La subsistance au quotidien
Conter ce qui compte

Geneviève Pruvost

Dans les sociétés de consommation-production où nous vivons, le travail de subsistance est devenu invisible et, avec lui, tous les circuits mondialisés dont nous dépendons. D'autres formes de vie s'épanouissent pourtant, qui mettent au centre les flux de matières, l'entraide, les circuits courts, et construisent pas à pas une autonomie écologique. Rien d'utopique dans ces manières d'exister mais un engagement entier et réfléchi, dont il importe aujourd'hui, face à l'évidente catastrophe environnementale, de cerner au plus près les conditions de possibilité.
Il a fallu pour cela inventer une forme inédite d'observation, en devenant graphomane du labeur quotidien. Sur fond de dix ans d'enquête auprès d'alternatives rurales, ce livre propose de zoomer sur une maisonnée, dans un bocage peuplé d'habitats légers : des boulangers-paysans y travaillent pour réenclencher des cycles d'abondance, les mains dans la terre, en synergie avec un biotope et tout un réseau de sédentaires et de nomades. Qui fait quoi, sur combien de mètres carrés, avec quelles techniques, quels moyens financiers, quelle formation, combien de personnes, d'animaux, de plantes, d'outils ? Tous les échanges en argent, en nature, en paroles ont été consignés, stylo et montre en main, pour conter ce qui compte.
Voici le récit haletant de cette lutte feutrée qui politise le moindre geste. Car tel est bien l'enjeu : donner chair et réalité à un monde dont la radicalité est méconnue ; montrer que des alternatives à la " modernité capitaliste " résistent et qu'elles peuvent gagner du terrain.

Les droits issus de la vente de cet ouvrage seront entièrement reversés à la Via Campesina, un mouvement international qui défend l'agriculture paysanne.

Version papier : 28.00 €
Version numérique : 21.99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : L'horizon des possibles
Parution : 08/02/2024
ISBN : 9782348074202
Nb de pages : 504
Dimensions : 17.0 * 24.0 cm
ISBN numérique : 9782348074219

Geneviève Pruvost

Geneviève Pruvost

Geneviève Pruvost, médaille de bronze du CNRS, est sociologue du travail et du genre au Centre d'étude des mouvements sociaux (EHESS), et diplômée de permaculture. Ses recherches portent sur la politisation du moindre geste et les alternatives écologiques. Elle a notamment publié, avec Coline Cardi, Penser la violence des femmes.

Table des matières

Introduction
Politique de la parcelle
Luttes frontales et luttes feutrées
Le choix d'une maisonnée : justice descriptive
Une expérience graphomaniaque
Microcompter pour macrocompter
Les coulisses de l'enquête ethnocomptable
Première partie
Neuf jours dans la vie de boulangers-paysans du XXIe siècle

Cartographie des proches de Myriam et Florian
La matrice du Champ collectif
Mardi 5 mars 2013

