Archives

(2797 archives)
FRANCE CULTURE - Répliques

Jean-Pierre Filiu, l'auteur de l'ouvrage Main basse sur Israël : Netanyahou et la fin du rêve sioniste, a été l'invité d'Alain Finkielkraut.
FRANCE INTER - Chacun sa route

Vinciane Despret était l'invitée d'Elodie Font pour une discussion autour de son livre Quand le loup habitera avec l'agneau, récemment réédité. 
[Vidéo] Le français est-il en danger ?

Régulièrement, des discours pointent le déclin du français et en font une langue en danger. Mais est-ce vraiment le cas ? Que révèlent nos craintes et nos fantasmes langagiers ? Maria Candea et Laélia Véron répondent dans cette vidéo et dans une tribune à lire sur AOC

Retrouvez les différentes vidéos réalisées par Maria Candea et Laélia Véron : Qu'est-ce qu'une faute de français ? à voir ici, Certains jeunes auraient 400 mots de vocabulaire. Vrai ou faux ? à visionner ici, « Autrice », c'est moche ? à voir ici ou encore Qu'est-ce que la glottophobie ?.

Et pour poursuivre la réflexion sur la langue française et les discours tenus en son nom, nous vous invitons à plonger dans leur ouvrage Le français est à nous ! Petit manuel d'émancipation linguistique

[Actualité] La BD de Claire Le Men dans la presse !

Les qualités du roman graphique de Claire Le Men ont été saluées dans la presse comme dans Elle qui parle d'un ouvrage « éclairant » (voir photo ci-contre). 

Les Inrockuptibles estiment, quant à eux, dans un article publié sur leur site internet, que « convoquant l'esprit de Michel Foucault, Claire Le Men donne à son Syndrome de l'imposteur la dimension d'un essai vivifiant et accessible sur la place de la folie dans notre société ». Un article à retrouver ici

Le Monde a également consacré un article à la bande dessinée sur son site internet, à lire ici ainsi que 20 minutes (voir ici).

FRANCE CULTURE - La Grande Table d'été

Claire Le Men, autrice de la BD "Le Syndrome de l'imposteur", était l'invitée de "La Grande Table d'été" (Première partie). 
FRÉQUENCE PROTESTANTE - Midi Magazine International

Catherine Parisot a reçu Jean Sellier pour un long entretien sur son livre Une histoire des langues... et des peuples qui les parlent.
FRANCE CULTURE - Matières à penser

Anton Brender était l'invité de Dominique Rousset pour son livre Capitalisme et progrès social
[ACTUALITÉ] Atrocités au Cameroun : une reconnaissance politique lente et biaisée

En déplacement fin juillet au Cameroun, Emmanuel Macron a exprimé son souhait de créer une commission d’historiens français et camerounais pour faire la lumière sur « l’implication de la France et le rôle des autorités camerounaises de l’époque avant et après l’indépendance ». Une façon de ne pas reconnaître directement les atrocités commises sur des Camerounais par l’armée française pendant la lutte pour l’indépendance du Cameroun, alors que celles-ci ont pourtant été largement documentées. Dès 1972, les Éditions François Maspero (dont les Éditions La Découverte ont pris le relais) publiaient ainsi Main basse sur le Cameroun, un livre réquisitoire qui fut censuré par les pouvoirs publics. En 2011, les journalistes indépendants Thomas Deltombe et Manuel Domergue et l’historien Jacob Tatsitsa mettaient en lumière dans Kamerun ! cette guerre secrète menée par les dirigeants français dans les années 1950 et 1960 pour garder la mainmise sur le pays. Une histoire qu’ils relatent également de façon synthétique dans La guerre du Cameroun, préfacé par Achille Mbembe. Des livres qu’il est urgent de (re)découvrir !

TV5 MONDE - 64' Grand Angle

Nidhya Paliakara a reçu pour un entretien Philippe Champy à l'occasion de la sortie de son livre Vers une nouvelle guerre scolaire.
[Vidéo] Luc Perino présente « Patients Zéro »

Luc Perino, médecin et spécialiste en épidémiologie, était sur le plateau de 28 Minutes (Arte) à l'occasion de la parution de Patients Zéro.

D'autres entretiens avec Luc Perino à écouter dans les émissions Les MatinsLe virus au carré et Quotidien

« Luc Perino regarde l'histoire de sa discipline, ses progrès, ses excès parfois, comme les historiens qualifiés de "nouveaux" (pour donner une idée : Alain Corbin, Arlette Farge, Carlo Ginzburg, Edward P. Thomson, Eric Hobsbawm...), ont regardé les événements sociaux et culturels : par le bas, du point de vue des petites gens, des menus faits quotidiens, et non des rois ou des généraux : soit, ici, du point de vue des patients, plutôt que de celui des savants ou des sommités médicales. Le résultat est stupéfiant. C'est une tout autre histoire de la médecine qui apparaît. » (Libération)