellectuel et culturel. Dix enquêtes et reportages et un reportage photographique, trois fois par an.

Pour en savoir plus

La revue du crieur est également sur Facebook et sur Twitter

Les nouveautés ePub de mars 2015

Vingt-trois titres - nouveautés ou ouvrages de notre fonds - sont disponibles depuis le mois de mars au format ePub sur les plateformes de téléchargement légales.

Pour en savoir plus

Les premiers titres La Découverte/Dominique Carré sont en librairie

Nous accueillons les nouvelles publications de Dominique Carré, éditeur d'architecture, urbanisme, beaux-livres et catalogues d'exposition.

[Lire la suite]

Rien n'est sacré, tout peut se dire, l'ouvrage incisif de Raoul Vaneigem
Réflexions sur la liberté d'expression

« Il n’y a ni bon ni mauvais usage de la liberté d’expression, il n’en existe qu’un usage insuffisant. » L’affirmation de Raoul Vaneigem donne le ton de cet essai qu’il consacre à la liberté la plus fondamentale de l’être humain. Un texte sans concession pour défendre une liberté qui ne doit, d’après lui, rencontrer aucune limitation, qu’elle soit politique, morale ou juridique.

Une nouvelle couverture pour cet ouvrage toujours autant d'actualité

Disponible également, pour la première fois, au format ePub

Bulletin #1
Nos nouveautés de janvier - février - mars 2015

Retrouvez l'intégralité des livres parus au cours des trois derniers mois sous la forme de notre bulletin numérique.

Pour le feuilleter en ligne

Pour le télécharger et/ou l'imprimer

Festival Modes d'emploi
Lyon du 16 au 29 novembre 2015

Nos auteurs à Lyon pour le Festival Modes d'emploi du 16 au 29 novembre 2015 :

* Le corps face à la puissance des images avec Horst Bredekamp, auteur de Théorie de l'acte d'image
Rencontre avec Marie-José Mondzain animée par Juliette Cerf
Amphithéâtre de l'Université de Lyon le 18 novembre à 19 h 30

 

* La Vie à l'oeuvre, la biographie philosophique Ricoeur, Deleuze, Barthes, Levi-Strauss avec François Dosse auteur de Paul Ricoeur ; de Castoriadis, de Gilles Deleuze et Félix Guattari
Rencontre avec Tiphaine Samoyault et Emmanuelle Loyer
Université Jean Moulin Lyon 3  le 26 novembre à 14 h  

 

* Ainsi vivent les morts avec Vinciane Despret auteur de Au bonheur des morts
Rencontre avec Michael Fossel et Arnaud Zohou, animée par Catherine Portevin
Grand Amphi de l'ENSBA de Lyon, le 28 novembre à à 17 h 45

 

* Conférence de Bernard Lahire, le 19 novembre à 12 h 30
à la Bibliothèque de La Part-Dieu 

François Maspero, cet homme libre à qui je dois tant
En 1982, François Gèze a repris la maison d'édition du mythique éditeur, mort le 11 avril. Il lui rend hommage sur le site de l'Obs

Comme beaucoup de celles et ceux ma génération, qui ont eu vingt ans lors du « moment 68 », la disparition de François Maspero me touche profondément. Et elle me touche d’autant plus que ma rencontre avec lui, à la fin des années 1970, a tout simplement changé le cours de ma vie.

Quand je l’ai connu à cette époque-là, je militais au sein du Cedetim (Centre d’études anti-impérialistes) et il avait accepté de publier la collection de livres que nous lui avions proposée et dont j’ai assuré la direction. J’ai découvert alors ce monde de l’édition dont j’ignorais tout et qui me semblait passionnant.
Du coup, quand François Maspero a voulu fermer sa maison suite aux difficultés financières qui s’accumulaient, j’ai été de ceux qui l’ont convaincu de poursuivre. Il a demandé que je vienne l’aider, puis de fil en aiguille, de rester, avant de me confier la direction des éditions.

En mai 1982, il a définitivement quitté la maison qu’il avait fondée en 1959, m’a donné les actions qui lui restaient, demandant simplement de « reprendre son nom ». Devenue La Découverte, je l’ai dirigée jusqu’en février 2014 et c’est maintenant Hugues Jallon qui a pris le relais, dans la même fidélité à l’héritage formidable qu’il nous a confié.

D’autres que moi sauront mieux dire les multiples facettes d’un homme qui, libraire essentiel, grand éditeur, fut aussi un écrivain et un traducteur de premier plan. Je me permets de renvoyer au petit film très émouvant tourné sur lui en 1970 par son ami Chris Marker, « On vous parle de Paris - Maspero, les mots ont un sens », ainsi qu’à celui, plus long et réalisé en 2014, « François Maspero, les chemins de la liberté ». Et à l’ouvrage collectif publié en 2009, « François Maspero et les paysages humains » (La Fosse aux ours).

Très égoïstement, je dois à cette rencontre d'avoir vécu des années professionnelles passionnantes et, surtout, de m'être ouvert l'esprit, grâce à elle, à des univers politiques, historiques et culturels dont j'étais très ignorant. François Maspero, lui, avait une culture impressionnante, acquise notamment dans ses librairies (L'Escalier, puis La Joie de lire), allant de la poésie aux sciences humaines en passant par toutes les variantes de l'engagement révolutionnaire, en France et dans le monde, au XIXe comme au XXe siècle. Une culture qui nourrissait pleinement son engagement d'homme libre, sans jamais être mise en avant.

Je lui dois donc beaucoup à titre personnel, en particulier dans deux domaines qui me tiennent toujours particulièrement à cœur: l'histoire coloniale de la France, les luttes pour la santé des travailleurs. Comme pour tant d'autres domaines, les livres et les auteurs qu'il avait publiés dans ces deux champs m'ont ouvert les yeux. J'ai d'abord pris conscience de l'importance de ceux sur l'histoire coloniale, qui restait un véritable tabou dans la France des années 1960 et 1970. Ce qui m'incitera à poursuivre cet axe à La Découverte, s'agissant en particulier de la colonisation de l'Algérie (Maspero publiera lui-même au Seuil en 1993 ce qui restera sans aucun doute l'un des ouvrages de référence essentiels sur la question, « l'Honneur de Saint-Arnaud »).

Dans son attention constante aux luttes sociales, François Maspero a toujours été très sensible aux atteintes patronales à la santé des travailleurs. En 1977, il avait publié le livre du Collectif intersyndical de Jussieu, « Danger amiante », et c'est lui qui me donna l'idée de réaliser un ouvrage collectif intitulé « les Risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagne r» (1985), dont une version entièrement nouvelle vient d'être publiée - trente ans plus tard - à La Découverte, sous le même titre. Sans parler de nombre d'autres titres sur ces questions...

Je pourrais bien sûr multiplier les exemples de ce que le catalogue de La Découverte doit à celui des Éditions François Maspero – dont de très nombreux titres sont toujours vivants. Toujours vivant, François Maspero le restera dans mon esprit grâce aux engagements partagés. Et à jamais identifié à son formidable et si fragile sourire…

François Gèze
Ancien directeur des Editions La Découverte, ex-éditions Maspéro

Lire cet hommage sur le site de l'Obs

 

[crédit photo ©Olivier Dion]