Archives

(1720 archives)
[ACTUALITÉ] Les auteurs et autrices de La Découverte à St-Dié-des-Vosges

 
Ça y est, le Festival International de Géographie a commencé !  Retrouvez-y les auteurs et autrices de La Découverte ! Vous pourrez y écouter :
 
- vendredi 1er octobre à 13h30, à l'IUT, Camille Schmoll autrice de Les Damnées de la mer. Femmes et frontières en Méditerranée qui animera une table ronde ronde « Aux frontières de l'Europe. Contrôle, surveillance et stratégies corporelles »
 
- dimanche 3 octobre de 9h à 9h30, Olivier Cyran pour une rencontre autour de son livre Sur les dents. Ce qu'elles disent de nous et de la guerre sociale à l'espace mini-conférence (chapiteau d'accueil)
 
- dimanche 3 octobre de 11h à 12h, Nepthys Zwer et Philippe Rekacewicz pour une rencontre autour de leur livre Cartographie radicale. Explorations à l'espace conférence Géo-numérique
 
- dimanche 3 octobre, de 11h30 à 13h, à l'IUT, Camille Schmoll, autrice de Les Damnées de la mer. Femmes et frontières en Méditerranée, qui animera une table ronde ronde « Les mobilités font-elles l'Europe ? »
 
[VIDÉO] Plongée dans les rêves d'Hervé Mazurel

Ne manquez pas cet entretien avec Hervé Mazurel autour de son nouvel ouvrage L’inconscient ou l’oubli de l’histoire. L’historien des affects et des imaginaires y revient sur son ambitieux projet : montrer en quoi notre psyché est imprimée d’histoire. Par un mouvement de tissage continu entre l’histoire des sensibilités, la sociologie psychologique et l’anthropologie critique, l’auteur nous guide ainsi pas à pas vers une nouvelle approche de la vie psychique. Pour aller plus loin, on vous recommande aussi l’écoute de la Grande Table autour de la question « Y a-t-il un inconscient collectif ? » pour laquelle Olivia Gesbert a reçu l’auteur.

[VIDÉO] La naissance de l'arc-en-ciel avec Aurélie Trouvé

Aurélie Trouvé revient sur son ouvrage Le bloc arc-en-ciel dans un entretien avec David Dufresne à (re)voir sur la chaîne Youtube de Blast. L'occasion d'explorer les possibles d'une union des gauches avec l'une des voix fortes du mouvement altermondialiste : persuadée que les mouvements sociaux peuvent nourrir la politique pour l’enrichir et la renouveler, la porte-parole d'Attac France s’attache à montrer par des propositions concrètes qu’il est possible de rassembler les luttes et leurs différentes aspirations pour une transformation solidaire, écologique et démocratique de la société. Pour accompagner votre visionnage, retrouvez aussi son entretien dans Politis pour un avant-goût réjouissant de son ouvrage !

[PRESSE] À la fabrique du mérite avec Paul Pasquali

Dans son éclairante critique d'Héritocratie pour Les Inrocks (dont l'ouvrage fait par ailleurs partie de la sélection des dix essais de la rentrée !), Amélie Quentel revient sur l'enquête menée par Paul Pasquali autour de la mythologie du mérite en France. De la IIIe République jusqu’à Parcoursup, le sociologue montre comment le mérite se fabrique et l’héritage se reproduit. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi (ré)écouter Paul Pasquali sur France Culture dans Être et Savoir avec Louise Tourret, ou encore dans La suite dans les Idées avec Sylvain Bourmeau.

[ACTUALITÉ] Stéphanie Chevrier directrice des Éditions La Découverte prend également la direction de Julliard

Stéphanie Chevrier prend la direction des éditions Julliard, tout en demeurant directrice des éditions La Découverte. Elle remplace Vanessa Springora à la tête de Julliard, cette dernière souhaitant se consacrer davantage à l'écriture. Stéphanie Chevrier sera accompagnée de Marine Lormeau, qui est nommée secrétaire générale de Julliard en addition de son poste actuel de secrétaire générale des éditions La Découverte. 

