Archives

(1656 archives)
[ACTUALITÉ] En mémoire du 17 octobre 1961

Soixante ans après le massacre du 17 octobre 1961, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre le travail de mémoire autour de ce drame refoulé de l’histoire française. Dans cette perspective, nous rééditons en poche l’ouvrage essentiel de  Marcel et Paulette Péju intitulé Le 17 octobre des Algériens déjà complété dans sa version de 2011 par le texte de Gilles Manceron : La triple occultation d’un massacre.

Ce livre explique la logique implacable d’un événement qui correspond aux derniers feux de la folie coloniale, paroxysme d’une période où la France s’est écartée des grands principes républicains de son histoire. La postface inédite de l’édition poche de Gilles Manceron évoque les développements survenus au cours des années 2010 concernant la mémoire de ce massacre.

Pour accompagner votre lecture nous vous proposons cette vidéo réalisée par France Culture dans laquelle Vincent Lemire retrace l'histoire de la photographie devenue le symbole de cette sanglante répression, ainsi que le documentaire de Yasmina Adi qui met en lumière cet événement au travers de témoignages et archives inédites et est intitulé Ici on noie les Algériens.

[ÉVÉNEMENT] Les rendez-vous de l'histoire sont de retour !

Les rendez-vous de l'histoire reviennent cette année du 6 au 10 octobre avec un programme prometteur, articulé autour du thème du travail. On y retrouvera plus de 1000 intervenants, 150 éditeurs, 300 auteurs en dédicace et 40 000 festivaliers réunis autour d’expositions, de concerts et spectacles, de séances de cinéma, de cafés et diners historiques, mais surtout de débats et conférences du salon du livre, de l’histoire "en débats" et "sous d’autres formes", ainsi que des rendez-vous de l’économie.

[ACTUALITÉ] Retour en images sur les Rendez-vous de l'histoire

Les rencontres de Blois sont à peine terminées que l'on a déjà hâte de la prochaine édition ! Pour prolonger le plaisir de ces journées dédiées à l'histoire et au travail des historiennes et historiens, nous vous proposons un retour (non exhaustif !) en images sur le week-end. Cette année encore la variété de questionnements et d'approches de la thématique centrale, le travail, a su ravir le public.
[ACTUALITÉ] Quand l'histoire s'en mêle...

L'Express a consacré un article passionnant à Tous ceux qui tombent de Jérémie Foa : l'occasion de prolonger l'effervescence du week-end pour celles et ceux qui participaient aux Rendez-vous de l'histoire, ou bien un avant-goût réjouissant de cet ouvrage pour les autres. Il s'agit d'un titre de la collection À la source, dirigée par Clémentine Vidal-Naquet avec pour projet de (re)placer les sources au cœur des textes, et c'est dans cette perspective que l'historien y propose un nouveau regard sur le massacre de la St Barthélemy. De quoi faire sourire quand on sait que l'ouvrage est justement en lice pour le prix Médicis !
 
 
[PODCAST] L'irrésistible ouvrage de Bruno Amable

Thomas Rozec recevait Bruno Amable dans le podcast Programme B pour son ouvrage La résistible ascension du néolibéralisme, qui vient de paraître en français. Une version révisée et augmentée qui éclaire, en s’enracinant dans l’histoire, les voies singulières empruntées par un néolibéralisme à la française. 

L'économiste revient dans ce podcast sur les liens entre dynamiques économiques, idéologies et évolution des rapports de force. Mettant ainsi au jour les origines de la crise systémique que connaît la France, l'ouvrage se révèle être un puissant antidote à la menace de disparition qui pèse sur la gauche.

[ACTUALITÉ] Les auteurs de « Cartographie radicale » à Saint-Dié-des-Vosges

Plusieurs de nos auteurs ont participé au Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges ! Aux côtés de Camille Schmoll, autrice de Les Damnées de la mer, et Olivier Cyran pour son livre Sur les dents, étaient notamment présents Nepthys Zwer et Philippe Rekacewicz pour parler de Cartographie radicale. Explorations. Un beau-livre qui a suscité l'intérêt et l'enthousiasme du public très nombreux lors de la rencontre avec les deux auteurs ! 

