Une brève histoire des crises financières
Des tulipes aux subprimes

Christian CHAVAGNEUX

La finance a pris une place démesurée dans nos économies, et ses dérapages pèsent lourdement sur le bien-être des populations. Mais il n’est pas facile pour le simple citoyen de comprendre les ressorts de l’instabilité financière, afin d’apprécier la pertinence des politiques qui prétendent la combattre. D’où l’intérêt de revenir sur les grandes crises du passé.
Ce livre enlevé fait le récit des plus exemplaires d’entre elles : la fameuse bulle sur les tulipes dans la Hollande du XVIIe siècle ; la première bulle boursière dans la France du Régent ; la crise financière de 1907, qui a conduit à créer la banque centrale des États-Unis. Puis il revient de manière originale sur la crise de 1929, en montrant comment Roosevelt a imposé avec habileté les régulations qui allaient assurer plusieurs décennies de stabilité.
Se dessine ainsi une « économie politique des bulles », dans laquelle s’inscrivent parfaitement le dérapage des subprimes et la crise des dettes publiques en Europe. On comprend mieux alors les mécanismes à l’œuvre, mais aussi le rôle joué par les inégalités, les rapports de forces politiques et les batailles idéologiques.

Version papier : 11,50 €
Version numérique : 8,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Essais n°394
Parution : 13/02/2020
Format : EPub
ISBN papier : 9782348057564 ISBN numérique: 9782348057670

Christian CHAVAGNEUX

Christian Chavagneux est éditorialiste àAlternatives économiques. Il débat tous les samedis matin dans l’émission On n’arrête pas l’éco (France Inter). Il est chroniqueur dans l’émission hebdomadaire La Librairie de l’éco (BFM Business). À La Découverte, il est l’auteur de Économie politique internationale (2010), Une brève histoire des crises financières (2013) et La Capture (avec T. Philipponnat, 2014).

Table des matières

Introduction. Le bateau ivre
Les non-leçons des économistes
Les leçons de l’expérience
Un schéma commun des crises
Réguler la finance
1. La spéculation sur les tulipes entre vérité et légende
Aux enchères d’Alkmaar
Une spéculation de riches
Le « commerce du vent »
Un krach qui n’affole pas les autorités publiques
Une crise de société
2. John Law, un aventurier aux finances
Duel, tables de jeux et autres aventures
Un problème de dette publique
Les belles idées de Lass
La création de la Banque générale
Débuts mise en œuvre du système
Avantages et inconvénients de la spéculation
L’effondrement
Les dernières années de Law
3. La panique de 1907
Les frères Heinze, des pirates dans la finance
L’effet domino
Un contexte défavorable
Une innovation mal régulée : les trusts
La panique s’installe
John Pierpont Morgan à la manœuvre
Quatre plumes d’or pour une banque centrale
4. 1929 : la crise qui a changé la face de la finance
La mentalité spéculative à l’œuvre
Fraudeurs à la barre, acte I : Ponzi entre en scène
Fraudeurs à la barre, acte II : Kreuger, le roi de l’allumette
Le prix des innovations
Explosion de l’endettement
Une crise de la finance mondialisée
L’impact de la commission Pecora
Une demande de régulation
Quatre ans de batailles politiques
Un «Glass-Steagall Act» qui n’existe pas !
Comment Roosevelt a manipulé Carter Glass
Les trois leçons de Roosevelt
5. Qu’est-ce qu’une crise financière ?
Au départ, une simple perte d’équilibre
Des innovations non contrôlées
Une déréglementation subie ou voulue
Les effets secondaires de la course aux profits, acte I: la bulle de crédits
Les effets indésirables de la course aux profits, acte II : une mauvaise gouvernance des risques
Une technologie inadaptée - Une méthodologie défaillante - Un rapport de force défavorable aux contrôleurs - Des mécanismes d’assurance qui n’assurent pas - Une mauvaise gouvernance publique ?
Les effets indésirables de la course aux profits, acte III : comment la fraude s’empare de la finance
L’affaire Madoff - Une fraude systémique - Le rôle des paradis fiscaux
Les inégalités, carburant de la crise
Lien de causalité ou causes communes ? - L’influence politique des riches - Le rôle des économistes
L’aveuglement au désastre
Comment les États ont sauvé la finance
La faillite de Lehman Brothers - Réactions en chaîne - L’échec de la reprise en main - Les États entrent vraiment en jeu
La zone euro dans le piège des dettes publiques
Les origines de la crise : trois innovations - Les origines de la crise : un choix idéologique - Les origines de la crise : une gestion politique désastresue - Septembre 2012 : la BCE contre la spéculation - Chrnologie d'une crise mal gérée
6. Le temps de la régulation
Maîtriser les innovations
Comment réguler les produits dérivés ?
Et la titrisation ?
Une nouvelle gouvernance mondiale de la finance
Empêcher les bulles de crédit : rendre la spéculation plus chère
Que faire des établissements « systémiques » ? - Des mesures efficaces ?
Mieux surveiller les bulles de crédit
Un mot sur les fonds spéculatifs
Éviter les blocages : contrôler la liquidité
Faire payer les banques, première voie : une taxe
Faire payer les banques, deuxième voie : utiliser les cocos
Faire payer les banques, troisième voie : les testaments
La gouvernance des banques, trou noir de la régulation
Fraudes, la politique de l’autruche
Bonus mal contrôlés
Les économistes peuvent-ils changer ?
Conclusion. Tirer les leçons de la plus grande crise financière de l'histoire
Le rôle essentiel des régulateurs
De Mills à Minsky en passant par Zola
Notes
Bibliographie.