À la tête de la Découverte depuis 2018, où elle a succédé à Hugues Jallon, Stéphanie Chevrier est diplômée en lettres modernes. Débutant dans l'édition en 1998 chez Calmann-Lévy, elle est recrutée en 2001 par Flammarion comme directrice littéraire. Elle publie entre autres les romans de Fatou Diome (Ketala) ou de Lola Lafon (De ça, je me console). Fin 2008, elle fonde les éditions Don Quichotte, intégrées au groupe Le Seuil-La Martinière, et en devient la directrice éditoriale.

Crédit photo : Joël Saget/AFP

[PODCAST] Jérémie Foa face aux fantômes de la Saint-Barthélemy

Jérémie Foa était l'invité de Luc Daireaux dans le podcast Paroles d'Histoire pour parler de son nouvel ouvrage intitulé Tous ceux qui tombent. Dans cette enquête historique inédite au cœur des archives du XVIe siècle, l'historien redonne vie aux fantômes de la Saint-Barthélemy, nomme les victimes, désigne les bourreaux. Au-delà du « pourquoi », il explore le « comment » de ce massacre « entre voisins », désacralisant ce monument de la mémoire nationale. Il nous emmène dans vingt-cinq enquêtes haletantes à la recherche des victimes et des tueurs, tissant ainsi une micro-histoire de la Saint-Barthélemy par le fil de leurs vies respectives.

 

[VIDÉO] Politiser l'adoption avec Amandine Gay

Dans À l'air libre Amandine Gay est revenue sur l'ambition de politiser l'adoption de son ouvrage Une poupée en chocolat. Au-delà de l'essai autobiographique, l'autrice s’y engage à repenser les concepts de famille et de filiation, et invite par ce biais à la reconstruction de nos identités. Porté par une écriture fluide et une pensée foisonnante, ce premier ouvrage de la sociologue et militante afroféministe ne manquera pas de vous marquer !

[RADIO] Charles Stépanoff et la crise du sauvage

Charles Stépanoff était l'invité de Julien Magnollay sur RTS pour son ouvrage L'animal et la mort. Chasses, modernité et crise du sauvage. Il revient dans cet entretien sur son enquête sur la chasse et les chasseurs, une ethnographie de longue haleine qui permet d'éclairer avec finesse nos rapports au sauvage mais aussi de soulever l'épineuse question de la violence exercée sur le vivant. Si cette émission vous a plu, on vous recommande vivement celles de La Terre au Carré et La Suite dans les idées dédiées à la pensée de l'ethnologue. Et pour les amateurs et amatrices de papier, on se tournera plutôt vers les entretiens passionnants que lui ont consacré Philosophie Magazine et L'Obs !

[ACTUALITÉ] En mémoire du 17 octobre 1961

Soixante ans après le massacre du 17 octobre 1961, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre le travail de mémoire autour de ce drame refoulé de l’histoire française. Dans cette perspective, nous rééditons en poche l’ouvrage essentiel de  Marcel et Paulette Péju intitulé Le 17 octobre des Algériens déjà complété dans sa version de 2011 par le texte de Gilles Manceron : La triple occultation d’un massacre.

Ce livre explique la logique implacable d’un événement qui correspond aux derniers feux de la folie coloniale, paroxysme d’une période où la France s’est écartée des grands principes républicains de son histoire. La postface inédite de l’édition poche de Gilles Manceron évoque les développements survenus au cours des années 2010 concernant la mémoire de ce massacre.

Pour accompagner votre lecture nous vous proposons cette vidéo réalisée par France Culture dans laquelle Vincent Lemire retrace l'histoire de la photographie devenue le symbole de cette sanglante répression, ainsi que le documentaire de Yasmina Adi qui met en lumière cet événement au travers de témoignages et archives inédites et est intitulé Ici on noie les Algériens.

[ÉVÉNEMENT] Les rendez-vous de l'histoire sont de retour !

Les rendez-vous de l'histoire reviennent cette année du 6 au 10 octobre avec un programme prometteur, articulé autour du thème du travail. On y retrouvera plus de 1000 intervenants, 150 éditeurs, 300 auteurs en dédicace et 40 000 festivaliers réunis autour d’expositions, de concerts et spectacles, de séances de cinéma, de cafés et diners historiques, mais surtout de débats et conférences du salon du livre, de l’histoire "en débats" et "sous d’autres formes", ainsi que des rendez-vous de l’économie.