Cartographie radicale propose une exploration au coeur de la création cartographique. Les cartes nous aident à nous repérer dans l’espace et à nous déplacer d’un point à un autre. Elles permettent aux bateaux de naviguer et aux avions de voler. Avec des cartes, on fait la guerre, puis éventuellement la paix. Elles sont aussi de formidables machines à rêve, qui façonnent notre image du monde, en fixent la mémoire et finissent par fabriquer notre réalité.  Que se passe-t-il exactement quand nous élaborons une carte, qu’elle soit radicale, expérimentale (on parle aussi de cartographie critique ou de contre-cartographie) ou conventionnelle ­? Quelles intentions président à sa fabrication et à sa mise en oeuvre­ ? C'est pour répondre à cette question et nous présenter les cartes radicales qui dévoilent et dénoncent que Nepthys Zwer et Philippe Rekacewicz nous convient à un voyage au coeur de la création cartographique.

[PRESSE] L'arc-en-ciel d'Aurélie Trouvé

"C’est parce qu’elle n’est pas encartée, justement, qu’Aurélie Trouvé peut assumer pleinement cet espoir qu’un objectif commun permette de passer au-delà des réticences partisanes. Car sa proposition ne demande en rien un alignement idéologique derrière une unique bannière. Elle ne cesse de rappeler l’impérative autonomie des mouvements sociaux." - Erwan Cario, pour Libération le 13/10/21
 
On vous propose un avant-goût du papier sur Aurélie Trouvé dans Libération, qui revient sur son ouvrage Le bloc arc-en-ciel. Un entretien intime et politique, dans lequel l'autrice explore à la fois les propositions concrètes qu'elle formule dans son essai pour une stratégie politique radicale et inclusive, et retrace pour nous le fil de son parcours militant.
[CONCOURS] Capturer l'héritocratie

Ces images vous disent quelque chose ? C’est normal ! L'équipe des éditions La Découverte a décidé de reproduire la couverture d'Héritocratie, le dernier ouvrage de Paul Pasquali. Il s'agit d'un livre passionnant qui parle grandes écoles, mérite et héritage.
 
L’image emblématique de sa couverture nous a donné quelques idées... Et nous ne sommes pas les seules à nous être amusées !
 
Sur la deuxième photo, vous pouvez admirer deux jeunes femmes, dont une lectrice d’Héritocratie (© Florence Muraccioli) ; sur la troisième photo la sociologue Françoise Œuvrard, ancienne collaboratrice de Bourdieu et co-autrice avec Marlaine Cacouault-Bitaud de Sociologie de l'éducation dans la Collection Repères, a également posé et ce pour notre plus grand plaisir.
[RADIO] Enquête sur le sauvage

Olivia Gesbert a reçu Charles Stépanoff dans La Grande Table pour son ouvrage L'animal et la mort, dans lequel l'anthropologue interroge notre rapport au vivant et le documente par une enquête sur la chasse et les chasseurs. Il formule une analyse fine de la relation à l'animal, et de la question de la violence exercée sur le vivant, portée par une ethnographie ancrée dans le temps long.

Nous vous proposons de visionner cet extrait de l'entretien, mais aussi de le (ré)écouter si vous l'avez manqué en direct. Et pour celles et ceux d'entre vous qui souhaitent aller plus loin, c'est aussi l'occasion de lire la critique enthousiaste qu'en a écrit Jean-Louis Fabiani pour La Vie des Idées !

[ÉVÉNEMENT] Le Festival Mode d'Emploi revient du 15 au 20 novembre à Lyon 

Le Festival Mode d'Emploi c'est trente intervenants réunis pour explorer quatre grandes questions d’aujourd’hui : la démocratie, la jeunesse, la vérité et le vivant. Qui plus est, il s'agit de l'un des temps phares de la programmation de la Villa Gillet, maison Européenne et Internationale des écritures contemporaines, véritable laboratoire de réflexion sur les pratiques liées au livre, à l’écrit, à la parole et au débat.