D'ici et d'ailleurs
Histoires globales de la France contemporaine

Quentin Deluermoz

Ouvrir l’histoire nationale au « grand large » pour appréhender la complexité de la formation de l’État-nation français depuis le XVIIIe siècle, c’est le pari des historiennes et historiens qui ont pensé et réalisé cet ouvrage. Outre que celui-ci poursuit la perspective d’une histoire moins centrée sur l’exceptionnalisme supposé de l’Hexagone, il est surtout le premier à resituer systématiquement la France dans le contexte global. Et à produire ainsi un autre récit faisant voler en éclats le grand « récit national » ; un récit ouvert aux expériences du monde comme à ses multiples zones de friction ; un récit qui, loin de dissoudre le cadre national, montre qu’on ne peut comprendre la mise en place d’un État-nation qu’en le saisissant dans ses dynamiques à la fois internes et externes.
Empruntant aux histoires transnationales, impériales et globales, cet ouvrage montre la place prépondérante de l’impérialisme « informel » français dans la globalisation ; inscrit la Révolution dans les circulations politiques des Amériques jusqu’à l’Asie, en tenant compte des effets retour ; saisit l’histoire industrielle à partir de son insertion dans les évolutions multiformes du capitalisme mondial ; intègre l’État « moderne » dans le processus d’expansion des administrations à l’échelle transcontinentale ; ou encore montre que l’art « français » doit beaucoup aux circulations internationales avec les autres pôles de référence culturels, comme l’Allemagne puis les États-Unis…
De quoi bouleverser quelques-unes de nos certitudes les plus établies sur l’histoire de France.

Version papier : 23 €
Version numérique : 15,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : SH / histoire-monde
Parution : 30/09/2021
ISBN : 9782348060106
Nb de pages : 344
Dimensions : 15,40 * 24 cm
ISBN numérique : 9782348060113
Format : EPUB

Quentin Deluermoz

Quentin Deluermoz
Quentin Deluermoz est professeur d’histoire à l’université de Paris. Il a publié plusieurs ouvrages, parmi lesquels Commune(s), 1870-1871 (Seuil, 2020), ou, avec Pierre Singaravélou, Pour une histoire des possibles (Seuil, 2016).

Extraits presse

Réunissant autour de lui des historiens de renom, Quentin Deluermoz, qui dirige cet ouvrage, nous invite à décentrer l’Histoire de France et à remettre en question nos idées reçues.

2021-10-05 - Julia Wahl - Toute la culture

 

« Histoires globales de la France contemporaine » : dès le sous-titre, D’ici et d’ailleurs, l’ouvrage collectif dirigé par Quentin Deluermoz, professeur à l’université de Paris, oppose ses pluriels têtus, ouverts sur le monde, aux lectures univoques du passé national. [...] Ces apports résultent d’un art du dialogue bien maîtrisé : entre local et global, entre période moderne et contemporaine, et avec les historiographies non francophones. Mais aussi au sein de l’ouvrage, dont tous les chapitres associent deux ou trois auteurs dans un dispositif d’écriture collective assez rare. Porté par ces échanges, D’ici et d’ailleurs est davantage qu’un programme ou qu’un plaidoyer pour l’histoire transnationale : il en confirme la maturité.

2021-11-19 - André Loez - Le Monde

 

« Et, en effet, au-delà des contenus, précis et documentés, qui nous sont ici offerts, le mérite de ce livre, qui est aussi une expérience collective, est bien d’inciter à réfléchir dans une certaine direction, à réinventer l’histoire d’une France qui est bien plus qu’un hexagone, et, au-delà, celle du monde global dans lequel nous vivons. »

2021-12-03 - Françoise Blum - En attendant Nadeau

 

Une autre histoire de France est donc possible ! Au « roman national » que certains candidats déroulent dans leur meeting à l’heure de cette campagne présidentielle, Quentin Deluermoz oppose un « récit transnational ». Dans D’ici et d’ailleurs, l’ouvrage collectif qu’il a dirigé, on apprend ainsi que les mondes paysans sont depuis longtemps plus mobiles qu’on ne l’imagine, ou que la révolution de 1789 n’est pas si franco-française que ça… Loin d’effacer les frontières ou l’importance de l’Etat-nation, cette histoire d’une France reliée à ses voisins (et même à de beaucoup plus vastes lointains) montre une fois de plus qu’on ne peut comprendre le pays si on le considère comme un hexagone isolé. Mais aussi que la France a eu un rôle beaucoup plus central qu’on ne le pense dans la mondialisation.

2022-01-04 - Sonya Faure - Libération

 

À l’heure où le candidat à la présidentielle Eric Zemmour, condamné à deux reprises pour « incitation à la haine raciale », débite ses réinterprétations de l’histoire aussi odieuses qu’erronées, ce livre, « projet collectif à plusieurs voix » coordonné par Quentin Deluermoz, secondé par quelques-uns des plus brillants historiens d’une génération montante, vient à point nommé revigorer un argumentaire qui ne devrait souffrir d’aucune contestation a priori.

2022-01-13 - Olivier Doubre - Politis

 

Vidéos






 

Table des matières

Préface,par Mary Lewis
Introduction : Les échelles de la France,par Quentin Deluermoz
« D’ici et d’ailleurs » : un projet collectif à plusieurs voix
Sauter les cases : se repérer dans le dédale des historiographies
La France n’est pas un hexagone
Vertige des entrelacements
Avertissement
Chapitre 1 : Une « franco-mondialisation » impériale ? Domination informelle et expansion coloniale, par Rahul Markovits, Pierre Singaravélou et David Todd
Economie politique de la mondialisation et réseaux globaux au XVIIIe siècle
D’un Napoléon à l’autre : réinventions impériales et expansion informelle (1789‑1870)
D’une République a l’autre : l’essor de la franco-mondialisation impériale
Chapitre 2 : France, carrefour des révolutions. Genèses nationales et globales d’un espace-temps révolutionnaire,par Manuel Covo, Quentin Deluermoz et Delphine Diaz
La France dans l’ère des révolutions (1750‑1820)
La chaîne des temps est brisée (années 1820-années 1850)
De la Commune de 1871 à la révolution mondiale (années 1860-années 1930)
Epilogue : de Mai « 68 » aux mouvements sans leader des années 2010
Chapitre 3 : Produire et consommer « à la française » Circulations textiles et insertion dans le capitalisme mondial (1780‑1930),par François Jarrige et David Todd
La France, les inégalités mondiales et les flux de matières premières textiles
Mondialisations textiles, formes d’industrialisations françaises
Le nouveau régime vestimentaire français
Débouchés et déclin
Chapitre 4 : La fabrique transnationale de l’Etat. Nouveaux regards sur une « exception » française,par Nicolas Delalande et Stephen W. Sawyer
Les multiples territoires de l’Etat

Les échelles de la souveraineté économique
Le gouvernement différencié des populations
Chapitre 5 : Un peuple pas si immobile. Mobilités et mondes du travail,par Anne-Sophie Bruno, Jean-Numa Ducange et François Jarrige
Des classes populaires en mouvement
Administrer le social, une entreprise dominée par l’action de l’Etat-nation ?
L’horizon du quotidien : au-delà du local ?
Chapitre 6 : La République multiple. Une histoire transnationale et globale,par Jean-Numa Ducange, Silyane Larcher et Stephen W. Sawyer
La France, «a classical republic» ?
Retour sur quelques fausses certitudes
La République transnationale : une idée et un régime a l’épreuve de l’empire colonial
Les circulations internationales de la référence républicaine
Chapitre 7 : Culture de masse et haute culture « à la française » : les circulations oubliées, par Matthieu Letourneux et Michela Passini
« L’Europe française » au XVIIIe siècle, un mythe culturel transnational
Des objets qui circulent : la naissance du patrimoine au tournant du XIXe siècle
Identité nationale et logiques internationales XIXe siècle
Culture médiatique et mondialisation dans la seconde moitié du XIXe siècle
Les disciplines des sciences humaines et sociales, entre assignations nationales
et références étrangères (1850‑1914)
Capitale culturelle et polarisations artistiques nationales et internationales (1880‑1940)
Culture de masse et haute culture (1900‑1940)
Les cultures dominantes et leurs marges. Le cas des cultures coloniales (1900‑1940)
Postface. Changer de regard historique,par Christophe Charle
Les auteurs.