La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Sciences politiques / La frénésie sécuritaire     

La frénésie sécuritaire
Retour à l'ordre et nouveau contrôle social

Laurent MUCCHIELLI

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse


Imprimer la fiche

 

Les années 1997-2002 furent celles du « tournant sécuritaire », marqué par la surenchère électorale sur le thème de l'insécurité. Mais, depuis 2002, la France est engagée dans une véritable « frénésie sécuritaire », qui n’a fait que s’aggraver depuis l’élection présidentielle de 2007.
Chasse aux étrangers sans papiers, internement prolongé d’adultes et d’enfants en zones de rétention, multiplication des infractions et des sanctions, remise en cause de la justice des mineurs, atteinte à certaines libertés au nom de la lutte antiterroriste, pression croissante du pouvoir politique sur les magistrats, explosion de la population carcérale, mais aussi abandon de la police de proximité, recours croissant au fichage, à la vidéosurveillance et à la biométrie, montée en puissance des technologies et des doctrines d’origine militaire.
Les auteurs de ce livre, spécialistes reconnus dans leurs domaines, décryptent les facettes de cette frénésie, ses origines idéologiques et sa mise en scène médiatique. À partir de leurs recherches, études et enquêtes, ils montrent qu’elle ne répond pas à la demande de sécurité des populations et alertent sur l’avènement possible d’une nouvelle « société sécuritaire ».

Introduction, par Laurent Mucchielli - 1. Cinq ans de frénésie pénale, par Jean Danet - 2. Un populisme pénal contre la protection des mineurs, par Christine Lazerges - 3. De la frénésie de sécurité à la surpénalisation : la justice sous pression, par Philippe Milburn - 4. La nouvelle inflation carcérale, par Bruno Aubusson de Carvalay - 5. Politique d'immigration : un laboratoire de la frénésie sécuritaire, par Serge Slama - 6. Police de la proximité ou maintien de l'ordre généralisé ?, par Christian Mouhanna - 7. La guerre à l'intérieur : la militarisation du contrôle des quartiers populaires, par Mathieu Rigouste - 8. Faire du chiffre : le « nouveau management de la sécurité », par Laurent Mucchielli - 9. La vidéosurveillance, un mirage technologique et politique, par Eric Heilmann - 10. La biométrie : usages policiers et fantasmes technologiques, par Pierre Piazza -Les auteurs.

« Dix sociologues, juristes, spécialistes du management de la justice dressent le bilan de l'évolution des politiques de sécurité françaises menées depuis dix ans. Fichiers en tout genre, généralisation de la vidéosurveillance et de la biométrie, banalisation des mesures d'exception antiterroristes... les temps sont à la surenchère technologique et idéologique. De 2002 à 2007 par exemple, quarante lois ont modifié le Code pénal. Des lois votées en cascade, alors que les effets des précédentes, à peine entrées en vigueur, ne pouvaient être évalués. Sous la pression de l'urgence et de la tolérance zéro, une société sécuritaire déshumanisée se profile... »
PSYCHOLOGIES

« Amorcé à la fin des années 90 sous le gouvernement Jospin, le tournant sécuritaire français a pris son essor en 2002. Depuis six ans, une véritable frénésie se serait emparée de nos gouvernements, concrétisée par une surenchère législative, qui vient réformer le droit et la procédure pénale tous les six mois en moyenne. Tel est le constat - clairement engagé - formulé par le sociologue Laurent Mucchielli. Avec une dizaine de juristes et de chercheurs en sciences sociales, il décortique dans un court ouvrage les dessous de la lutte contre l'insécurité. »
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

« Un livre qui vient à point pour décrypter cet effet de mode qu'est devenue l'insécurité dans les médias. Du tournant sur la sécurité de la fin des années 1990, ne sommes-nous pas passés à une véritable frénésie sécuritaire ? Loin d'être une réponse à la demande de sécurité exprimée par les populations, cette frénésie sécuritaire se déploie en plusieurs processus. Les auteurs de l'ouvrage en identifient au moins cinq qui coexistent: "dramatisation, criminalisation, déshumanisation, disciplinarisation et délocalisation". Processus qui seront ensuite décryptés dans chacun des 10 chapitres de l'ouvrage rédigés par des spécialistes reconnus dans leur domaine. »
DAMOCLÈS

« Frénésie: "État d'agitation fébrile; d'exaltation violente qui met hors de soi". Accolé à l'épithète "sécuritaire", la formule fait choc. C'est le titre de l'ouvrage que les éditions La Découverte viennent de publier sous la direction de Laurent Mucchielli, sociologue. Juristes, universitaires, chercheurs en sciences sociales ou politiques, ils sont une dizaine à apporter leur contribution à cet état des lieux des libertés publiques en France, pays de droit de l'homme comme chacun sait. Des droits qui, du fichage généralisé à la garde à vue banalisée, de la pénalisation de l'action syndicale ou associative à la remise au pas de ceux qui ne marchent pas droit, sont de plus en plus menacés, s'inquiètent les auteurs. »
SUD OUEST DIMANCHE

PRESSE

 

Ressource indispensable pour raviver les braises d’un débat public crucial mais largement éteint depuis 1997, ce petit ouvrage présente également le mérite de réunir sociologues et juristes pour une analyse qui gagne en dimension. Cela rappelle aussi combien les deux disciplines peuvent gagner à se nourrir l’une de l’autre, plutôt qu’à se toiser avec méfiance comme c’est trop souvent le cas...

07/05/2008 - Igor Martinache - Liens socio

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016