Trouver le chemin de la yourte. Lancement des opérations ethnocomptables. Chèvres, chevreaux et bergère en apprentissage. Achat de semences à Bervilliers. Le dedans-dehors de la yourte. Le délice du pain. Se résoudre à la division genrée du travail ? La parcelle du poulailler. Zones d'inquiétude et de confiance. Le sort des chèvres et chevreaux. Déplanter, planter. Bon voisinage et bonnes terres. Des gestes qui m'échappent. Prévoir l'eau, le bois, les prix. D'une zone humide à l'autre
Mercredi 6 mars 2013
Se lever, se laver et faire le ménage dans la Clairière. Nourrir les poules et contempler les agneaux. Différences de champ perceptif. Clôturer la prairie des vaches. Visite guidée de la Clairière à une connaissance qui s'y connaît. Déjeuner et deviser en locavores. Rangement du bois de chauffe. Des paysans en quête des bonnes dimensions. À la ville pour recharger les batteries. Petites courses à la Biocoop. En partance pour un troc. Cuisiner avec Lola. Ceci n'est pas une vie mode d'emploi
Jeudi 7 mars 2013
Ordinateur, vaches, poules, chèvres, ruches par temps de pluie. Bottes de foin et ruches fantômes. Des amis en visite : don d'une tourterelle. Chercher de l'eau à la source. Du bon usage du temps et des techniques. En voiture chez le meunier. Dans l'antichambre du fournil. Le choc des générations. La conquête patiente de terres. Le temps du levain artisanal
Vendredi 8 mars 2013
Tout faire à la ferme en un temps record. Que voit-on quand on ne met pas la main à la pâte ? Au four et au moulin. Activisme au quotidien. Le moment crucial de l'enfournement. Défournement avec les copains. Vente directe de pain dans la cour de la ferme. Échanges en tous sens
Mardi 2 juillet 2013
Trouver sa place au marché de Rivalan. La fête de la Clairière. Le dilemme de l'installation agricole. Expérimentations fromagères. Tout Valondes converge au marché. De retour à la yourte : chantilly et arbitrages. Comptage des poules et activité potagère. Quoi faire sous une pluie battante ? Menus travaux et causerie. Les projets agricoles de Florian
Mercredi 3 juillet 2013
Traite affectueuse des vaches dans le bois. Le savoir-faire bricolé du fromage. Florian en chemin pour faire de la mécanique. Réglages conjugaux. Fin des sociétés paysannes. La mécanique de l'entraide. Maraîchage et veille sur les ruches. Inventaire des vêtements. Rendez-vous avec Éliette : pudeurs croisées
Jeudi 4 juillet 2013
Réflexions sur la Conf' et le système agricole. Débats sur une dérogation au bio. Limites de l'éthique artisanale. Un jeune maraîcher bio qui ne veut pas s'agrandir. Pause-déjeuner sur la nature des femmes. Le cas sans histoire d'un producteur de liqueur. Des maraîchers borderline. Le point faible d'arboriculteurs exemplaires. Débriefer entre pairs. La journée de Myriam. Débriefer – encore – en s'activant chez soi
Vendredi 5 juillet 2013
La ferme en deux temps trois mouvements. Un article dans la gazette locale et livraison de bois local. Causeries agricoles avec Jo et Érelle. La marchande a un rhume. Message subliminal ?
Samedi 6 juillet 2013
Le cycle du lait. Commercer sur une terrasse de café à Valondes. Gens de la terre d'hier et d'aujourd'hui : le spectre des multinationales
Août 2013 : épilogue
Deuxième partie
Kaléidoscope ethnocomptable de la maisonnée

