Archives

(1562 archives)
EUROPE 1 - C'est arrivé cette semaine

Jean-Pierre Filiu était l'invité de Patrick Cohen à l'occasion de la parution de Main basse sur Israël.
FRANCE INTER - Pensez-donc

Laurence Luret reçoit Ali Magoudi, auteur du livre N'ayons plus peur !
RADIO CAMPUS PARIS - La matinale de 19h

L'équipe de La Matine de 19h reçoit Mickaël Correia, auteur du livre Une histoire populaire du football.
FRANCE CULTURE - La grande table (2e partie)

Olivia Gesbert reçoit Jérôme Baschet, auteur du livre Défaire la tyrannie du présent.
RTS - Tribu

Julien Magnollay reçoit Mickaël Correia, auteur du livre Une histoire populaire du football.
EUROPE 1 - Le mot du jour

Ariel Wizman chronique le livre de Giulia Mensitieri, « Le Plus Beau Métier du monde ».
RTS - Pony Express

Du 19 au 23 mars, Ellen Ichters reçoit Giulia Mensitieri, auteure du livre « Le Plus Beau Métier du monde ».
RTS - Sous les pavés

Laurence Difélix reçoit Elsa Dorlin, auteure du livre Se défendre.
[ACTUALITÉ] Kaspar Hauser, le « cas » historique

Le livre d'Hervé Mazurel Kaspar l’obscur ou l’enfant de la nuit figure dans la première liste d'essais sélectionnés par le jury du Prix Femina 2020 !

Qu’est-ce qu’un individu inconscient de soi, des autres et du monde, qui un jour se trouve jeté dans un univers humain dont il ignore tout ? C’est à cette question qu’Hervé Mazurel a tenté de répondre dans son livre, il propose l’examen approfondi du destin mystérieux de ce jeune homme.

Le magazine Marianne a présenté le livre dans ses pages : « Dans un livre remarquable par la richesse de l’analyse et la finesse de l’écriture, l’historien des sensibilités et musicien Hervé Mazurel réussit l’exploit de renouveler l’approche d’une énigme qui traverse, comme une trouée les siècles ».

L'auteur a été invité chez France Culture dans l'émission « La suite dans les idées » mais aussi dans « Le cours de l'histoire ».

[ENTRETIEN] « Une compétition entre deux systèmes capitalistes »

Branko Milanovic s’est entrenu avec K. Boucaud-Victoire et E. Lévy pour le journal Marianne à propos de son livre Le capitalisme sans rival. Il y affirme sa vision du capitalisme libéral (américain) et du capitalisme politique (chinois) en dénonçant les dérives de l’un vers la ploutocratie, et de l’autre vers une corruption accrue.

« Mon nouveau livre traite évidemment des inégalités mais, cette fois, il ne s’agit pas des inégalités mondiales qui sous-tendent la courbe de l’éléphant. Je me concentre sur les nationales et la reproduction de la classe supérieure dans le "capitalisme libéral", qui est notamment le système qui a cours aux Etats-Unis, et dans le "capitalisme politique", dont la Chine est le symbole. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites