Archives

(1595 archives)
[Actualité] « Le Triangle et l'Hexagone » nominé pour le Prix de l'Essai féministe

 
Le Triangle et l'Hexagone. Réflexions sur une identité noire de Maboula Soumahoro est nominé pour le Prix de l'Essai féministe du magazine Causette. La remise des prix aura lieu le 23 avril. En attendant, voici diverses rencontres organisées autour du livre : 
 
* Vendredi 13 mars à 19h : Rencontre à la librairie C'est la faute à Voltaire (Amboise)
* Vendredi 20 mars : Table-ronde au Columbia Global Center (Paris)
* Samedi 28 mars : Rencontre à la Maison du livre (Bruxelles)
 
Pour découvrir l'ouvrage de Maboula Soumahoro, vous pouvez aussi écouter ses passages sur France CultureFrance 24 et Programme B
 
Crédits photo : Patricia Kahn 
[VIDÉO] Le genre du capital

Le capital a-t-il un genre ? Les sociologues Céline Bessière et Sibylle Gollac sont interrogées par le journal Le Monde sur cette question pour une vidéo vulgarisatrice en écho à leur ouvrage récemment paru, Le genre du capital, fruit de vingt ans de recherches. À écouter également, un entretien avec les autrices pour le podcast Les couilles sur la table et un autre réalisé par Metropolitiques

« Si les travaux de Thomas Piketty et consorts ont à juste titre attiré l’attention sur les inégalités de patrimoine, ils ont largement occulté une variable pourtant cruciale : le genre. [...] Vivant et accessible malgré la rigueur de la démonstration, cet ouvrage éclaire un point aveugle des inégalités contemporaines, important à verser au débat public comme à glisser dans la boîte à outils des socio-économistes. » (Alternatives économiques)

[Actualité] Les deux premiers volumes des Écrits d'Étienne Balibar

Le philosophe Étienne Balibar a voulu réunir ses essais et les nombreuses interventions qu'il a pu faire ces trente dernières années dans une série d'ouvrages appelée Écrits.

Les deux premiers volumes sont en librairie : Histoire interminable. D'un siècle l'autre et Passions du concept. Épistémologie, théologie et politique.

À écouter :  un entretien avec Étienne Balibar pour La Grande table des Idées sur France Culture, un autre pour le podcast Vieille Branche produit par Nouvelles Écoutes et le podcast de la rencontre organisée par la librairie Ombres Blanches le 18 janvier dernier. 

[Vidéo] Jean-Paul Demoule présente « Aux origines, l'archéologie »

Jean-Paul Demoule était sur le plateau de France 24 pour présenter son ouvrage  Aux origines, l'archéologie. Une science au coeur des grands débats de notre temps

Pour en savoir plus sur son essai, vous pouvez : 

* Consulter les articles publiés par l'auteur lui-même, « À quoi sert l'archéologie ? » sur le site internet AOC [Analyse Opinion Critique], et « Pourquoi la société a besoin d'archéologues ? » dans Politis.

* Écouter son passage dans l'émission Carbone 14 ou son intervention dans l'émission Le Cours de l'histoire, sur France Culture.

* Lire l'article d'Hervé Morin dans Le Monde, ou encore l'entretien accordé par Jean-Paul Demoule au magazine Sciences & Avenir

XERFI TV - Parole d'auteur éco

Thibault Lieurade a reçu Florence Jany-Catrice pour son livre, co-écrit avec Jean Gadrey, Les nouveaux indicateurs de richesse.
FRANCE INTER - Les Savantes

Maboula Soumahoro était au micro de Lauren Bastide, quelques mois avant la parution de son livre Le Triangle et l'Hexagone. Réflexions sur une identité noire
[Vidéo] Marie Bergström invitée de La Grande Librairie

Marie Bergström, sociologue et autrice du livre Les nouvelles lois de l'amour. Sexualité, couple et rencontres au temps du numérique, était sur le plateau de La Grande Librairie ce mercredi 19 janvier. L'émission était consacrée aux « nouvelles formes du discours amoureux ». 

Ci-contre, un extrait de l'émission, dont le replay est intégralement disponible sur le site de France Télévisions

À lire par ailleurs, un entretien avec Marie Bergström pour Libération

[Vidéo] Khalil Tafakji, cartographe de la colonisation israélienne

Khalil Tafakji, cartographe palestinien et auteur avec Stéphanie Maupas de 31° Nord 35° Est. Chroniques de la colonisation israélienne, a été reçue par Olivia Gesbert dans La Grande Table des Idées sur France Culture à l'occasion de sa venue en France. 

« À Jérusalem, le cartographe Khalil Tafakji dérange. Ses cartes, éloquentes, montrent la désagrégation du territoire des Palestiniens. [...] Khalil Tafakji est une véritable "mémoire du territoire" » (Télérama)

« Tous les dossiers conflictuels sont saisis à travers son oeil de géographe. Une lecture qui ne rend pas très optimiste quant à la proximité d'une issue pacifiée mais qui permet de mieux visualiser les enjeux et les rapports de force » (Livres Hebdo)  

« Khalil Tafakji est, par son métier, l'un des meilleurs observateurs de l'extension incessante de la colonisation israélienne » (Politis

[Vidéo] Sylvain Cypel présente « L'État d'Israël contre les Juifs »

À (ré)écouter, un entretien Sylvain Cypel, auteur de L'État d'Israël contre les Juifs pour Mediapart. Sylvain Cypel était par ailleurs l'invité de Pascal Boniface pour le podcast « Comprendre le monde » et d'Antoine Bellier sur RCF

« Le titre est un coup de tonnerre. [...] En 330 pages, l'auteur décrit le lent basculement de ce pays dans un nationalisme ethniciste et un repli sur soi. Mille anecdotes, faits divers étayent son propos passionnant. D'une écriture nerveuse, il explique avec une limpidité désarmante la pollution intellectuelle et morale induite par l'occupation de la Cisjordanie, par les colons, par l'esprit militaire borné et sadique. Sylvain Cypel a interviewé plus d'une centaine de chercheurs, militaires et... « dissidents » - les « refuzniks ». Plus fort : il a sondé la diaspora américaine et constate qu'elle se détourne maintenant de ce pays. On sent l'auteur amer. Mais son ouvrage va faire date. » (Paris Match)

[ACTUALITÉ] « La violence en image »

Une image extrême est-elle un document ? C’est la question posée par la couverture de Combattre, Punir, Photographier de Daniel Foliard. Selon lui « Capacité de subversion de la photographie lue comme archive, ubiquité de la violence dans les contextes coloniaux, problème de la re-médiatisation de clichés choquants, nécessaire révision de la chronologie de la photographie de conflits : l’image reflète plusieurs des thématiques qui sont au cœur de Combattre, Punir, Photographier. »

L’auteur, maître de conférences en civilisation britannique à l'Université Paris Nanterre, s’est focalisé sur les archives privées des colons européens. L’Histoire décrit son livre comme une « enquête passionnante » et comme « une rigoureuse démonstration sur le pouvoir conjoint du Kodak et des empires ».