Le scandale des « tournantes »
Dérives médiatiques, contre-enquête sociologique

Laurent MUCCHIELLI

Entre 2001 et 2003, un thème a brutalement surgi dans les médias : les viols collectifs, rebaptisés « tournantes ». À l’instar d’autres manifestations de l’« insécurité » qui dominait alors tous les débats, ces comportements ont été présentés comme un phénomène nouveau, en pleine expansion et imputables aux seuls « jeunes issus de l’immigration » habitant les « quartiers sensibles ». La dénonciation de ces « nouveaux barbares » a fait l’objet d’un consensus médiatico-politique d’autant plus fort que le lien a rapidement été fait avec les thèmes de l’oppression des femmes et parfois avec l’islam. Au terme d’une contre-enquête mobilisant toutes les données disponibles et s’appuyant en outre sur une études de dossiers judiciaires, Laurent Mucchielli fait la lumière sur ces comportements juvéniles. Il en conteste la nouveauté autant que l'aggravation, et réfute, preuves à l’appui, la liaison fondamentale faite entre viols collectifs, origine maghrébine et religion musulmane. L'auteur montre que la mise en scène médiatique des « tournantes » participe en réalité d’une peur et d’un rejet croissant des jeunes hommes français issus de l’immigration maghrébine ainsi que d’une banalisation contestable des problèmes économiques et sociaux en termes « culturels » voire « ethniques ». Ce livre est donc autant une contribution à la sociologie de la délinquance juvénile qu'une analyse des nouveaux habits de la xénophobie.

Version papier : 6,40 €
Version numérique : 8,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sur le vif
Parution : juillet 2012
Format : EPub
ISBN papier : 9782707145420 ISBN numérique: 9782707172716

Laurent MUCCHIELLI

Laurent MUCCHIELLI
Laurent Mucchielli est sociologue et directeur de recherches au CNRS (CESDIP). Il a dirigé de nombreux ouvrages, parmi lesquels, à La Découverte (avec Véronique Le Goaziou) : Quand les banlieues brûlent. Retour sur les émeutes de novembre 2005 (2006) ; La Frénésie sécuritaire (2008) ; (avec Pieter Spierenburg) : Histoire de l’homicide en Europe de la fin du Moyen Âge à nos jours (2009).

Table des matières

Introduction - 1. Quand les médias découvrent les « tournantes » - Au commencement était un film - Une confirmation de la sauvagerie des « jeunes des cités » - Mesure de l'incendie médiatique - Une icône pour un nouveau mouvement politique - Le « mal des cités », la « crise de l'intégration » et la « perte des valeurs chez les jeunes » - L'amalgame : viols collectifs et islam - Version dominante et exceptions dans le traitement médiatique - Bilan : le contenu général du message médiatique - 2. Contre-enquête sociologique 1 : un phénomène nouveau ? en augmentation ? - Des comportements qui sont tout sauf nouveaux dans la société française - Premières études au temps des « blousons noirs » - Des comportements qui ne semblent pas en augmentation - Quelques études récentes - Premiers enseignements - 3. Contre-enquête sociologique 2 : la spécificité des viols collectifs - Les violences sexuelles dans les enquêtes de victimisation - Des tensions entre les sexes plus fortes dans les quartiers populaires ? - La spécificité des viols collectifs au sein des violences sexuelles - Différents processus psychosociaux - La complexité des relations entre auteurs et victimes - Deux grandes significations sociales des viols collectifs - Misère sociale, construction de soi et violence sexuelle - 4. Les nouveaux habits de la xénophobie - Le poids des préjugés culturalistes - Les ambiguïtés d'un discours féministes très politisé - Vers la diabolisation des « Arabo-musulmans » - Fantasmes et réalités de l'antisémitisme - Les habits neufs de la vieille « question de l'immigration ». Le communautarisme est-il l'horizon de la société française ? - Conclusion. Questions à la démocratie française - Une adhésion massive et un consensus sur la question de l' « insécurité » - Un grave déficit de capacité d'enquête masqué par un consensus moral - Vers la société des symboles et le gouvernement de la peur ? - Quelles politiques de sécurité et de prévention ?- Une autre politique est possible.

Droits étrangers

GANG RAPE AND THE « NEW BARBARIANS »


Since 2001, a new issue has monopolized the French media, gang rape, or \"pass-rounds\" as it is called. These acts have been presented as a new phenomena, imputable to second generation immigration youths and a link was rapidly made with woman's oppression in Islam. Laurent Mucchielli demonstrates the absence of proof linking gang rape and North African origin. His book is as much a contribution to juvenile delinquency Sociololgy as a political essay on contemporary forms of xenophobia.


Laurent Mucchielli is a researcher at the CNRS and a lecturer at the Versailles Saint Quentin en Yveli-nes University, director of the Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP). He is the author of Violences et insécurité. Fantasmes et réalités dans le débat français (La Découverte, 2001) and co-directed Crime et sécurité, l’état des savoirs (La Découverte, 2002).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com