Une brève histoire des crises financières
Des tulipes aux subprimes

Christian CHAVAGNEUX

La finance a pris une place démesurée dans nos économies, et ses dérapages pèsent lourdement sur le bien-être des populations. Mais il n’est pas facile pour le simple citoyen de comprendre les ressorts de l’instabilité financière, afin d’apprécier la pertinence des politiques qui prétendent la combattre. D’où l’intérêt de revenir sur les grandes crises du passé.
Ce livre enlevé fait le récit des plus exemplaires d’entre elles : la fameuse bulle sur les tulipes dans la Hollande du XVIIe siècle ; la première bulle boursière dans la France du Régent ; la crise financière de 1907, qui a conduit à créer la banque centrale des États-Unis. Puis il revient de manière originale sur la crise de 1929, en montrant comment Roosevelt a imposé avec habileté les régulations qui allaient assurer plusieurs décennies de stabilité.
Se dessine ainsi une « économie politique des bulles », dans laquelle s’inscrivent parfaitement le dérapage des subprimes et la crise des dettes publiques en Europe. On comprend mieux alors les mécanismes à l’œuvre, mais aussi le rôle joué par les inégalités, les rapports de forces politiques et les batailles idéologiques.

Version papier : 11,50 €
Version numérique : 8,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Essais n°394
Parution : 13/02/2020
ISBN : 9782348057564
Nb de pages : 300
Dimensions : 125 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348057670
Format : EPUB

Christian CHAVAGNEUX

Christian Chavagneux est éditorialiste àAlternatives économiques. Il débat tous les samedis matin dans l’émission On n’arrête pas l’éco (France Inter). Il est chroniqueur dans l’émission hebdomadaire La Librairie de l’éco (BFM Business). À La Découverte, il est l’auteur de Économie politique internationale (2010), Une brève histoire des crises financières (2013) et La Capture (avec T. Philipponnat, 2014).

Extraits presse

Qu'y a-t-il de commun entre la crise financière de 2008, celle de 1929, la faillite de John Law au XVIIIe siècle et la fameuse vague de spéculation sur les bulbes de tulipes dans la Hollande du XVIIe ? Au-delà des particularismes historiques, Christian Chavagneux révèle les mécanismes permanents qui conduisent aux crises financières. [...] Le livre est truffé de parallèles saisissants qui montrent que déjà en 1923, le Lichtenstein jouait un rôle important pour cacher certaines spéculations, qu'en 1920, des compagnies de garanties immobilières vendaient des assurances contre le risque de faillite, à l'image des fameux CDS (dont le principe existait déjà lors de la crise des tulipes), ou encore qu'en 1928, les inégalités battaient un record aux Etats Unis, égalé en… 2007. [...] Le dernier chapitre du livre dresse un bilan de l'ensemble des dossiers de re-réglementation en cours. Après avoir pointé quelques avancées, comme la fin programmée de l'opacité sur les marchés des produits dérivés, il dresse un inventaire de toutes les lacunes et des trous noirs des chantiers en cours, que l'on ne peut que partager. Grâce à la représentation des causes des crises financières qu'il propose, le schéma synthétique de la page 166 du livre devrait être enseigné à l'école et présenté à tous les responsables politiques ! Ce livre écrit en quelque sorte la feuille de route à suivre pour être à la hauteur des enjeux aujourd'hui.

2011-11-01 - Pascal Canfin - Alternatives Économiques

 

Outre les deux chocs évoqués dans son titre (l'éclatement de la bulle spéculative sur les tulipes dans la Hollande du XVIIe siècle et celle des subprimes en 2008), cet ouvrage revient sur la première faillite boursière de l'histoire (au début du XVIIIe siècle), la crise de 1907 (qui déboucha sur la création de la Banque centrale des Etats-Unis) et celle de 1929. L'auteur, rédacteur en chef adjoint d'Alternatives Economiques, ne se contente pas de convoquer théories et modèles explicatifs. Il nous fait plonger au coeur des mécanismes en n'hésitant pas à emprunter des références littéraires et cinématographiques. A cet égard, on ne saurait trop recommander de (re)lire L'Argent, où Zola témoigne d'une sidérante connaissance des ressorts psychologiques qui gouvernent les spéculateurs. Preuve s'il en était besoin qu'il n'est pas utile d'être un " Nobel d'économie " pour comprendre ce qui se joue, malgré l'apparente sophistication des outils financiers… que d'aucuns ont peut-être intérêt à entretenir pour tenir à l'écart les prétendus béotiens… Pour lever le voile et dénoncer les dérives, l'auteur souligne la nécessaire implication de la société civile, en citant le cas de Finance Watch, une ONG qui produit des contre-expertises en matière financière. Les tenants de la théorie dominante devraient investir dans cet ouvrage. C'est un bon placement, même s'ils y sont égratignés pour leur incapacité à anticiper la crise…

2011-12-01 - Sylvain Allemand - Alternatives Internationales

 

