Archives

(1595 archives)
[PRIX] Raphaëlle Branche remporte le prix Augustin Thierry à Blois !

Du 7 au 11 octobre, se déroulaient les Rendez-vous de l'Histoire à Blois. Lieu de rencontre privilégié, des historiens, des sociologues, des philosophes, des économistes s'y retrouvent chaque année pour exposer l'état de leurs réflexions, présenter leurs travaux et confronter leurs points de vue.  

Le Prix Augustin Thierry 2020 y a été remis dimanche à Raphaëlle Branche. Créé pour récompenser les travaux d'un historien ayant publié au cours de l'année de l'attribution un ouvrage ou l'ensemble d'une œuvre concernant l'histoire contemporaine, le Prix lui a été décerné pour son livre Papa, qu'as-tu fait en Algérie ? Enquête sur un silence familial.

Le magazine L'Histoire s'est entretenu avec l'autrice à cette occasion. Une interview à retrouver en ligne, dans laquelle Raphaëlle Branche évoque la particularité de la guerre d'Algérie :

« Il y a quelque chose de classique autour du silence des combattants à propos de nombreux conflits, mais il y a bien une spécificité du silence qui entoure la guerre d'Algérie. Cette guerre n'a rien à voir avec les Première et Seconde Guerres mondiales, qui sont les modèles de référence pour cette génération. ».

[VIDÉO] Capitalismes VS Pandémie

« Le coronavirus a fait ressortir l’insuffisant investissement dans les dispositifs de lutte contre les pandémies et appelé une réévaluation sous l’égide de l’État du partage entre consommation privée et biens publics. »

Robert Boyer développe dans son livre Les capitalismes à l’épreuve de la pandémie sa vision économique de la période que nous traversons qui selon lui n’a rien à voir avec une crise des capitalismes.

Il s’est rendu chez Europe 1 mais aussi à France Culture pour échanger autour de son livre. Vous pouvez retrouver ci-contre son passage dans l’émission « L’invité de l’économie » de France 24.

Caractérisé comme « un ouvrage qui fera date » par Le Monde, c’est également selon Alternatives économiques « un essai pour éclairer l'avenir des rapports de force mondiaux entre capitalismes à l'ère de la post-pandémie ».

Festival International de Géographie

Rendez-vous incontournable du monde de la géographie, le Festival International de Géographie aura bien lieu les 2, 3 et 4 octobre 2020 à Saint-Dié-des-Vosges !

Vous pourrez y rencontrer un de nos auteurs :

- Le samedi 3 octobre à 13H45, Renaud Duterme participera à la table ronde « Penser les changements climatiques sans céder à la panique » à la Cathédrale.

- Le dimanche 4 octobre à 9H30, Renaud Duterme l’auteur du Petit manuel pour une géographie de combat participera également au débat « Vers un effondrement de la civilisation ? » dans la salle François Cholé.

« Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? »

Avec un bulletin « oui » ou « non », les électeurs de l’archipel répondront une nouvelle fois à cette question ce dimanche 4 octobre. Prévu dans le cadre de l'accord de Nouméa en 1998, il s'agit du troisième référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie.

Lors du précédent référendum sur l'indépendance, tenu le 4 novembre 2018, la rédaction de Mediapart s'était fortement mobilisée pour raconter la genèse de ce processus inédit. Ce sont ces reportages, enquêtes et analyses, augmentées de mises en perspective, qui font la matière première d'Une décolonisation au présent. Une lecture indispensable pour comprendre les enjeux de ce nouveau scrutin qui pourrait constituer la première décolonisation réussie de l’État français.

« Coordonné par Joseph Confavreux, ce livre revisite, entre passé et avenir, tous les enjeux de l’autodétermination des habitants du « Caillou » dont le peuple autochtone, les Kanak, a failli disparaître sous l’effet de sa prise de possession par la France en 1853 » écrit Edwy Plenel dans Médiapart.

[ACTUALITÉ] Coup de coeur « Nos mères »

La librairie Mollat recommande la lecture de Nos Mères, classé coup de coeur sciences humaines !

À l’occasion de la rentrée des auteurs en Auvergne-Rhône-Alpes, les autrices Christine Détrez et Karine Bastide, ont pris la parole le 14 septembre dernier. C’est au Théâtre Nouvelle Génération / CDN de Lyon qu’elles ont pu présenter leur ouvrage et échanger avec le public présent. 

Elles ont également été invitées par France Inter qui décrit leur livre ainsi : « Le récit de cette enquête particulière sur les traces de leurs mères permet ainsi de retracer les tentatives d'émancipation des femmes dans les années 1960, moment charnière du féminisme. Il est aussi le lieu d'une réflexion épistémologique sur la possibilité de faire de la sociologie et de l'histoire à partir de sujets qui relèvent autant de l'intime et du personnel ».

[VIDÉO] Le Génocide des Tutsi vu par les enfants

« C’est un travail immense qui attend les sciences sociales dans les décennies à venir pour que ce génocide soit habilité et placé au même rang de valeur et de gravité que les autres génocides du 20ème siècle ». Hélène Dumas a eu l’occasion de parler du Génocide des Tutsi qui s’est déroulé au Rwanda en 1994, avec Valériane Gauthier sur le plateau de France 24 (vidéo ci-contre).

