La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Documents / Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours     

Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours
Le vrai visage du capitalisme français

Benoît COLLOMBAT, David SERVENAY, Frédéric CHARPIER, Martine ORANGE, Erwan SEZNEC

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse

Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours
Imprimer la fiche



 
Des Trente Glorieuses au capitalisme mondialisé d’aujourd’hui, en passant par le choc pétrolier de 1973, les nationalisations de 1981 et les privatisations de 1986 : derrière ces étapes bien connues de l’histoire récente de l’économie française, s’en cache une autre, plus secrète. Celle des hommes qui ont réellement fait le capitalisme français de l’après-guerre. C’est cette histoire que raconte ce livre : le rôle des anciens cadres de Vichy dans la Reconstruction, les liens du patronat avec le monde de la pègre, le financement secret des partis politiques, les dessous du paritarisme, les caisses noires des syndicats patronaux… Il plonge le lecteur dans les arcanes d’un véritable « système » né dans les années 1950 et toujours actif depuis…
Au gré des révélations qui rythment l’ouvrage, le lecteur découvrira des lobbyistes capables de se tailler des réglementations sur mesure au mépris de la santé des citoyens, un patronat qui a su mobiliser médias et intellectuels pour convertir les élites politiques aux « mérites » de la finance dérégulée. Ou le rôle central de personnages aussi puissants que discrets, au cœur de réseaux politiques et économiques méconnus. Enfin, cette somme remarquablement informée révèle les vraies origines de nombre de grandes fortunes françaises, d’hier et d’aujourd’hui : subventions extorquées à l’État, entreprises publiques bradées, rachats de sociétés dans des conditions obscures, affaires troubles dans la « Françafric » ou dans l’immobilier, montages financiers aux marges de la légalité, fraude fiscale, espionnage, etc. La légende de patrons conquérants, prenant tous les risques pour faire leur fortune à la force du poignet sort sérieusement écornée de ce magistral livre-enquête.

Sommaire
Introduction, « De Gattaz à Gattaz », par Benoît Collombat et David Servenay

Un ministre de l'Économie \"socialiste\" devenu \"porte-parole\" du patronat
Du compromis social de 1945 à l'\"ère des tueurs\" des années 2000
Triches et connivence
I / De la collaboration à l'anticommunisme, la reconstruction d'un système (1945-1968)
Les alliances du patronat et de l’État planificateur, par Frédéric Charpier
Des « comités d’organisation » de Vichy à la création du CNPF en 1946 ? - Nationalisations et planification : l’empreinte de Jean Monnet ? - Schizophrénie patronale ? - La « ruée vers l’Est » du patronat français - Une pluie de dollars pour le lobby colonial

La Cagoule, l’école du pouvoir, par Frédéric Charpier
Une société secrète, hyperhiérarchisée ? - L’étrange plasticage du patronat français ? - Dans les arsenaux de la Cagoule ? - L’ombre des hommes de Michelin ? - 1948 : le procès pour la forme des « cagoulards »
De la collaboration économique au recyclage des « collabos », par Frédéric Charpier
Havas, Crédit lyonnais, Pechiney, Ugine, Kuhlmann : une intense collaboration économique - La mansuétude des tribunaux à la Libération et les (rares) exceptions Renault et Gaz de Paris - D’Air France à L’Oréal, l’impunité à bon compte - L’empire Boussac : des affaires sous l’Occupation à l’aide du plan Marshall - Baudouin, Thomasson, Bousquet : les rescapés de l’épuration accueillis à la Banque de l’Indochine
Les patrons sous l’Occupation : guerre des mémoires et bataille des archives, par Benoît Collombat
Des sociétés mixtes au service des nazis - Quand l’UIMM réécrit sa propre histoire - Archives interdites

André Boutemy, le porteur de valises du patronat, par Benoît Collombat
De la Synarchie à l’énarchie, par Frédéric Charpier
La Banque Worms au cœur de la Synarchie - Le groupe « X-Crise » des années 1930, ou le rêve technocratique des polytechniciens - « L’Inspection des finances est aux finances ce que le grand état-major est à la guerre » - 1945 : l’ENA, moule de la formation des élites

L’histoire secrète des grèves de 1947-1948, par Frédéric Charpier
La révolte sociale gronde - Novembre 1947 : grève générale et répression - Le défi lancé aux « gueules noires »

Quand la CIA reconstruit l’économie française, par Frédéric Charpier
Préparer la scission de la CGT - Des hommes de main sur les docks - Les fonds secrets de Jean-Paul David - Le « plan Cloven » de la CIA : briser les reins du PCF - Un état-major anticommuniste, entre officiels et officines.

Georges Albertini, l’éminence grise de l’anticommunisme, par Benoît Collombat
1942 : « C’est la terreur qu’il faut mettre à l’ordre du jour » - Rescapé de l’épuration - Les « poupées russes » de la maison Albertini - L’« ami » de François Mitterrand

Groupe Bildeberg, Siècle et clubs anticommunistes : les discrets lieux de pouvoir de l’élite patronale, par Frédéric Charpier
1954 : la création du « groupe Bilderberg » - 1944 : naissance du Siècle, premier club de pouvoir - Bérard-Quélin, dit « BQ », l’entremetteur né - Le Centre des hautes études américaines : un club proaméricain soutenu par le patronat et l’Institut de France - 1954 : le CEPEC, un centre de propagande anticommuniste lié aux intérêts coloniaux

Les caisses de congés payés du BTP, la très discrète cagnotte patronale héritée de Vichy, par David Servenay
Un héritage de Vichy, dont les syndicats s’accommodent très bien ? Un système parfaitement verrouillé et généreux ? Les détournements organisés par la droite de cohabitation

Médecine du travail : détournements sur ordonnance, par Benoît Collombat
De Vichy aux années 2000 : comment la médecine du travail est devenue un lucratif marché... - Salaire illégal et 4x4 de luxe : les dérives des « services de santé au travail » - Quand le Medef se finance avec l’argent des cotisations - Hauts-de-Seine : la Direction du travail ferme les yeux sur les malversations

La très obscure histoire du 1 % logement, bétonnière à scandales, par Erwan Seznec
Années 1960 et 1970 : dérapages en série - Les casseroles du « 1 % », à droite comme à gauche - La « paix des braves » impossible entre Dewavrin et Parisot - La Foncière logement, paravent de la « mixité sociale » - Les derniers scandales des années 2000, ou la fin pitoyable d’une grande idée

L’or noir de la République, par David Servenay
Le pétrole confié à un homme du renseignement - Le BRP : tête chercheuse du pétrole et du gaz - Le temps de l’exploration… des colonies - Une décolonisation « sous contrôle » - Les « émirs de la République » tirent les ficelles en Afrique - La genèse des commissions occultes

André Tarallo, le Foccart du pétrole, par David Servenay
Une promo de l’ENA en Algérie, avec Chirac - Le « Monsieur Afrique » d’Elf dans l’armoire aux secrets - « Les commissions, c’était automatique, il fallait les verser » - Les déchirements de la bataille Balladur-Chirac

Marcel Dassault et les armes du pouvoir, par Martine Orange
Le compromis de 1949 - Un concubinage si profitable avec l’État - « Je les ai tous payés » ? Une holding très secrète - L’État aux aguets

Sylvain Floirat : le dernier secret du milliardaire autodidacte, par Benoît Collombat
« Faut que ça fasse du gras ! » - « Opération X » sur le trafic d’opium - Les confidences d’Aussaresses

La CGE d’Ambroise Roux, archétype du « champion national », par Martine Orange
La CGE passe à côté du nucléaire - La reconstruction de l’empire - Ambroise Roux, un pompidolien grand teint - 1968 : le « Yalta des télécommunications » entre Thomson-CSF et la CGE - Bras de fer avec l’État - Un « capitalisme sans capitaux »
Gérard Mulliez, l’empereur secret de la grande distribution, par David Servenay
En 1955, la famille Mulliez organise le pacte « Tous dans tout » - Le secret du succès - Un gourou de la distribution rencontré aux États-Unis - Pour vivre heureux, restons cachés

Les milliardaires des Trente Glorieuses : Bouygues, Leclerc et les autres…, par Martine Orange
Bras de fer en Île-de-France - Bouygues, entrepreneur de toutes les audaces - Les investissements politiques de Francis Bouygues dans la France gaulliste - Grande distribution : l’invention du système Leclerc - Et l’hypermarché apparut : Carrefour, Casino, Cora, Promodès…

Quand le patronat organisait l’immigration clandestine, par Erwan Seznec
1970 : Francis Bouygues plaide pour le regroupement familial - Un racisme tranquillement assumé - Des Marocains syndiqués dénoncés à la police marocaine - Le tournant de la circulaire Fontanet-Marcellin de 1972

II / L’émancipation sauvage du capitalisme français (1969-1981)
Les années Pompidou et Giscard : les patrons reviennent (vraiment) aux commandes, par Benoît Collombat
La reconquête des esprits - « Caisses noires » patronales et officines antigauchistes - L’État giscardien au service des grands patrons « libéraux » - Les « hiérarchies parallèles » du patronat - Recycler l’extrême droite, amadouer les socialistes

Georges Albertini, conseiller social occulte de Georges Pompidou, par Frédéric Charpier
« Contribuer à l’orientation de la politique syndicale dans un sens constructif » - « Ne plus faciliter le recrutement des contestataires parmi les jeunes ouvriers » - Faire de la publicité au « salaire indirect » - Comment « manœuvrer sur le terrain syndical »

Le pillage organisé de la formation professionnelle, par Benoît Collombat
2 millions d’euros en liquide dans un coffre - Cet argent servait à « arroser » ceux qui en savaient trop - Les étranges dépôts en liquide de la Caisse des dépôts - « C’est vraiment un système mafieux ! » - Un rapport parlementaire enterré

Émile Boursier, l’homme de la caisse noire du patronat, par Frédéric Charpier
1936, la première caisse noire du patronat - La création de l’EPIM, un subtil équilibre des forces

Lip, 1973 : la grande peur du patronat, par Benoît Collombat
« 480 à dégager » - « Le patron a besoin de toi. Tu n’as pas besoin de lui » ? « Lip-la-lune » : l’offensive d’un patronat de choc - « Il faut tuer Lip ! » - « Chirac a tué Lip une deuxième fois » - « Un capitalisme dans lequel la finance a remplacé l’entreprise »

François Ceyrac, l’apparatchik du patronat, par David Servenay
Une jeunesse bourgeoise des années 1930 - Un spécialiste du dialogue social, libéral et proche de Delors

Les noires méthodes des « syndicats jaunes », par Benoît Collombat
Un encombrant passé… - L’œil bienveillant de la CIA - Noyauté par le SAC - Opération commando chez Peugeot - « Tu files droit ou je te casse ! »

Journaux bidons et media training : quand le patronat des années 1970 fait campagne, par Benoît Collombat
Avril 1974 : l’extrême droite au service du patronat pour l’opération
France-Matin - Par millions d’exemplaires, les supports de l’offensive idéologique. Made in CNPF de 1973-1974 - Alain Madelin dans le rôle du syndicaliste CGT : les media training du patronat
De l’extrême droite au patronat : Madelin, Devedjian, Longuet et les autres, par Frédéric Charpier
Les poulains de la « Maison Albertini » - Alain Madelin, un « élément prometteur » - Entre extrême droite et patronat, les réseaux de Guy Lemonnier - Jean-Jacques Guillet, un parcours singulier - Le recyclage des anciens d’Ordre nouveau - Le lent déclin de l’Institut d’histoire sociale

Les « patrons rouges » au cœur des rouages financiers du Parti communiste français, par Frédéric Charpier
Jean Jérôme, le financier occulte du PCF - Empire immobilier et « trust » de la communication - Quand le Parti sert d’intermédiaire avec le « grand capital » - La Sorice et le Bérim, mamelles des industriels français - « France-Navigation » : la cagnotte du Parti - Jean-Baptiste Doumeng : la
success story du « milliardaire rouge »
Aimé Aubert, agent d’influence du CNPF, par Benoît Collombat
« Aubert a bien travaillé ! » - Des notes de synthèses dignes des RG