Christian Chavagneux publie un livre qui sera bien utile à l’économiste, à l’historien et au citoyen. Réunissant une documentation impressionnante, il dresse une histoire, qui n’est pas si brève, de quatre crises financières mémorables qui ont précédé celle des subprimes : la crise des tulipes dans la Hollande du XVIIe siècle, celle consécutive à la banqueroute de Law au début du XVIIIe siècle en France, la panique de 1907 aux États-Unis et la grande crise de 1929. Le but de l’auteur est de montrer qu’au-delà des spécificités de chacune, il y a des caractères communs qui expliquent la répétitivité des scénarios les plus noirs. Le lecteur y découvrira une foule d’informations techniques sur les arcanes de la finance, accompagnées d’anecdotes savoureuses sur les comportements des financiers, mais aussi une analyse des crises financières.

2012-12-01 - Jean-Marie Harribey - L'Humanité

 

C’est un ouvrage didactique qui revoit le jour aux éditions La Découverte : Une brève histoire des crises financières met à profit les talents de conteur de Christian Chavagneux, éditorialiste àAlternatives économiques, pour expliquer les grands épisodes de krach économique et leur enchaînement. Crédits faciles, opacité, spéculation, actifs toxiques, titrisation, ventes à découvert, bulles : si la terminologie des désastres financiers est bien connue, leur caractère itératif et/ou causal méritait sans conteste que l’on s’y attarde. C’est précisément ce qu’entreprend Christian Chavagneux, dans un double mouvement : tirer les leçons de krachs passés pour le moins édifiants et montrer en quoi la régulation se heurte aux résistances politiques ou économiques.

2020-02-24 - Jonathan Fanara - Le Mag du ciné

 

Table des matières

Introduction. Le bateau ivre
Les non-leçons des économistes
Les leçons de l’expérience
Un schéma commun des crises
Réguler la finance
1. La spéculation sur les tulipes entre vérité et légende
Aux enchères d’Alkmaar
Une spéculation de riches
Le « commerce du vent »
Un krach qui n’affole pas les autorités publiques
Une crise de société
2. John Law, un aventurier aux finances
Duel, tables de jeux et autres aventures
Un problème de dette publique
Les belles idées de Lass
La création de la Banque générale
Débuts et mise en œuvre du système
Avantages et inconvénients de la spéculation
L’effondrement
Les dernières années de Law
3. La panique de 1907
Les frères Heinze, des pirates dans la finance
L’effet domino
Un contexte défavorable
Une innovation mal régulée : les trusts
La panique s’installe
John Pierpont Morgan à la manœuvre
Quatre plumes d’or pour une banque centrale
4. 1929 : la crise qui a changé la face de la finance
La mentalité spéculative à l’œuvre
Fraudeurs à la barre, acte I : Ponzi entre en scène
Fraudeurs à la barre, acte II : Kreuger, le roi de l’allumette
Le prix des innovations
Explosion de l’endettement
Une crise de la finance mondialisée
L’impact de la commission Pecora
Une demande de régulation
Quatre ans de batailles politiques
Un «Glass-Steagall Act» qui n’existe pas !
Comment Roosevelt a manipulé Carter Glass
Les trois leçons de Roosevelt
5. Qu’est-ce qu’une crise financière ?
Au départ, une simple perte d’équilibre
Des innovations non contrôlées
Une déréglementation subie ou voulue
Les effets secondaires de la course aux profits, acte I: la bulle de crédits
Les effets indésirables de la course aux profits, acte II : une mauvaise gouvernance des risques
Les effets indésirables de la course aux profits, acte III : comment la fraude s’empare de la finance
Les inégalités, carburant de la crise
Lien de causalité ou causes communes ? - L’influence politique des riches - Le rôle des économistes
L’aveuglement au désastre
Comment les États ont sauvé la finance
La zone euro dans le piège des dettes publiques
6. Le temps de la régulation
Maîtriser les innovations
Comment réguler les produits dérivés ?
Et la titrisation ?
Une nouvelle gouvernance mondiale de la finance
Empêcher les bulles de crédit : rendre la spéculation plus chère
Mieux surveiller les bulles de crédit
Un mot sur les fonds spéculatifs
Éviter les blocages : contrôler la liquidité
Faire payer les banques, première voie : une taxe
Faire payer les banques, deuxième voie : utiliser les cocos
Faire payer les banques, troisième voie : les testaments
Faut-il scinder les banques ?
La gouvernance des banques, trou noir de la régulation
Fraudes, la politique de l’autruche
Bonus mal contrôlés
Les économistes peuvent-ils changer ?
Conclusion. Tirer les leçons de la plus grande crise financière de l'histoire
Le rôle essentiel des régulateurs
De Mills à Minsky en passant par Zola
Postface. À quand la prochaine crise financière ?
On peut maîtriser la finance
La crise est pour demain
Les cinq risques de la finance mondiale
Notes
Bibliographie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites