Génocides tropicaux
Catastrophes naturelles et famines coloniales. Aux origines du sous-développement

Mike DAVIS

À la fin du XIXe siècle, plus de cinquante millions de personnes moururent dans d’épouvantables famines qui survinrent quasi simultanément en Inde, au Brésil, en Chine et en Afrique. Déclenchées par le phénomène climatique aujourd’hui connu sous le nom d’El Niño, la sécheresse et les inondations provoquèrent des épidémies terribles, l’exode des populations rurales et des révoltes brutalement réprimées. C’est cette tragédie humaine absolument méconnue que Mike Davis relate dans cet ouvrage. Il montre en particulier comment la « négligence active » des administrations coloniales et leur foi aveugle dans le libre-échange aggrava de façon meurtrière ces situations catastrophiques. Ce livre offre une description saisissante des méfaits du colonialisme et de son régime politique et économique. Il présente ainsi un autre regard sur la naissance du tiers monde, en construisant une double histoire économique et climatique du développement qui conduit à penser l’interconnexion des deux grandeurs, naturelles et humaines, dans le cadre de ce qui était déjà, au XIXe siècle, un « système-monde ». À bien des égards, Génocides tropicaux ajoute un chapitre important au grand « livre noir du capitalisme libéral ».

Version papier : 14,20 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit de l'Anglais par Marc SAINT-UPÉRY
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°228
Parution : juin 2006
ISBN : 9782707148858
Nb de pages : 480
Dimensions : 125 * 190 mm
Façonnage : Broché

Mike DAVIS

Mike Davis, né en 1946 à Fontana (Californie), ancien camionneur et ouvrier d'entrepôt frigorifique, enseigne aujourd'hui la sociologie urbaine. Chercheur indépendant doté d'une grande curiosité interdisciplinaire, i a publié un livre sur l'histoire de la classe ouvrière américaine, intituléPrisoners of the American Dream. City of Quartz (La Découverte, 1998 ; nouvelle édition La Découverte/poche, 2000), Génocides tropicaux (La Découverte, 2003 ; nouvelle éditions 2006) et Au-delà de Blade Runner (Allia, 2006). Il a reçu le « Best Book Award de la American Social Science » et le prix 1998 « Lire la Ville ».

Extraits presse

Un regard glaçant sur une arrière-cour historique de notre monde présent.

01/06/2003 - Luce Vigo - Regards

 

C'est ce livre qui désormais orientera profondément les travaux de la nouvelle génération de chercheurs en sciences sociales qui travaillent à mieux comprendre le monde dans l'interconnexion de ses deux grandeurs, naturelle et sociale.

01/07/2003 - Jean-Paul Deléage - La Quinzaine littéraire

 

Une contribution majeure à une histoire critique de la mondialisation par un chercheur inclassable de la gauche américaine.

03/07/2003 - Libération

 

Cet essai rigoureux offre une vision critique sur les origines du sous-developpement.

01/08/2006 - Géo

 

Cet ouvrage, très riche d'informations sur les grandes famines, les grandes sécheresses, l'histoire climatique,[...] est aussi une vigoureuse thèse politique [...].

01/09/2003 - Jean-Yves Calvez - Études

 

Le remarquable livre de Mike Davis, brillant intellectuel de la gauche américaine, montre com-ment la politique coloniale européenne a laissé prospérer de terribles famines tropicales à la fin du XIXe siècle. […] Un grand livre.

01/10/2003 - Antoine Spire - Le Monde de l'éducation

 

Table des matières

Remerciements - Introduction - Vacances au pays des famines - L’histoire secrète du XIXe siècle - Les « forçats de la faim » - Définitionspréalables - El Niño - Sécheresse - Famine (causalité) - Famine (mortalité due à la) - Holocauste (image de l’) - I. La grande sécheresse, 1876-1878 - 1. Les fantômes de Victoria - Le Néron des Indes - Le « salaire de Temple » - La « grève des secours » - Lytton descend de l’Olympe - « Meurtres de masses » - Famine et nationalisme - 2. Quand les pauvres dévorent leur propre toit - La Chine - Le Brésil - 3. Messies et canonnières - Sécheresse et projets impériaux en Afrique - Les tombes à ciel ouvert d’Afrique du Nord - Le nombre des victimes dans le monde - II. El Niño et le nouvel impérialisme, 1888-1902 - 4. Le gouvernement de l’enfer - Après la charrue, la sécheresse - Éthiopie : « jours cruels » - Le jihad vaincu par la famine - Apocalypse fin de siècle ? - 5. Le carnaval des squelettes - « Les charniers du gouvernement » (1896-1897) - Malheur aux petits enfants - Le ciel bleu de la famine (1899-1902) - « Un vice-roi authentiquement impérialiste » - Le « chant de la famine » - L’enfer du Gujarat - 6. Révolutions millénaristes - Chine : quand les chrétiens « mettent le ciel en bouteille » - Brésil : la guerre de la Fin du monde - Asie : la famine comme stratégie coloniale - Afrique : les Européens vus comme des sauterelles - Des séquelles durant tout le XXe siècle - III. À la recherche d’ENSO - 7. Le mystère des moussons - Une science impériale - Socialisme et taches solaires - Géopolitique et oscillation australe - Bjerknes et le paradigme ENSO - Un régime multidécennal ? - 8. Climats de famine - Téléconnexion et causalité - Les climatologies régionales du phénomène ENSO - Une chronologie du phénomène El Niño - IV. Écologie politique des famines - 9.Les origines du tiers monde - « Mauvais climat » ou « mauvais système » ? - Les « lois de cuir » contre les « lois de fer » - Perspectives sur la vulnérabilité - La défaite de l’Asie - L’économie de la fin de l’ère victorienne - Étalon or et militarisme - L’hypothèse malthusienne - Le déficit d’irrigation - 10. Inde : la modernisation de la pauvreté - La misère nue des producteurs de coton - Affamés par le boom céréalier - L’État colonial - Enclosures victoriennes - Le déclin de l’irrigation indigène - 11. Chine : la révocation des mandats - De l’autarcie au marché - L’épuisement des réserves des greniers - Corruption et décentralisation - La rançon de l’âge d’or - La déforestation de la Chine du Nord - La crise de la Commission du fleuve Jaune - L’abandon de l’aménagement hydraulique - 12. Brésil : race et capital dans le Nordeste - Colonialisme informel et pouvoir d’État - Eugénisme et involution économique - Le déclin écologique - Le boom du coton - La farce de l’irrigation - Notes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites