Le paysage

Thierry PAQUOT

Issu du vocabulaire des peintres, le mot « paysage » a progressivement conquis d’autres domaines et acquis d’autres sens selon les disciplines. Simultanément, il s’émancipe du seul regard pour devenir polysensoriel et se placer entre « environnement » et « nature », quitte à provoquer quelques confusions… L’art des jardins, la création de parcs, la nécessité d’attribuer à la nature une place plus importante dans les villes et les territoires urbanisés confortent le rôle grandissant du paysagiste dans la fabrication de « paysages » aux côtés des agriculteurs, ingénieurs des infrastructures, architectes, designers, urbanistes, concepteurs lumière, écologues…
Cet ouvrage, véritable état critique de la pensée en matière de « paysage », examine aussi bien les paysages urbains que leur patrimonialisation, les transformations du sentiment de la nature que ses représentations. Il appelle à une « éthique paysagère » soucieuse des nouvelles exigences environnementales et conclut que le paysage s’apparente à un « don de sensations », une poétique des écosystèmes.

Version papier : 10 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°677
Parution : juin 2016
ISBN : 9782707166982
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707191960
Format : EPUB

Thierry PAQUOT

Thierry PAQUOT

Thierry Paquot, philosophe de l’urbain, participe depuis plus de trente ans aux débats sur la ville, l’architecture et l’urbanisation. Il dénonce dans ses écrits l’urbanisme de l’ère productiviste et propose des alter-architectures au nom de l’écologie existentielle. Il a publié de nombreux ouvrages Habiter l'utopie. La Familistère Godin à Guise, (collectif, Les Éditions de la Villette, 1982, 1998, 2004), Rêver demain : utopies, science-fiction, cités idéales (collectif, 1994), L'Uopie, ou l'idéal piégé (Hatier, 1996), Utopies et utopistes (La Découverte, 2007) et Introduction à Ivan Illich (La Découverte, 2012).

Extraits presse

Ils sont parfois beaux (comme ceux de la campagne encore bocagère) ou laids (comme ces abords de villes ou fleurissent les zones commerciales) mais ils nous racontent tous quelque chose. Thierry Paquot, philosophe de l’urbain, nous aide à les décrypter en partant de leur histoire – de l’Antiquité aux peintres impressionnistes – pour arriver à leur présence contemporaine.

La Vie

 

Rien de plus "naturel", croit-on, qu'un paysage. Tout au contraire !, explique l'auteur, urbaniste et philosophe bien connu, dans ce petit ouvrage de synthèse. Il revient sur l'origine et l'évolution de ce concept aujourd'hui employé à toutes les sauces (ne parle-t-on pas de "paysage audiovisuel" ou "politique" ?). Il montre comment tout paysage est en réalité le produit non seulement de ceux qui le façonnent (avec le développement depuis une trentaine d'années de métiers de paysagistes et autres ingénieurs des espaces verts), mais aussi de ceux qui le regardent et y apportent ce faisant leurs propres sensibilités et interprétations, comme ont su le montrer mieux que tout autre peut-être les peintres impressionnistes. Au terme de ce parcours érudit, l'auteur conclut qu'un paysage est avant tout un "don de sensations" qui invite à interroger la relation entre le "coût" et le "goût" et à nous interroger plus avant sur les externalités visuelles et auditives générées par nos manières d'occuper l'espace.

01/09/2016 - Igor Martinache - Alternatives Économiques

 

S’il est banal d'employer le terme de « paysage », et à plus forte raison de juger si celui-ci est « beau » ou « laid », l’inscrivant par là dans le registre de l’esthétique, il ne faut pas omettre ce qu’il a de construit socialement et culturellement. Initialement issu de la peinture renaissante, le concept a progressivement colonisé d’autres disciplines, si bien que sa polysémie rend son maniement parfois difficile. Avec beaucoup de poésie, d’érudition et de synthèse, Thierry Paquot, philosophe de l’urbain, redonne corps à l’extraordinaire diversité de la pensée du paysage. En cinq chapitres aussi concis que densément documentés, l’auteur de Homo urbanus propose un parcours allant de l’exégèse philologique du paysage à la pratique du métier de paysagiste, en passant par l’apport des sciences humaines et sociales dans la formation d’une pensée plurielle du paysage, la diversité historique et géographique des sentiments de la nature ainsi que la dimension artistique des paysages.

25/10/2016 - Jan Synowiecki - Lectures

 

Table des matières

Introduction / Du paysage aux paysages
« Paysage » : de la peinture à l’ordinaire urbain
Une perception sensorielle
Comment étudier le paysage ?
I / Détour dictionnariste
Les dictionnaires de langue
Les dictionnaires spécialisés par périodes
Les dictionnaires de géographie
Sciences humaines et sociales
II / L’apport des disciplines
La suprématie des géographes
L’« esprit » d’une nation ?
Trois géohistoires du paysage français : Roupnel, Dion et Pitte
Gaston Roupnel - Roger Dion - Jean-Robert Pitte
Et dans d’autres domaines ?
L’anthropologie, paysages d’ici et d’ailleurs… - Le paysage industriel - Le paysage religieux - Le paysage politique - Les « matériaux-paysages » - Le paysage sonore - Le paysage nocturne
La percée de la philosophie
Quatre philosophes-paysagistes : Roger, Berque, Sansot et Cauquelin
Alain Roger - Augustin Berque - Pierre Sansot - Anne Cauquelin
III / Paysages et sentiments de la nature
Grecs et Romains
Moyen Âge et Renaissance
Les saisons ou l’effet Thomson
Découvertes de la montagne et de la forêt
Le paysage : un « état de l’âme » ?
Les observateurs du « sentiment de la nature » : de Laprade, Reclus, Mornet, Paulhan et Dauzat
Victor de Laprade - Élisée Reclus - Daniel Mornet - Frédéric Paulhan - Albert Dauzat
Géohistoires des sentiments envers la nature
Paysages et pollutions
Vers un sentiment globalisé de la nature ?
IV / D’un genre pictural à un patrimoine immatériel
Bref détour par la Chine
Les peintres « paysagistes »
Paysages peints in situ
Les impressionnistes
Le paysage urbain
Encadré : Le paysage parisien
Le paysage, un patrimoine ?
V / Du métier de paysagiste à l’intervention paysagère
Brève histoire d’une formation en France
Et dans d’autres pays ?
Un métier pluriel
Une législation foisonnante
Pour une éthique des paysages
Les non-professionnels du paysage
Le paysagiste - Les jardiniers
Conclusion / Le paysage comme don de sensations
Repères bibliographiques.

Droits étrangers

LANDSCAPE


The term “landscape,” often considered an artistic term, has gradually acquired other meanings. It has been freed of its visual connotation to be used alongside words such as “environment” and “nature” causing some confusion. As landscape artists play an increasing role in creating “landscapes” alongside architects, designers, urban planners, lighting designers and ecologists. This work provides a remarkable panorama of what makes up the modern landscape.


Thierry Paquot, an urban philosopher, is the author of Utopies et utopistes (Utopias and utopians) (2007), Introduction à Ivan Illich (An introduction to Ivan Ilich) (2012) and L’Espace public (Public spaces) (2nd edition, 2015) in the Repères collection. He has recently published Désastres urbains. Les villes meurent aussi (Urban disasters. Cities are also dying) (La Découverte, 2015). He writes for L’Esprit des villes.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com