La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Sociologie, société / « Pays de malheur ! »     
Nouvelle édition

« Pays de malheur ! »
Un jeune de cité écrit à un sociologue

Younes AMRANI, Stéphane BEAUD

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse


Imprimer la fiche

 

« Cher monsieur, je me permets de vous écrire pour vous remercier. J’ai terminé votre enquête 80 % au bac. C’est un livre qui m’a à la fois ému (j’ai souvent eu les larmes aux yeux) et mis en colère (contre moi-même). C’est incroyable à quel point les vies que vous avez décrites ressemblent à la mienne… » C’est ainsi que débute la correspondance électronique entre le sociologue Stéphane Beaud, auteur de 80 % au bac et après ?, et Younes Amrani, l’un des lecteurs de son livre, un jeune homme de 28 ans, qui travaille comme emploi-jeune à la bibliothèque municipale d’une ville de la banlieue lyonnaise. Cette correspondance, qui va durer plus d’une année, constitue un document exceptionnel sur les espoirs et les souffrances intimes des jeunes d’origine maghrébine. Les confidences de Younes en disent long sur le sentiment de non-reconnaissance et parfois d’abandon moral dont il souffre au quotidien. À travers ce dialogue amical surgissent peu à peu les différents aspects de l’histoire personnelle et familiale de Younes et les contradictions sociales qui le traversent. Ce témoignage peut ainsi aider à combattre la vision stéréotypée et réductrice du « jeune de banlieue ». Il fait émerger, à travers la figure de son principal protagoniste, des traits essentiels de la personnalité sociale de nombreux jeunes de cité : un esprit de révolte, l’envie de comprendre le monde social, le goût pour la politique, le sens de l’analyse. Bref, tout un « potentiel » pour réinstaller la gauche dans les cités.

Introduction - « Pays de malheur ! » - Parcours scolaire / Rencontre avec Bourdieu - Le lycée / Le quartier / La famille - La lecture / Les profs / Le service militaire (1) - « L'école et dehors » - « Les années fac » - La politique / La religion - Les frères et les sœurs / Le Maroc - Service militaire (2) - La drogue / Le délire shit... - Les « Français » / La France - Immigration / Papiers d'identité - Premier voyage à Paris - Les problèmes matériels - « Protocoles d'Arabes » - Le rapport à sa ville / Les filles - Les livres / La bibliothèque - Machisme / Ni putes, ni soumises - « Rien n'est fait pour nous... » - Les « papiers » pour les immigrés - Militantisme - Les fréquentations / Les copains - Les traditions / Les familles arabes - Sarko - Les barbus - La famille (2) - Après le séjour à Berville - « La France, elle a fait des plans sans nous » - Postface - Un « informateur » hors pair ... - La rage de témoigner et la ressource du courrier électronique - Le porte-à-faux dans sa famille - Comment passer de l'« autre côté » ? - Faire entendre une autre voix sur les « jeunes de banlieue » - Des lecteurs nous ont écrit. Postface à l'édition de poche - Sélection, par ordre chronologique, des courriels reçus.

« Remuant, dérangeant, mais d'une justesse que l'on n'espérait plus »
PHOSPHORE

« Au final, entre humour et désarroi, Younes atteint son but : comprendre - et faire comprendre - comment se fabrique, génération après génération, ce personnage caricatural et caricaturé qu'est le "mec de banlieue". »
TÉLÉRAMA

« Un document poignant, unique et éclairant sur l'intimité sociale d'un être "marqué aufer rouge de la désillusion" qu'une nation prompte aux incantations sur l'intégration a souvent laissé à l'abandon. »
LE MONDE DE L'ÉDUCATION

«Ce livre est étonnant et espérons-le sera détonnant. Sa lecture est passionnante. [...] Ce livre n'aborde pas seulement la vie des jeunes de banlieue de parents immigrés, loin de là. Il est une plongée dans l'épaisseur de la société française et dans son évolution au cours des vingt dernières années. »
CARRE ROUGE

« C'était un livre indispensable pour dissiper bien des clichés sur les lascars de banlieue. La réédition en poche de Pays de Malheur ! permet, entre autres, de découvrir l'intensité des réactions qu'il a suscitées depuis un an (il s'est vendu à 6000 exemplaires). Chaque personne sensible à la violence sociale actuelle peut se reconnaître dans ce dialogue épistolaire (par courriels), socratique, entre le sociologue Stéphane Beaud et Younes Amrani. »
EPOK

« Ce qui rend aussi le livre passionnant, c'est qu'on n'est pas en présence d'une analyse froide. »
BULLETIN DU CNDP

« On ne saurait trop conseiller à tous ceux qui caricaturent ou prennent de haut tous ces jeunes de banlieue, qui ont l'ironie facile ou l'indignation hâtive de lire ce bel ouvrage de sociologie live. »
CAHIERS PÉDAGOGIQUES


PRESSE

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016