L'empowerment, une pratique émancipatrice ?

Marie-Hélène BACQUÉ, Carole BIEWENER

Attention, livre important pour celles et ceux qui questionnent l’incapacité des politiques et des experts à répondre aux défis de notre époque troublée. Et qui s’interrogent sur la façon dont les citoyen(ne)s peuvent construire des alternatives. Ce questionnement est en effet à l’origine, dans les États-Unis d’après guerre, du concept d’empowerment, désignant le « pouvoir d’agir » des individus et des collectifs. Ce concept a connu depuis un succès planétaire dans le monde anglophone. Mais il n’a percé que plus récemment dans les autres espaces culturels, dans les milieux du travail social comme dans la littérature du management.
D’où l’utilité de ce livre qui synthétise la foisonnante littérature anglophone sur la notion d’empowerment. Il retrace sa genèse, l’histoire de ses multiples variantes et celle des pratiques sociales qu’elles ont nourries. Des mouvements féministes du Nord et du Sud jusqu’aux programmes de la Banque mondiale et de l’ONU, la notion est utilisée aussi bien dans une perspective radicale d’émancipation que pour conforter les visions néolibérales ou social-libérales. Défendant résolument sa version émancipatrice, les auteures en expliquent les limites, mais aussi son importance pour éclairer les débats contemporains sur la démocratie.

Version papier : 9,00 €
Version numérique : 7,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°427
Parution : mai 2015
Format : EPub
ISBN papier : 9782707186348 ISBN numérique: 9782707187024

Marie-Hélène BACQUÉ

Marie-Hélène BACQUÉ

Marie-Hélène Bacqué, professeure d’études urbaines à l’université Paris-Ouest-Nanterre, a codirigé plusieurs ouvrages collectifs, dont, à La Découverte, Le Quartier. Enjeux scientifiques, actions politiques et pratiques sociales (avec Jean-Yves Authier et France Guérin, 2007) et Démocratie participative, histoires et généalogies (avec Yves Sintomer, 2011).

Carole BIEWENER

Carole Biewener, professeure d’économie et d’études du genre à Simmons College (Boston), a notamment mené des recherches sur les politiques financières du gouvernement socialiste français dans les années 1980 et le développement communautaire et l’économie sociale aux États-Unis et au Canada.

Table des matières

Droits étrangers

EMPOWERMENT, A LIBERATING PRACTICE


Empowerment (the \"authority to act\"), was used by US social movements in the 1970s, and simultaneously adopted by feminists defending new development practices in the southern hemisphere. This concept has had a huge success since the 1990s in many very diverse social, intellectual and political circles.
This book offers the reader a critical outlook on the different uses of this concept and explains the many different interpretations. Resolutely defending the emancipation value of Empowerment, the authors shed light on the various viewpoints and highlight the issues at stake.


Marie-Hélène Bacqué is a lecturer in Urban Studies at the University of Paris-Ouest-Nanterre, where she directs the research unit Mosaïques LAVUE. Her studies focus on working class neighborhoods in France and North America and on participative democracy.
Carole Biewener is a lecturer in Economics and Gender Studies at Simmons College (Boston). Her previous work focused on the financial policies of the French socialist government in the 1980’s and on community development and social economy in the USA and Canada.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites