Pute
Histoire d'un mot et d'un stigmate

Dominique Lagorgette

Pute est sans doute l'insulte la plus proférée à l'encontre des femmes. Si elle renvoie en premier lieu aux travailleuses du sexe, de manière très péjorative, elle est employée contre toutes les femmes, ce qui contribue à assimiler les unes aux autres. Fortes de ce constat, nombreuses sont les femmes qui entendent retourner ce stigmate et revendiquent fièrement être des putes, qu'elles soient travailleuses du sexe ou non. Mais d'où vient ce terme aussi vieux que le français ? Quelle est son histoire et celle des dizaines de mots qui gravitent autour de lui ( ribaude, fillette, grande horizontale, cocotte, bitch, grue...) ? Que nous raconte son usage des mœurs, des mentalités, des tabous des différentes époques et des différents milieux sociaux ? Faut-il bannir ce mot et les autres insultes putophobes et misogynes ? Afin de répondre à ces questions, Dominique Lagorgette traque avec minutie les occurrences de pute et de centaines de locutions, plus ou moins fleuries, qui renvoient aux travailleuses du sexe dans les dictionnaires d'argot, les archives criminelles, les textes de fiction, les chansons ou les films.
Foisonnant, drôle et engagé, Pute. Histoire d'un mot et d'un stigmate décrypte les idéologies à l'œuvre derrière les énoncés, du latin au français contemporain, et dessine un tableau assez édifiant des représentations culturelles des femmes depuis le Moyen Âge.

Version papier : 17.00 €
Version numérique : 11.99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Petits cahiers libres
Parution : 18/04/2024
ISBN : 9782348075858
Nb de pages : 306
Dimensions : 12.5 * 19.0 cm
ISBN numérique : 9782348075483

Dominique Lagorgette

Dominique Lagorgette est professeure de sciences du langage à l'université Savoie Mont Blanc, membre honoraire de l'Institut Universitaire de France, et spécialiste d'histoire de la langue française. Ses recherches portent sur la politesse et la violence verbale du Moyen Âge à nos jours.

Extraits presse

Dominique Lagorgette signe une savante et passionnante enquête linguistique sur le terme "pute", devenu phénomène de société. (...) Son analyse du champ lexical révèle une forme d'archétype culturel dans les représentations des femmes depuis le Moyen Âge. Car le juron ne fait pas que transgresser en agressant. Il propage aussi des clichés.

2024-04-01 - Laurent Lemire - Livres Hebdo

 

Table des matières

Introduction. Le plus vieux mot du monde ?
Partie 1. Aux origines du mot pute

1. Querelles d'experts et origines : ou pourquoi sale pute était un pléonasme au Moyen Âge
Sale, moche et puant ?
De la saleté physique à la saleté morale
2. " Ah ! Qu'en termes élégants ces choses-là sont mises ! "
Femmes de mauvaise vie
Une profession ?
Des souris et des hommes
3. La maman et la putain ?
Des filles d'Ève...
... au Filz de la louve
Partie 2. Les mots du travail du sexe au fil du temps
4. " Toutes estes, sereiz e fustes/ De fait ou de volenté putes "
" Les filles qui naissent toutes nues, c'est trop des putes " (GiedRé)
On ne prête qu'aux riches
5. " Fille de ceci, femme de cela "
Les p'tites femmes de Pigalle
Femmes de vie, filles de joye
De la femme amoureuse à la fole fame
Meschine, garce, pucelle, gonzesse !
6. Bêtes de sexe
" On l'appelle l'hirondelle du faubourg " (Bénech et Dumont)
" À la Bastille on l'aime bien Nini peau de chien " (Bruant)
" La reine des morues de la rue St-Denis " (Parabellum)
7. Femme-objet
" C'est nous l'orgueil des Batignolles, Nous sommes les petits trottins " (Léon Xanrof)
Faire bouillir la marmite
" Oh, oh, oh, jolie poupée " (Bernard Menez)
8. Mon nom est Personne
" Jeanneton prend sa faucille "
" Fils de pécore et de minus, Ris pas de la pauvre Vénus " (Georges Brassens)
" Bonjour mademoiselle, au revoir madame " (Michel Audiard)
Partie 3. Les réactions au nom
9. Des mots à risques

La censure à travers les âges : p*** (biiiip !)
Encadrer l'injure
10. Discours publics sur les femmes publiques
Prostituée ou personne prostituée ?
Ne pas même dire le nom
11. Pute et fière de l'être !
" Travailleurs, travailleuses du sexe de tous les pays, unissez-vous "
" Je souis la Vénous de Milo ! Je souis la première p... dé Paris ! " (Giulia Barucci)
" J'suis un fils de pute comme ils disent/ après tout ce qu'elle a fait pour eux " (Stromae)
Partie 4. L'extension du domaine du mot pute : Putain ! Viarge ! et consorts
12. Putophobie partout ou automatismes ?
" Langue de pute "
" Coup de pute "
13. Des termes élastiques
Fils de... tout et son contraire
Putain de camion !
" J'insulte pas, j'exprime ! "
Quelques mots de conclusion
Sources principales
Remerciements.