La philosophie de Marx

Étienne BALIBAR

Étienne Balibar tente ici un double pari : rendre accessibles les thèmes et les problèmes proprement philosophiques qui ont été traités par Marx ou qui peuvent être posés à partir de son œuvre et – au terme d’un siècle et demi de controverses passionnées dont la « philosophie marxiste » a été le lieu ou l’enjeu – proposer les éléments d’un bilan et d’un pronostic. Le marxisme, aujourd’hui en pleine refonte, n’est-il pas en train de devenir une composante d’une pensée critique plus large ? Libérée de toute prétention à constituer par elle-même une « conception du monde », échappant par là même aux oscillations qui ont marqué son passé récent entre le statut d’une quasi-religion et celui d’une pseudo-science, la pensée philosophique issue de Marx reformule ses questions premières : celle des fonctions sociales et des enjeux politiques de la théorie, celle de la vérité comme « appropriation pratique » du monde, celle des formes d’assujettissement liées à l’universalité elle-même, celle des « contradictions du progrès » et de la dialectique historique, celle de l’éthique révolutionnaire comme expression de l’effort de libération individuelle et collective.
Cette nouvelle édition, revue et augmentée, comporte une préface et un complément inédits de l’auteur. Vingt ans après avoir écrit La Philosophie de Marx, Étienne Balibar y présente ses conceptions actuelles et renouvelle ainsi sa contribution aux débats sur la théorie marxiste.

Version papier : 11 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°410
Parution : août 2014
ISBN : 9782707167613
Nb de pages : 160
Dimensions : 125 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707184962
Format : EPUB

Étienne BALIBAR

Étienne BALIBAR

Étienne Balibar, né en 1942, philosophe, est professeur émérite à l’université de Paris-X-Nanterre et professeur à l’université de Californie à Irvine. Il est notamment l'auteur de Spinoza et la politique, Les Frontières de la démocratie, Lieux et noms de la vérité, La Philosophie de Marx, La Crainte des masses, Droit de Cité.

Table des matières

Avertissement de la nouvelle édition
Préface à la nouvelle édition : Du marxisme althussérien aux philosophies de Marx ? Vingt ans après

I. Philosophie marxiste ou philosophie de Marx ?

Philosophie et non-philosophie
Coupures et ruptures

II. Changer le monde : de la praxis à la production
Les Thèses sur Feuerbach
Critique de l'aliénation
Révolution contre philosophie
Praxis et lutte des classes
Les deux faces de l'idéalisme
Le sujet, c'est la pratique
La réalité de l' « essence humaine »

Une ontologie de la relation
L'objection de Stirner

L'Idéologie allemande
Retournement de l'histoire
L'unité de la pratique
III. Idéologie ou fétichisme : le pouvoir et la sujétion
Théorie et pratique
L'idéologie dominante
Autonomie et limitation de la conscience
La différence intellectuelle
L'aporie de l'idéologie
Le « fétichisme de la marchandise »
Nécessité de l'apparence

Marx et l'idéalisme (bis)
La « réification »
L'échange et l'obligation : le symbolique chez Marx
La question des « droits de l'homme »

De l'idole au fétiche
IV. Temps et progrès : encore une philosophie de l'histoire ?
La négation de la négation
Les idéologies marxistes du progrès
L'intégralité de l'histoire

Un schème de la causalité [dialectique I]
L'instance de la lutte des classes
Le « mauvais côté » de l'histoire
La contradiction réelle [dialectique II]

La vérité de l'économisme [dialectique III]
V. La science et la révolution
Trois parcours philosophiques
L'œuvre en chantier
Pour et contre Marx


Anthropologie philosophique ou Ontologie de la relation ? Que faire de la « VIe Thèse sur Feuerbach »? (complément 2014)
L'énoncé négatif : « L'essence humaine n'est pas une abstraction inhérente à l'individu singulier »
L'énoncé positif : « Dans sa réalité effective, elle est l'ensemble des rapports sociaux »
« Ontologies » et « anthropologies » rivales : un point d'hérésie


Guide bibliographique.