Critique de la raison utilitaire - Alain CAILLÉ

Critique de la raison utilitaire
Manifeste du MAUSS

Alain CAILLÉ

Paru en 1989, ce petit texte pédagogique qui présentait le travail de pensée accompli par la Revue du MAUSS, a peu à peu pris des allures de livre culte et exercé une influence souterraine sur des pans importants de la sociologie, de l’anthropologie, de la science économique ou de la philosophie morale et politique. C’est que l’objectif premier du MAUSS — « Montrer que l’obstacle principal sur lequel bute la pensée moderne est celui de l’économisme, […] que c’est lui qui souffle l’essentiel des réponses et qui limite abusivement le champ du possible et du concevable » — est devenu chaque jour plus actuel. Aujourd’hui, nous y sommes en plein. Ce n’est plus seulement la pensée qui se dissout dans l’économisme, c’est le rapport social lui-même qui se dilue dans le marché. D’où la nécessité urgente de chercher des ressources théoriques et pratiques qui permettent de sauvegarder l’essentiel, la civilité ordinaire et le goût de ce qui fait sens par soi-même, à commencer par celui de la démocratie. Épuisé depuis plusieurs années, ce livre est réédité avec un avant-propos et une postface inédits qui permettent également d’introduire le lecteur aux analyses ultérieures du MAUSS sur la genèse de l’utilitarisme (et donc de l’économisme) et sur le paradigme du don.

Version papier : 19,50 €
Version numérique : 10,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de : Alain CAILLÉ
Collection : [Re]découverte
Parution : 26/09/2013
Format : EPub
ISBN papier : 9782707139962 ISBN numérique: 9782707172310

Alain CAILLÉ

Alain CAILLÉ

Alain Caillé, professeur émérite de sociologie à l’université Paris-Ouest-La Défense, est le fondateur et directeur de La Revue du MAUSS (Mouvement anti-utilitariste en sciences sociales). Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont, à la Découverte, La Quête de reconnaissance. Nouveau phénomène social total (2006), Anthropologie du don. Le tiers paradigme (Poche, 2007), ou encore Théorie anti-utilitariste de l’action (2009) ; et, aux éditions Le Bord de l’eau, Pour un manifeste du convivialisme (2011).

Table des matières

Avant-propos à l'édition de 2003
Introduction

I / La montée en puissance de l'utilitarisme
1 - De l'utilitarisme diffus à l'utilitarisme dominant
L'utilitarisme diffus
Le champ classique des sciences sociales et l'utilitarisme dominant mais contrebalancé : l'économie politique ; la sociologie ; la sociologie comme utilitarisme collectivisé ; la philosophie ; autres discours et disciplines

2 - De l'utilitarisme dominant à l'utilitarisme généralisé et euphémisé
L'utilitarisme généralisé dans la théorie : atténuations et précisions
L'utilitarisme généralisé en pratique : l'utilitarisme euphémisé ; ambiguïtés

II / Éléments d'une critique de la raison utilitaire
3 - Bribes sur la genèse de l'utilitarisme moderne
La Réforme
La science
Le marché et le triomphe des classes moyennes
Force et splendeur de l'utilitarisme

4 - Utilitarisme et économisme
La vision utilitaire de l'histoire : rareté, travail ; la fable du troc ; le don ; le marché
Le tiers monde et la question du développement

5 - Les incertitudes de la raison et les états multiples du sujet
Les incertitudes de la raison
Les états multiples du sujet

6 - L'anti-utilitarisme et la question de la démocratie
Brèves remarques sur le concept de la démocratie
Démocratie, don et communauté
Considérations pas trop inactuelles
Que faire ?

Conclusion : Pour une réforme du savoir
Notes complémentaires à l'édition de 2003
Postface : Notes sur le concept d'utilitarisme, l'antinomie de la raison utilitaire normative et le paradigme du don
Éléments de bibliographie.