L'inconscient ou l'oubli de l'histoire
Profondeurs, métamorphoses et révolutions de la vie affective

Hervé MAZUREL

Et si l’inconscient lui-même n’échappait pas à l’histoire ? En le situant au-delà du social, au-delà de l’histoire, Freud a laissé la psychanalyse prisonnière d’un postulat encombrant. Il a fait comme si la structure de la personnalité qu’il observait chez ses patients viennois à la fin du XIXe siècle touchait à l’homme éternel et non aux représentants d’une époque, d’une culture, d’un univers social particuliers.
Nourri d’histoire des sensibilités, de sociologie psychologique et d’anthropologie critique, ce livre voudrait montrer en quoi notre vie psychique profonde est tout imprimée d’histoire. Pour s’en convaincre, il n’est qu’à scruter, sur la longue durée, les lentes transformations du refoulement pulsionnel et du contrôle des émotions. Elles sont étroitement corrélées aux révolutions silencieuses de nos moeurs, aux altérations souterraines de notre vie affective, aux déplacements discrets des désirs et des interdits, des seuils de pudeur et des frontières de l’intime. De là il faut conclure à l’existence de troubles d’époque et de névroses de classe. Et puis songer aussi au perpétuel renouvellement des fantasmes à partir desquels se meuvent les êtres intérieurs, aux variations du symbolisme des rêves, calquées sur les évolutions de l’imaginaire social et non sur des archétypes universels, ou encore aux mutations sourdes des complexes psycho-affectifs (dont l’OEdipe) au gré des métamorphoses de la famille, de la parenté et des rapports de genre.
Cet ouvrage invite ainsi la psychanalyse et toutes les sciences psychologiques à considérer qu’il a sans doute fallu des siècles d’histoire pour façonner les inconscients qui sont les nôtres. Une chose paraît d’ailleurs certaine : à trop séparer la psyché du social-historique, nous avons longtemps ignoré jusqu’à quel point notre vie affective et psychique demeure, dans ses strates les plus enfouies et obscures, pétrie de social et d’histoire.

Version papier : 25,00 €
Version numérique : 15,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : SH / Écritures de l'Histoire
Parution : 02/09/2021
Format : EPub
ISBN papier : 9782707197085 ISBN numérique: 9782348070174

Hervé MAZUREL

Hervé MAZUREL
Historien des affects et des imaginaires, spécialiste de l’Europe romantique, Hervé Mazurel est maître de conférences à l’université de Bourgogne. Il codirige la revue Sensibilités et est l’auteur de Vertiges de la guerre. Il fut aussi musicien de Jack the Ripper, The Fitzcarraldo Sessions et Valparaiso.

Table des matières

Préambule. Pour une histoire des profondeurs
I. Histoire et psychanalyse : l’impasse ?
1. Une citadelle assiégée

Le refus de l’historicisation
L’inconscient ou la genèse d’une « découverte »
Freud héritier autant que précurseur
2. L’histoire au risque de la psychanalyse ?
Entre défiance et indifférence
L’obsession biographique
Captations, fécondations, dérives
L’invite à la prudence
3. Spectres de Freud
Savoirs de l’autre et paradigme indiciaire
La sourde influence de la psychanalyse
Persistances et fidélités
Latences, hantises et survivances du passé
Post-scriptum 1. L’après-coup de l’événement
II. Au creux de l’inconscient : l’histoire
4. L’inconscient hors de l’histoire ?

Le biologisme de Freud ou l’inconscient sans histoire
Une métaphysique clandestine
L’inconscient ignore-t-il le temps ?
L’inconscient structural ou le déni de l’histoire
5. Et si l’invariant variait ?
Réconcilier l’inconscient et l’histoire
Le refoulé inconscient comme produit de l’histoire collective
Procès de civilisation, refoulement et formation du Surmoi
L’épaisseur historique de l’inconscient
6. La société au plus intime
Par-delà l’individu et la société
La société n’est pas la famille
Le sujet n’est pas une île
L’individu dans les « plis singuliers du social »
Structures mentales et structures sociales
De l’habitus social à l’économie psychique
7. Inconscient(s) et culture(s)
La culture, un système standardisé de défenses ?
Les fondements culturels de la personnalité psychique
La « psychanalyse culturelle » en débat
Pour une histoire anthropologique de la vie psychique
Post-scriptum 2. Le faux problème de l’inconscient collectif
III. Civilisation, refoulement et affectivité
8. Métamorphoses de la libido

Pansexualisme ? Biologisme ? Normativité ?
Quand la « sexualité » n’existait pas
De l’hypothèse répressive
Relâchement des mœurs et informalisation des conduites
9. L’incertain refoulement de l’agressivité
Pulsion de mort et civilisation
La violence jugulée ou l’adoucissement des mœurs
Seuils de tolérance et sensibilités à la violence
Guerre, brutalisation, décivilisation
Le clivage du Moi
10. Paroxysme et profondeur
D’obscures régions de l’histoire
La part du diable (histoires nocturnes)
Une économie de l’ombre : le sacré-sauvage
L’envers de la fête (communions émotionnelles)
Expériences limites et traversées du paroxysme
Post-scriptum 3. Controverses sur la sublimation
IV. Explorations de l’inconscient historique
11. Des troubles d’époque

Les maux et les mots
La fabrique historique des maladies mentales
« Névroses » d’hier et d’aujourd’hui
Traumas, chocs sensibles et traces psychiques
12. OEdipe autrefois ?
Universel, le complexe d’OEdipe ?
L’invariance de l’OEdipe ou le risque de l’anachronisme
Des métamorphoses historiques de la famille
Les relations parents-enfants
Au-delà du Père et du familialisme
13. Le rêve, le symbolique et l’imaginaire
Des rêves sous surveillance ?
L’interprétation historique des rêves
Sur le langage symbolique des rêves
La force de l’imaginaire
Post-scriptum 4. Territoires d’enquêtes et gisements documentaires
Post-scriptum 5. Les transformations silencieuses de la vie affective
Coda. Dans la nuit des souvenirs oubliés
Remerciements.