Elle a également été invitée sur Rfi dans « La marche du monde ». L’autrice y évoque ses recherches : « c'était extrêmement intéressant de pouvoir suivre la diversité de ces trajectoires et de pouvoir restituer dans leur complexité l’ensemble de ces itinéraires ».

Le Monde le décrit comme le fruit du « précieux travail d’Hélène Dumas, Sans ciel ni terre est bâti sur les témoignages écrits de 105 orphelins […] que l’historienne française replace savamment dans le contexte de l’époque et commente avec la plus grande délicatesse ».

[ACTUALITÉ] La face cachée du web

« La chercheuse américaine analyse les conditions de travail des modérateurs, ces « nettoyeurs » du Web, chargés d’assainir les plates-formes Internet. [...] Son livre témoigne des dangers qu’il y aurait à détourner le regard du travail accompli derrière nos écrans et à cesser de nous poser des questions sur le monde que fabriquent les plates-formes, auxquelles nous confions une part chaque jour plus grande de nos vies. » peut-on lire dans Le Monde.

Sarah T.Roberts, dans son livre Derrière les écrans, révèle les conditions de travail des substituts de l’« intelligence artificielle » et les risques psychologiques auxquels sont exposés celles et ceux dont le quotidien connecté consiste à visionner à la chaîne des contenus insoutenables pour que nous n’y soyons pas confrontés. L’autrice a répondu aux questions de La Revue des médias de l’INA pour approfondir ses réflexions.

Comment se fait la sélection des contenus sur les réseaux sociaux ? Pourquoi certains contenus peuvent être vus dans un pays, et être supprimés dans d’autres ? Radio Nova a invité Antonio Casili, auteur de la préface du livre, pour répondre à ces questions d’actualité.

[ACTUALITÉ] Enquête sur la « fabrique du doute »

« Dans cet ouvrage remarquable, les journalistes Stéphane Foucart et Stéphane Horel démasquent, avec le sociologue Sylvain Laurens, les discours et démarches au service des intérêts privés. Ou comment la science et la raison sont désormais instrumentalisées par un camp réactionnaire. Un travail d’un intérêt public. » écrit Jérôme Lamy dans L’Humanité pour présenter le livre Les Gardiens de la raison. Enquête sur la désinformation scientifique.

Invités tour à tour chez France CultureFrance Inter et France 5, les co-auteurs du livre affirment leur position face au « cyclone de réaction » que la publication a provoqué. En effet, ils y abordent de nombreux sujets polémiques du monde scientifique : glyphosate, OGM, climatoscepticisme… C’est ce qui rend ce livre « dense, précis, fouillé, très polémique, édifiant et passionnant. » d’après Sonia Devillers.

Selon Le Monde, Stéphane Foucart, Stéphane Horel et Sylvain Laurens « explorent les nouvelles frontières du lobbying et les stratégies des firmes pour instrumentaliser le savoir. 

 

[ACTUALITÉ] Racismes de France

Le livre Racismes de France offre des clés de compréhension sur les différentes formes de racisme en France, notamment sur le racisme anti asiatique. Un racisme souvent oublié, qui est aujourd’hui d’actualité : avec l'annonce du reconfinement, des messages haineux et des menaces dirigées contre les personnes d’origine asiatique, accusées d’être à l’origine de la propagation du Covid, sont apparus sur les réseaux sociaux. Ya-Han Chuang décrypte la forme que prend le racisme anti-asiatique en France dans une contribution au sein du livre.

De nombreuses autres contributions sont à découvrir dans l’ouvrage qui aborde tous les aspects de la société : école, police, communautarisme, laïcité, art…. Kaouthar Harchi, écrivaine et sociologue, a ainsi co-écrit, avec Karim Hammou, un chapitre qui explore la question raciale à partir des mondes artistiques. Elle était l'invitée de l'émission de Mediapart « À l'air libre » pour en parler.  

Vous pouvez lire ci-contre l'avis de la Librairie l'Infinie Comédie qui recommande de le « lire absolument ! »

 

[ACTUALITÉ] Idées lecture pour le confinement !

Avec le reconfinement, la situation sanitaire impose pour le moment la fermeture des librairies. Toutefois, de nombreuses librairies indépendantes mettent en place des mesures pour vous permettre de vous approvisionner en livres malgré tout, avec des services de livraison à domicile ou de « click & collect » (commande en ligne et retrait des livres à l’entrée des librairies).

Vous pouvez notamment commander des livres en soutenant les librairies indépendantes sur ce site et retrouver une carte de France des librairies mettant en place le « click & collect) sur Livres Hebdo. Si vous êtes à la recherche de livres pour vous accompagner durant ce confinement, voici quelques-unes de nos parutions...

Des idées de lecture pour pouvoir mieux appréhender la situation grâce à l’analyse de Robert Boyer, d’Antoine Perraud, aux propositions de Serge Audier et Erik Olin Wright pour dépasser le capitalisme, au livre collectif « Racismes de France » qui décortique les logiques racistes à l’œuvre dans la société… Ou pour oublier un peu ce qu’il se passe en se plongeant dans la vie et l’œuvre de Frantz Fanon, dans le « cas » Kaspar Hauser,…