Histoire dessinée des juifs d'Algérie
De l'antiquité à nos jours

Benjamin STORA, Nicolas LE SCANFF

Alors qu’il numérise des photos de famille, David retrouve le portrait, peint en 1878, d’une « jeune femme indigène » d’Algérie. En découvrant qu’il représente sa lointaine aïeule, l’adolescent, descendant de juifs des Aurès, entreprend une quête de ses origines, qui se transforme bientôt en véritable enquête historique dans un passé riche, complexe et douloureux.
À mesure que les fils des mémoires et de l’histoire se tissent, une fresque civilisationnelle deux fois millénaire apparaît, dont la source remonte à l’exil antique de juifs d’Israël/Palestine et à la conversion de Berbères au judaïsme, suivis de l’arrivée des Séfarades à la fin du XVe siècle. Après la longue domination arabe puis ottomane, la conquête de l’Algérie par la France en 1830 transforme profondément la destinée des « israélites indigènes » : l’attribution de la citoyenneté française par le décret Crémieux en 1870 ne marque pas seulement leur émancipation ; elle crée également une déchirure par rapport à leurs traditions religieuses et culturelles, mais aussi vis-à-vis des Berbères et Arabes musulmans avec lesquels ils avaient partagé des siècles durant une existence commune.
L’assimilation paradoxale des juifs d’Algérie à une identité « pied-noire » après leur exode et leur « rapatriement » en 1962 a enfoui cette mémoire collective. C’est à remédier à sa perte que s’emploie magistralement cet ouvrage, en restituant une histoire largement méconnue.

Version papier : 22 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Bandes dessinées
Parution : 07/10/2021
ISBN : 9782348060502
Nb de pages : 144
Dimensions : 195 * 260 mm

Benjamin STORA

Benjamin STORA

Benjamin Stora est professeur d'histoire du Maghreb contemporain à l'INALCO. Il est notamment l'auteur aux Éditions La Découverte de Histoire de l'Algérie coloniale1830-1954 (coll. « Repères »), d'Histoire de la guerre d'Algérie1954-1962 (coll. « Repères », nouvelle édition 2004), et de La gangrène et l'oubli (1992-1998).

Nicolas LE SCANFF

Nicolas LE SCANFF
Né à Paris en 1954, Nicolas Le Scanff intègre un atelier bande dessinée à l’École nationale des beaux-arts en 1972 puis débute une activité d’illustrateur. Après une carrière de graphiste et de directeur artistique, il renoue avec sa passion première en livrant ici sa première bande dessinée.

Extraits presse

C'est, au fond, l'oeuvre de toute une vie : depuis quatre décennies, l'historien Benjamin Stora, natif de Constantine, ne cesse de jeter au-dessus de l'abîme des siècles des ponts suspendus, pareils à ceux qui hérissent sa ville natale et surplombent ses ravins : il est lancé dans une quête interminable de la longue durée de la présence juive en Algérie, et des relations, parfois tumultueuses, orageuses, toujours complexes et riches, des communautés juives avec leur environnement arabe et berbère.

2021-10-07 - Alexis Lacroix - Actualité Juive

 

Benjamin Stora et Nicolas Le Scanff publient une “Histoire dessinée des juifs d’Algérie” (La Découverte). Ou comment lutter, par la beauté de l’image et la rigueur du texte, contre l’amnésie et les tentatives de réécriture. [...] La beauté du graphisme, la flamboyance des couleurs, la précision du trait rendent sa vérité à un passé cerné, ici, par les tentatives de réécriture, et, de l’autre côté de la Méditerranée, par l’amnésie.

2021-10-15 - Martine Gozlan - Marianne

 

Droits étrangers

A GRAPHIC HISTORY OF ALGERIAN JEWS
From Antiquity to the Present

While digitizing family photos, David comes across an 1878 painting of a “young native woman” from Algeria. When he learns it is the portrait of a distant ancestor, a descendant of the Jews of Aurès, David sets off on a personal quest for his roots that soon becomes a full-fledged historical inquiry into a rich, complex, and painful past.

As threads of familial memory and historical fact interweave, what emerges is the tapestry of a civilization over two millennia old that traces its origins back to the region’s Phoenician colonization and the Hebrew influx in its wake, followed in the 1st century CE by Jews exiled from Palestine, and finally the Berbers’ conversion to Judaism.

This splendid work masterfully reconstructs a largely overlooked pocket of history.


Born in 1950 in Constantine, Benjamin Stora is a Professeur Emeritus of history and the author of over forty books, including La Gangrène et l’Oubli (Gangrene and Forgetting, La Découverte, 2004), Les Trois Exils (The Three Exiles, Stock, 2006), and Une mémoire algérienne (An Algerian Memoir, Laffont, 2020).

Born in Paris in 1954, Nicolas Le Scanff attended a comics workshop at the National Academy of Fine Arts in Paris in 1972, then began a career as an illustrator, graphic designer, and art director. With this work, his first graphic novel, he reconnects with his early passion for comics.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com