Tableau n° 1. Parcelles achetées par Florian (F.) et Myriam (M.) - Tableau n° 2. Parcelles louées ou prêtées à F. et M - Tableau n° 3. La yourte et ses aménagements - Tableau n° 4. Les dépendances de la yourte - Tableau n° 5. Acheminement de l'eau, du chauffage, du gaz et de l'électricité à La Clairière - Tableau n° 6. Frais de fonctionnements en eau, chauffage, gaz et électricité - Tableau n° 7. Chauffage au bois - Tableau n° 8. Lessive et hygiène intime - Tableau n° 9. Inventaire du mobilier - Tableau n° 10. Inventaire de la vaisselle et petits appareils ménagers - Tableau n° 11. Provenance des vêtements, chaussures et accessoires de M. et F. dans la yourte - Tableau n° 12. Inventaire des livres sur les étagères à la Clairière - Tableau n° 13. Voitures - Tableau n° 14. Inventaire et coût des machines agricoles - Tableau n° 15. Outillage et petit matériel - Tableau n° 16. Rénovation du fournil - Tableau n° 17. Coût du matériel de boulangerie - Tableau n° 18. Coût du matériel de vente - Tableau n° 19. Frais de fonctionnement de la boulangerie - Tableau n° 20. Gains de la boulangerie - Tableau n° 21. Gains à l'heure de boulangerie - Tableau n° 22. Maraîchage de plein champ au présent et au conditionnel : outils, amendements, arrosage, protection - Tableau n° 23. Maraîchage de plein champ au présent et au conditionnel : semer, planter, récolter - Tableau n° 24. Gains en nature du maraîchage de plein champ - Tableau n° 25. Dépenses et gains des pommes de terre - Tableau n° 26. Petit maraîchage sous serre au présent et au conditionnel - Tableau n° 27. Récolter sous serre au présent et au conditionnel - Tableau n° 28. Coûts et gains des fruitiers - Tableau n° 29. Coûts et gains des petits fruits et des champignons - Tableau n° 30. Coût du matériel pour 10‑12 ruches Dadant - Tableau n° 31. Frais de fonctionnement de 10‑12 ruches - Tableau n° 32. Gains de 10‑12 ruches - Tableau n° 33. Installation du poulailler - Tableau n° 34. Frais de fonctionnement annuel du poulailler - Tableau n° 35. Culture de grains pour les poules - Tableau n° 36. Gains du poulailler - Tableau n° 37. Deux vaches de plein champ à une traite par jour - Tableau n° 38. Frais de fonctionnement et charge de travail des vaches - Tableau n° 39. Culture de luzerne pour les vaches de plein champ - Tableau n° 40. Gains des vaches - Tableau n° 41. Coûts et frais de fonctionnement des brebis - Tableau n° 42. Gains des brebis - Tableau n° 43. Coûts et frais de fonctionnement des chèvres - Tableau n° 44. Gains des chèvres - Tableau n° 45. Faire des tests de fromage dans une caravane - Tableau n° 46. Les modalités de la mise à disposition entre alternatifs autour de Valondes - Tableau n° 47. Les modalités de la mise à disposition autour de la Clairière - Tableau n° 48. Troquer à bon escient - Tableau n° 49. Temps de travail et temps de repos en activité principale - Tableau n° 50. Temps de travail domestique en activité principale pour F. et M - Tableau n° 51. Coeur du travail domestique pour F. et M - Tableau n° 52. Rythmanalyse du temps incompressible, choisi et distendu pour F - Tableau n° 53. Rythmanalyse du temps incompressible, choisi et distendu pour M - Tableau n° 54. Superposition des temps d'activité pour F - Tableau n° 55. Superposition des temps d'activité pour M - Tableau n° 56. Distance parcourue à pied et en voiture par jour - Tableau n° 57. Espace-temps conjoint et disjoint du travail à domicile - Tableau n° 58. Frais annuels de télécommunication - Tableau n° 59. Gains et coûts des impôts, cotisations et allocations - Tableau n° 60. Reste à dépenser des gains monétaires, tous frais déduits - Schéma n° 1 : Vivre en locavores à La Clairière - Schéma n° 2 : Relations d'entraide et de commerce - Tableau n° 61. Formes de mobilisations écologiques : l'éventail des actions concrètes
Troisième partie
Le métier de vivre autrement
Politisation du moindre geste

La politisation du moindre geste en débat. Tournant spatial : de proche en proche
Tous les chemins mènent-ils à Valondes ?
Hétérogénéité sociale. Des enfants du pays avec des enfants de bricolos ruraux. Socialisation militante et religieuse. L'expérience décisive du voyage loin des standards occidentaux
Un coin de terre où se poser pour basculer
Se glisser dans les interstices du marché foncier. Archipel de terrains privés mis à disposition. Le marché parallèle du monde du bio. Bios du cru et nomades : des liens non claniques
Vivre en yourte avec les techniques appropriées
Habitat léger : espaces de vie multifonctionnels. Les rouages de l'autonomie en eau et électricité. Récup', réparation, réemploi : l'abondance d'artefacts
Le métier de paysan-artisan
Notre premier métier, c'est boulanger. Les ressorts d'une écologie vivrière en petite polyculture-élevage
Faire maisonnée dans l'interdépendance
Le " tout " de la yourte-ferme-fournil : circuler entre les mondes. Des parents babas speed qui savent décélérer : rythmanalyse. Le parlement ménager : échanger à tout bout de champ. Maisonnée élargie : réseau d'entraide et transactions monétaires
Des luttes feutrées aux luttes frontales
Convaincre par l'exemple : le rituel de la visite. Commercer pour être dans la place. Contre-système des professions et groupes professionnels locaux. Système participatif de garantie et arbitrages sur le circuit court. Au fond de la forêt, services, répression et art de la persistance. Quand luttes feutrées et luttes frontales s'entrecroisent. Les alternatives radicales du coin
Conclusion
Qui peut " maisonner " ?
Comment tenir tous les bouts ?