Mai 68, l'héritage impossible
Suivi de "Mai 68 n'appartient à personne"

Jean-Pierre Le Goff

Mai 68 est sans conteste l'événement social et culturel le plus important qu'ait connu la société française depuis 1945. Et pourtant, plus de cinquante ans après, il est toujours très loin d'être assumé en tant que tel : à la différence d'événements historiques antérieurs, l'héritage de 68 reste aujourd'hui impossible. Pour comprendre les effets souterrains considérables de Mai dans la France contemporaine, il faut revenir sur son utopie première et sur son échec, sur ces années où la passion des soixante-huitards s'est investie massivement dans un gauchisme aux mille facettes.
À ceux qui ont vécu Mai 68 comme à ceux qui sont nés depuis, l'auteur voudrait faire partager cette conviction : pour dépasser aujourd'hui ce principe d'individualisme irresponsable qui nourrit l'air du temps, pour retrouver les voies d'une passion démocratique, il importe d'assumer enfin de façon critique l'héritage de Mai. L'ambition de ce livre est de contribuer à cette nouvelle et nécessaire mutation.


Version papier : 16.00 €
Version numérique : 14.99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de : François Gèze
Collection : La Découverte Poche / Essais n°118
Parution : 24/05/2006
ISBN : 9782707149633
Nb de pages : 490
Dimensions : 12.5 * 19.0 cm
ISBN numérique : 9782707178855

Jean-Pierre Le Goff

Jean-Pierre Le Goff

Jean-Pierre Le Goff, philosophe de formation, est sociologue. Il préside le club Politique Autrement, qui explore les conditions d'un renouveau de la démocratie dans les sociétés développées.

Extraits presse

" C'est un gros pavé sur Mai 68. Et un sacré pavé dans la mare ! Mai 68 est un livre qui fera date. [...] De ce Mai 68, que cet ancien mao a connu de l'intérieur en vivant toutes les aventures du gauchisme politique, il n'a conservé ni nostalgie, ni ressentiment, juste une saine distance critique et une vigilance exacerbée, à l'égard de tous les dogmes qui ne s'avouent pas comme tels. "

TÉLÉRAMA

" Le livre de Jean-Pierre Le Goff est une mine [...], cet ouvrage sera précieux et ce n'est pas là son moindre mérite. "

ESPRIT

" Comment comprendre cet événement social et culturel majeur de la société française ? Le philosophe de formation et sociologue Jean-Pierre Le Goff jette, dans cet ouvrage édité en 1998, un regard sans complaisance sur ce mouvement. [...] En combinant le rappel historique des événements et la réflexion pointue sur des références majeures, l'auteur donne une vision d'ensemble de Mai 68. Il ne néglige pas pour autant les personnalités qui l'ont animé, restituant aussi bien le point de vue des militants que celui du pouvoir et surtout une étude approfondie des années d'après. "

TÉMOIGNAGE CHRETIEN

2024-05-30 - PRESSE

 

Table des matières

Préface, par François Gèze
Introduction
I. L'événement
1. La modernisation et l'ennui
2. La révolte des enfants gâtés, ou le " goût enragé de vivre "
3. L'université en question
4. Une " divine surprise "
5. La parole libérée
6. Une violence symbolique ?
7. Quelle répression ?
8. Une génération révolutionnaire
II. Flambée et implosion du gauchisme
9. L'extrême gauche dans tous ses états
10. Dans le ghetto universitaire
11. Vers la guerre civile ?
12. Ce fascisme qui n'en finit pas d'arriver
13. La classe ouvrière n'est plus ce qu'elle était
14. La guerre est finie
15. les chemins de Lip et du Larzac
16. La naissance de Libération : l'utopie de la transparence
III. Naissance d'une contre-culture
17. Vivre autrement
18. Wilhelm Reich, le précurseur
19. L'irruption du féminisme et l'implosion du gauchisme
20. MLF : le fantasme de la toute-puissance
21. Antipsychiatrie et éloge de la folie : " Par-delà le bien et le mal "
22. École : les nouveaux maîtres à penser
23. L'écologie politique : une utopie de substitution
IV. Le retournement
24. La grande désillusion
25. Les " nouveaux philosophes " ou les habits neufs du gauchisme rédempteur
26. Le marxisme d'Althusser : histoire d'un malentendu
27. Portée et limites de l'antitotalitarisme
28. La crise de l'engagement
Conclusion : L'héritage en question
Postface à l'édition 2002 : Mai 68 n'appartient à personne
Index.