Quand les plantes n'en font qu'à leur tête
Concevoir un monde sans production ni économie

Dusan Kazic

Partons à la découverte de fraises, de tomates – jamais hors-sol –, de choux, d’herbes aromatiques, de plantes d’agrément… qui obligent leurs partenaires humains à respecter leurs exigences pour grandir et prospérer. Les paysans et paysannes avec lesquels l’auteur va désherber, cueillir ou rempoter ne parlent jamais des rapports qu’ils entretiennent avec leurs plantes en termes de « production ». Dusan Kazic nous initie à leurs côtés à un monde où se tissent des liens qui donnent naissance à des familles multispécifiques. Les plantes ne sont pas (que) des êtres mangeables, mais des maîtres d’apprentissage, des êtres d’amour, des êtres de travail, des êtres de jeux, des êtres qui parlent à leur manière. Écoutons ces histoires que l’auteur raconte avec passion !
Les paysans « animent » les plantes en tissant avec elles des liens sensibles qu’elles et ils cultivent en agriculture biologique, en conventionnelle, ou encore en agriculture « raisonnée ».
Si l’on veut éviter que les terres ne tombent définitivement en ruine, chercher à « produire autrement » ne suffit pas. Il ne s’agit pas d’arrêter de nourrir les humains mais de commencer à penser une agriculture au travers des rapports coévolutifs que les humains entretiennent avec les plantes, une agriculture des relations. Dans l’héritage de Pierre Clastres, James Scott et Donna Haraway, l’auteur propose de rompre avec le paradigme de la production issu du savoir économique, qui mène à la destruction des paysans et de cette Terre, pour concevoir une agriculture et plus largement un monde sans production et sans économie.

Version papier : 22 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Les Empêcheurs de penser en rond
Parution : 06/01/2022
ISBN : 9782359252125
Nb de pages : 392
Dimensions : 140 * 205 mm

Dusan Kazic

Dusan Kazic
Dusan Kazic est anthropologue, chercheur associé au laboratoire PACTE de l’université Grenoble-Alpes.

Table des matières

Note à propos des paysans et paysannes rencontrés
Introduction
Genèse du sujet
Faire un pas de côté
Première partie
La production ne constitue pas notre matérialité
1. Se rendre attentif aux rapports animés avec les plantes

Faire ressortir les liens
Retrouver le monde de la vie
Faire preuve de générosité : instaurer d’autres modes d’existence des plantes
2. Vinciane Despret, Karl Marx, les paysans et la pomme de terre
Une vieille histoire
Des mondes incompatibles
La mise en œuvre des forces productives
Deuxième partie
Animer pour résister
Introduction. Une ethnographie spéculative
3. Faire du commerce avec les plantes

Sans animation, pas de commerce
Quand les plantes s’invitent autour de la table pour faire du commerce
Quand le chou de Pontoise emballe la place de Paris
Quand les fraises du plateau d’Orgeval posent leurs exigences pour faire du commerce
4. La tomate : une codomestication avec un être aux multiples modes d’existence
Ni critiques ni controverses, mais de nouvelles histoires
« Et, en plus, tu veux que l’on se mette aux trente-cinq heures ? »
La codomestication et la production : deux concepts qui ne fabriquent pas les mêmes histoires
Quand les paysans opèrent leur « tournant ontologique »
5. Lorsque les plantes se mettent à travailler
Vivre au milieu des plantes
Plantes au travail
Les plantes travaillaient aussi par le passé
Troisième partie
Après la production : au milieu des champs
6. Cueillir

Éviter de perpétuer des logiques coloniales
Créer des « zones de confort »
De la production au don-des-plantes
Apprendre à raconter des histoires en cueillant
7. Rempoter
Une ferme pas comme les autres
Isabella et ses plantes : une famille mutispécifique de plus à composer
Beauté des plantes : un critère important pour faire du commerce
Manger des plantes, pas des animaux : une position tenable ?
8. Désherber
S’excuser : un moyen pour régler une cohabitation compliquée
Désherber au milieu de blés durs, de blés tendres, de sarrasin et d’épeautre
Quand l’art de raconter des histoires trouve sa limite
Surtout ne pas conclure
Il n’y a pas eu de naissance du capitalisme mais naissance de la discipline économique
Entamer une « reprise anthropologique »
Dans les mondes d’après la production, « rien n’est économique »
Remerciements
Bibliographie.

Droits étrangers

WHEN PLANTS DO AS THEY PLEASE
Planning a World Without Production or Economics

In today’s agricultural world, seeking alternative methods of production no longer suffices. With a view toward keeping the human population fed, this book lays out a conception of agriculture that employs co-evolving relationships between humans and plants—an agriculture of relationships.
In the vein of Pierre Clastres, James Scott, Donna Haraway, Kazic proposes breaking away from the paradigm of production, with its roots in economics—for it leads to the destruction of farmers and our planet—in favor of agriculture and, more broadly, a world without production or economics.


Dusan Kazic is an anthropologist and a researcher at the PACTE laboratory for social science at the University Grenoble-Alpes.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com