La science asservie
Santé publique : les collusions mortifères entre industriels et chercheurs

Annie THÉBAUD-MONY

Dans les discours politiques, la science est aujourd’hui de plus en plus convoquée pour énoncer des vérités incontestables. Pourtant, suite à de nombreux scandales sanitaires, un climat de suspicion s’est installé, creusant un fossé entre les chercheurs et les citoyens. Chacun est alors confronté à ces questions essentielles s’agissant de la santé : qui croire ? Que nous cache-t-on ? À qui profite la science ?
Ces questions sont au cœur de ce livre, qui analyse comment de nombreux chercheurs ont participé à un processus de confiscation de la science au service des intérêts privés de grands groupes industriels, souvent avec la complicité active de l’État. Ils ont ainsi contribué à instaurer l’hégémonie d’une « stratégie du doute » quant aux risques industriels (amiante, plomb, nucléaire, pesticides, etc.) et à leurs conséquences.
S’appuyant sur sa propre expérience professionnelle et sur celle d’Henri Pézerat, toxicologue connu pour son engagement scientifique et citoyen contre l’amiante, Annie Thébaud-Mony dénonce ici avec force le cynisme et l’impunité de ceux qui, délibérément, ont choisi la mort des autres pour leur plus grand profit. Ses révélations dressent un réquisitoire implacable, qui invite à résister à l’imposture scientifique et à mettre en synergie, en matière de santé publique, savoirs scientifiques et savoirs citoyens.

Version papier : 21,00 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : 20/11/2014
Format : EPub
ISBN papier : 9782707173690 ISBN numérique: 9782707185136

Annie THÉBAUD-MONY

Annie Thébaud-Mony est sociologue, directrice de recherches honoraire à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), chercheuse associée au Groupement d’intérêt scientifique sur les cancers professionnels (GISCOP 93) à l’université Paris-13. Elle est aussi partie prenante ailleurs porte-parole de réseaux citoyens de lutte pour la santé contre les risques industriels. Elle est l'auteure de Travailler peut nuire gravement à votre santé (La Découverte/Poche 2008).

Extraits presse

A partir des exemples du plomb, de l'amiante, du nucléaire et des produits chimiques, l'auteure présente des récits détaillés, particuliers, mais où l'on retrouve toujours un produit toxique, des industriels qui détiennent les savoirs, un scientifique qui va poser la question… et qui va avoir des problèmes pour financer ses recherches. Quand la toxicité sera finalement reconnue, il faudra encore discuter de la "dose" en deçà de laquelle le produit deviendrait inoffensif. Et comme il faut un certain temps d'exposition pour que les effets mortifères se manifestent, et que les organismes humains réagissant de façons différentes… Le doute en science est une vertu. On voit comment, dans chacun des exemples décrits, les industriels ont su mettre en place une "stratégie du doute". Au final, si l'ouvrier a dix fois plus de risque de mourir d'un cancer qu'un cadre supérieur, cela n'a aucun lien avec son travail, c'est qu'il fume trop ! L'auteure montre comment, pour "faire reculer le doute et l'invisibilité", des scientifiques ont su ne pas évacuer du réel les expériences vécues par les personnes concernées. Saine lecture.

0215-01-01 - Pierre Volovitch - Alternatives économiques

 

L'histoire se répète. Hier, le plomb dans l'essence. Aujourd'hui, les pesticides. Demain, les nanotechnologies. Comment font donc les industriels pour imposer sur le marché des produits dont la toxicité est pourtant avérée ? Des médecins, des scientifiques et des militants ont tiré la sonnette d'alarme. Ils ont souligné le risque accru chez les personnes exposées de développer un cancer, une maladie neurodégénérative, des troubles de la fertilité, un diabète... Rien n'y a fait. A tel point que manger, boire ou même respirer sans ingérer en même temps des molécules chimiques nocives pour la santé est devenu mission impossible. Et pour cause. Dans la Science asservie, un ouvrage à charge très convaincant, la sociologue Annie Thébaud-Mony met au jour la stratégie développée par les firmes avec efficacité depuis les années 20.

2014-11-28 - Marion Rousset - Marianne

 

Droits étrangers

SCIENCE UNDER CONTROL
Public health: the deadly collusions between industrialists and researchers

In several recent health scandals (asbestos, pesticides among others) it has been revealed that in several cases, « scientists » working for companies have been involved. Since then there has been lingering doubts about risks and their consequences, and a climate of suspicion has widened the gap between researchers and citizens.
Each of us is then confronted with these fundamental issues, with regard to life, death, health: who are we to believe? Who is telling the truth? What is being kept from us? Who benefits from science? Annie Thébaud-Mony signs here a committed and brave book.


Annie Thébaud-Mony is a sociologist, director of research Emeritus at the Inserm, associate researcher for the Scientific workgroup on work related cancers (GISCOP 93) at the University Paris-XIII. She is also part of citizen networks of struggle against industrial hazards. She is the author of Travailler peut nuire gravement à votre santé(La Découverte/Poche, 2008).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com