L'historien de l'Algérie Gilbert Meynier nous a quittés

C'est avec une grande tristesse et une profonde émotion que nous avons appris le décès, le 13 décembre à Lyon, à l'âge de 75 ans, de l'historien Gilbert Meynier. Sa vie fut entièrement consacrée à la recherche, rigoureuse et engagée, sur l'histoire de l'Algérie coloniale et postcoloniale. Sa contribution à la connaissance de cette histoire, essentielle pour comprendre l'empreinte toujours très profonde aujourd'hui de 132 ans de colonisation française en Algérie, dans ce pays comme en France, a été absolument décisive. En témoignent notamment trois de ses livres publiés à La Découverte : Pour une histoire franco-algérienne. En finir avec les pressions officielles et les lobbies de mémoire (collectif, avec Frédéric Abécassis, 2010), L'Algérie des origines. De la préhistoire à l'avènement de l'islam (2006) et L'Algérie, cœur du Maghreb classique. De l'ouverture islamo-arabe au repli (2010). Il travaillait depuis des années à la poursuite de cette vaste fresque, qu'il n'aura pu hélas achever. Mais son œuvre restera. Et elle jouera sans nul doute un rôle essentiel, aux plans historiographique et scientifique comme au plan politique, dans les décennies à venir.

***

Voir les hommages réunis sur cette page : « Auteur d'une œuvre majeure et citoyen engagé, la disparition de l'historien Gilbert Meynier », site Histoire coloniale et postcoloniale.net, 18 décembre 2017.

Ainsi que la « nécrologie » que lui a consacré le quotidien Le Monde : Charlotte Bozonnet, « Disparition de Gilbert Meynier, "passeur" de l'histoire algérienne », Le Monde Afrique, 19 décembre 2017.

 

Et, également, trois conférences filmées sur l'Algérie coloniale avec Gilbert Meynier (2006, 2008 et 2016), sur le site de la Bibliothèque municipale de Lyon.