Les violences politiques en Europe
Un état des lieux

Xavier CRETTIEZ, Laurent MUCCHIELLI

Émeutes, hooliganismes, terrorismes, crimes racistes, crimes d’État… Ces violences sont rarement analysées comme des violences politiques dans le débat public. La notion même de violence politique reste floue. Où commence-t-elle, où s’arrête-t-elle ? Est-elle en recrudescence ou en voie de disparition ? Certains pays européens sont confrontés de longue date à une violence politique organisée. D’autres connaissent des sursauts de violences motivées par des convictions idéologiques, des ressorts identitaires, des mises à l’écart sociales ou des transformations de régime.
C’est cette variété de violences politiques ? qu’elles soient de type idéologique, nationaliste, émeutière, ou encore étatique ? qui est analysée dans cet ouvrage. Quinze chercheurs en sciences sociales français et étrangers, soucieux de rendre accessibles leurs observations empiriques, y décryptent pour cela un ensemble de situations : violences islamistes, d’extrême gauche et d’extrême droite, paramilitarisme nord-irlandais, violence de l’ETA ou des groupes clandestins corses, phénomènes émeutiers français et anglais, hooliganisme, évolutions du maintien de l’ordre, violence politique à l’œuvre en période de changement de régime en Europe centrale et orientale, violence des mouvements sociaux.

Version papier : 27,40 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : mai 2010
ISBN : 9782707164582
Nb de pages : 336
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Xavier CRETTIEZ

Xavier Crettiez est professeur de science politique à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, et chercheur au Carpo et au CESDIP. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur les thèmes de la violence, du nationalisme et de l’analyse des mouvements sociaux. Il a notamment écrit La Question corse (Complexe, 1999), Violence et Nationalisme (Odile Jacob, 2006) et a codirigé Le Silence des armes (La Documentation française, 2000), Du papier à la biométrie (Presse de Sciences Po, 2006) et La France rebelle (Michalon, 2006).

Laurent MUCCHIELLI

Laurent MUCCHIELLI
Laurent Mucchielli est sociologue et directeur de recherches au CNRS (CESDIP). Il a dirigé de nombreux ouvrages, parmi lesquels, à La Découverte (avec Véronique Le Goaziou) : Quand les banlieues brûlent. Retour sur les émeutes de novembre 2005 (2006) ; La Frénésie sécuritaire (2008) ; (avec Pieter Spierenburg) : Histoire de l’homicide en Europe de la fin du Moyen Âge à nos jours (2009).

