La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Philosophie / Pop culture     

Pop culture
Réflexions sur les industries du rêve et l'invention des identités

Richard MÈMETEAU

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse
foreign rights

Pop culture
Imprimer la fiche



 
De Star Warsà Lady Gaga, du Seigneur des anneaux àGame of Thrones, tubes, blockbusters et best-sellers forment aujourd’hui les facettes d’une culture de masse omniprésente. Un philosophe analyse le phénomène : qu’est-ce que la « pop culture » ? Quels en sont les ressorts, mais aussi les implications existentielles ? Avant d’être un truc jeune et sexy, un graphisme quadrichromique simplifié à l’extrême ou un genre musical qui présente en quantité anormalement élevée des sons de synthétiseur, la pop est une stratégie, un calcul industriel alimenté par une seule obsession : savoir ce que veulent les masses.
La pop culture est un ogre qui ingère tout ce qu’il trouve. Mais cette logique de réappropriation l’ouvre paradoxalement aux déclassés, aux freaks et aux minorités en tout genre. Pour l’auteur, ce qui s’y joue est d’abord l’invention de nouvelles identités.
Il conduit sa réflexion à partir d’analyses fines de chansons, de films, de comics, de romans et de séries, multipliant les digressions érudites en réponse à des questions aussi essentielles que : jusqu’à quel point peut-on détester un ancien groupe indé devenu commercial ? Comment Harry Potter peut-il survivre à l’Avada Kedavra de Voldemort dans la Forêt interdite ? La catégorie de mythe fonctionne-t-elle pour la pop culture ? Par ailleurs, si Obi-Wan Kenobi est si malin, pourquoi laisse-t-il Luke Skywalker faire tout le boulot ?
Remerciements
Introduction

Qu’est-ce que la pop ?
Brève histoire de la pop culture
La réappropriation culturelle et ses paradoxes
Le mythe comme clé de la réappropriation
Subjectivité politique et pop culture
I / Pop, camp, drag
Petite philosophie du couplet et du refrain
La revanche des freaks
Le diable et le bluesman
Origines camp du pop art
Après le quart d’heure de célébrité
Paris brûle-t-il ?
Du drag au naked
II / Soupe Campbell
Hollywood ou le monomythe
Le voyage du héros
Discours sur l’histoire universelle
Star Wars ou le sens de la vie
Chewbacca est-il plus cool que Darth Vader ?
Le mythe de superman
III / Prophétie et communauté
Prophéties auto-réalisatrices et vérité ambulatoire
Mythes et jeux vidéos
Œdipe au cinéma
Néo ou la solidarité des croyances
Harry Potter ou la destruction des prophéties
Croyez-vous aux héros ?
Les univers des comics
Être Fan
La loi des séries
Conclusion.


Qu’est-ce que la pop culture ? Pourquoi les héros se ressemblent-ils ? Lady Gaga est-elle la descendante d’Andy Warhol? C’est à ces questions parmi bien d’autres que Richard Mèmeteau, professeur de philosophie et cofondateur du blog Freakosophy, cherche à répondre dans son passionnant ouvrage Pop culture: Réflexions sur les industries du rêve et l’invention des identités.

23/10/2014 - Carole Boinet - Les Inrockuptibles

 

Si le commentaire des items pop est devenu un nouveau genre intellectuel, personne jusqu’ici en France ne s’était vraiment risqué à consacrer un ouvrage à une définition de ce qu’est, exactement, cette culture dite « pop ». Retard en partie réparé par le philosophe Richard Mèmeteau qui – de Warhol à Lost en passant par Susan Sontag et Lady GaGa – dit ici l’essentiel : si le pop est un processus ambivalent mixant marchandise et art, il n’en a pas moins une dimension « proprement politique » : « partager et apprendre à partager des croyances communes ». Mais, pour le défendre, Mèmeteau s’attarde sur des arguties geek sur le sens de Star Wars, jongle avec mille et une références des Cultural Studies pas toujours explicites, émaille son propos d’humour pop dandy qui le rendra difficile à suivre pour le béotien. Son essai n’en reste pas moins un coup d’éclat pionnier et très informé, qui annonce une plus grande finesse dans la compréhension de notre ère contaminée par l’entertainment.

01/11/2014 - Philippe Nassif - Philosophie Magazine

 

Le label « Zones », dirigé par Grégoire Chamayou aux éditions La Découverte, propose des livres stimulants, en particulier sur des questions culturelles contemporaines. On se souvient par exemple de l’excellent livre de Mathieu Triclot, Philosophie des jeux vidéo, paru en 2011. Richard Mèmeteau, philosophe de formation, offre dans Pop culture une réflexion générale sur les cultures de masse, à partir des réappropriations identitaires dont elles font l’objet. Cet angle d’attaque est original et pertinent : il permet d’aller au-delà de la légitimité, de la narration et du couple médias / supports, qui sont les questions traditionnelles posées au corpus des cultures populaires. S’appuyant sur ses travaux antérieurs (par exemple dans l’excellent deuxième chapitre consacré largement à la théorie du monomythe de Joseph Campbell), Mèmeteau les réoriente, les reformule, les transforme pour produire des questionnements nouveaux sur ce thème actuel de l’enjeu politique des réappropriations par des communautés.

01/03/2015 - Lectures

 

POP CULTURE
Reflections on the industry of dreams and the creation of identities

It may be something young and sexy, or a four-color graphic design simplified to the extreme, or a style of music, but pop is first and foremost a strategy, an industrial calculation augmented by only one obsession : finding out what the masses want. What are some of the possible exit strategies, but also, what are the existential implications ? An original and \"sparkling\" philosophical approach to mass culture that differentiates itself from the alarmist analyses of Theodore Adorno or Christopher Lasch.


Richard Mèmeteau is a philosophy professor and a contributor to minorites.org, as well as a cofounder of the blog Freakosophy, a fan of US comedy, a goofy geek, an arguer of theories of any and all kinds while in cafés, and since 2005, crazy about Kele Okereke, the singer of Bloc Party.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016