Extraits presse

« Au fil des pages, l’ouvrage expose les recherches dominantes en Europe dans le domaine de la violence, classée en quatre catégories?: violence idéologique, émeutière, étatique et na­tionaliste. Est qualifiée de violence politique toute action collective utilisant la force pour imposer un but politique. L’ou­vrage justifie ainsi la présence en son sein de sujets apparemment sans lien, comme le terrorisme et le hooliganisme.?»
SCIENCES HUMAINES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction : Penser la violence politique, par Xavier Crettiez
Penser la violence
Conclusion et perspectives
Bibliographie
I / Violences et extrémisme idéologique
1. La littérature sur les violences islamistes en Europe : des approches incertaines, un objet aux enjeux multiples, par Amel Boubekeur
La littérature sur les violences islamistes : cibles, méthodes et concepts
« Le terrorisme islamiste est un nouveau terrorisme » : quand la littérature sur la radicalisation et le terrorisme s’adaptent aux exigences politiques de l’après 11 septembre
Conclusion
Bibliographie
2. Réflexions autour de la « menace » ultra-gauche en France, par Isabelle Sommier
La production de la menace
Vides et (presque) pleins académiques
Quelques éléments programmatiques pour l’étude d’un mouvement en cours
Bibliographie
3. Populisme d’extrême droite au sein de la population, développements sociétaux et violence d’extrême droite, par Wilhelm Heitmeyer
Contexte général, options, cibles et objectifs de l’extrémisme de droite
État des lieux de la recherche sur l’extrémisme de droite
Les lacunes cruciales de la recherche dans ce domaine
Proposition : pour un concept d’enchâssement sociétal
La violence comme contrecoup
Conclusion
Bibliographie
II / Violences nationalistes
4. New Wines in Old Bottles ? Recompositions et renouveaux des recherches sur la violence en Irlande du Nord
, par Élise Féron
Les recompositions du conflit nord-irlandais
Le déclin des recherches sur les violences militarisées
Les approches socioéconomiques et géographiques des violences
Les violences expliquées par le paradigme identitaire
Bibliographie
5. Prophétie auto-réaliséee et deuil non résolu. La violence politique basque au XXIe siècle, par Alfonso Pérez Agote
Vision schématique du modèle de reproduction sous le franquisme
L’après-franquisme : vers un double modèle de reproduction
Le monde social radical
La prophétie
Le sens de la violence actuelle : un autre deuil non résolu
Bibliographie
6. La violence politique en Corse : état des lieux, par Xavier Crettiez
La violence politique en Corse : bilan de la littérature
Les approches du « problème corse »
Les priorités de la recherche
Bibliographie
III / Violences émeutires
7. Les émeutes urbaines dans la France contemporaine, par Laurent Mucchielli
De l’émergence à la généralisation
Les raisons de la colère
Le cadre sociospatial des émeutes
Essai de conclusion
Bibliographie
8. Approche comparative et pluridimensionnelle des émeutes en France et en Grande-Bretagne, par Dave Waddington
Les émeutes en Grande-Bretagne (1980 à 2001)
Conclusion : la nécessité d’aborder la question de manière pluridimensionnelle
Bibliographie
9. Le football à l’épreuve du racisme et de l’extrémisme : un état des lieux en Europe, par Dominique Bodin, Luc Robène, Stéphane Héas, Gaëlle Sempé
Des joutes verbales à la cristallisation des stéréotypes sportifs
L’idéologie des stades : du rite carnavalesque aux revendications nationalistes
Conclusion : de l’instrumentalisation aux nationalismes
Bibliographie
IV / Violence d'État
10. La police des foules, par Olivier Fillieule
Caractéristiques institutionnelles et styles de police
Contextes politiques et police des rues
Face aux manifestations transnationales. La fin de la pacification ?
Bibliographie
11. Violence symbolique et dispositifs étatiques d’identification, par Pierre Piazza
Des formes traditionnelles de reconnaissance au perfectionnement de dispositifs étatiques d’identification « à distance »
La matérialisation bureaucratique d’une frontière
Entre acceptabilité et résistances
Bibliographie
12. Analyse critique des violences policières et politiques en Italie, par Salvatore Palidda
Les violences dans l’organisation politique de la société
Le frame néoconservateur
Les faits
Après la « Uno blanche », la « Panda noire »
La persécution des roms
Les violences habituelles
Corruption, abus et autres délits de policiers
Les conséquences de l’orientation sécuritaire des polices
Conclusion
Bibliographie
13. Mouvements sociaux et violence politique,par Donatella della Porta
Violence politique et mouvements sociaux : une introduction
La violence politique et la contestation : une définition
La violence comme escalade des répertoires d’action
Le maintien de l’ordre pendant la contestation et l’escalade de la force
La violence en contexte : les mouvements et les opportunités
La mobilisation des ressources et les organisations violentes
Les cultures radicales et les récits de violence
Les constructions militantes de la réalité externe
Remarques conclusives
Bibliographie
14. L’analyse des changements de régime en Europe centrale et orientale au prisme piégé de la violence, par Jérôme Heurtaux
Quelle(s) violence(s) ?
Les explications de la violence et de la non-violence
Les effets interprétatifs de la violence des origines
Bibliographie
Liste des auteurs
Index.