Les « barons voraces » du financement politique, par Erwan Seznec
Le scandale de la Garantie foncière : les coulisses de l’État UDR - Les dossiers explosifs de Gabriel Aranda - L’invention des bureaux d’études et de la communication politique « à l’américaine » - Grandes surfaces, petites enveloppes et « petits juges »

Aux origines des caisses noires du patronat, par David Servenay
Un secret bancaire bien gardé chez les élites - Le mystère des empires industriels coloniaux ? Armes et pétrole : les deux mamelles des caisses noires - Les excédents d’Elf à l’assaut des paradis fiscaux - Les mécanismes du protocole Guillaumat

Quand François Duprat faisait trembler le patronat, par Benoît Collombat
Nom de code : « Hudson » - « Révéler l’action secrète d’Albertini » - « Comment certaines “éminences grises” disposent de moyens de pression exorbitants » - Les archives virulentes des Cahiers européens - La rencontre Duprat-Albertini

Quand les syndicats verts font la loi dans les campagnes françaises, par Erwan Seznec
L’alliance inattendue des années 1950 entre le gaullisme et la FNSEA - La naissance des émeutiers entrepreneurs - La cogestion avec le pouvoir : du redécoupage du territoire à l’action « coup-de-poing » ? Des spécialistes de la gestion de crise : l’hégémonie de la FNSEA - Les années 1970 : un ami nommé Jacques Chirac - 1975 : l’invention des « cotisations volontaires obligatoires » au profit exclusif de la FNSEA - Une justice clémente avec les barons du syndicalisme agricole - La gauche, entre peur et résignation

Les bonnes affaires immobilières de La Défense, par David Servenay
Le Yalta de la banlieue parisienne - L’EPAD, un chantier public quadruplé - Christian Pellerin, le « roi de La Défense » défait par les pots-de-vin de la Tour BP - L’affaire des mètres carrés fantômes et le plan Sarkozy - L'affaire du « prince Jean »

L’État au secours des patrons en faillite : du sauvetage des Wendel à la bonne fortune de Bernard Arnault, par Martine Orange
Fortune d’acier - Un secteur stratégique… sous assistance de l’État - Années 1970 : l’État au secours des Wendel - La chute de l’empire Boussac et l’ascension des frères Willot - La fin des Willot à l’origine de la fortune de… - Bernard Arnault

III / Le socialisme patronal (1981-1987)
La revanche des patrons, par Martine Orange
Panique à bord ! - Le choc des nationalisations - Yvon Gattaz, paria du CNPF - Sous la férule d’Ambroise Roux - Le temps de la restauration

« Au secours, la gauche arrive ! » : mai 1981 ou le cauchemar du patronat , par Frédéric Charpier
La valse des sondages contradictoires, euphorisants pour la Bourse, déprimants pour les patrons ? Les ravages de la rumeur : stockage de sucre et fuite des capitaux

1981-1986 : la guerre des deux Yvon à la tête du CNPF, par Martine Orange
Manœuvres en coulisse - Le retour de la droite en ligne de mire

Jacques Attali : dans les affaires du Prince, prince des « affaires », par Benoît Collombat
L’élève de Raymond Barre - Convertir la gauche au néolibéralisme - Microcrédit, maxiprofits - Au secours des « champions de la finance » - « Poisson pilote » du « pacte de responsabilité » de François Hollande

La Fondation Saint-Simon, les habits de gauche du néolibéralisme, par Erwan Seznec
Le précédent du Club Jean Moulin ? Jeter des ponts entre deux mondes ? Les énarques au sommet, la presse à leur service ? Une certaine conception de l’élite ? Les « idiots utiles » du libéralisme

« Vive la crise ! » : l’Évangile des apôtres de la rigueur, par Benoît Collombat
Une nouvelle race de samouraï

Alain Minc, marchand d’affaires et d’idéologie, par Erwan Seznec
Le conflit d'intérêt comme mode de fonctionnement
CFDT : des petits arrangements avec le paritarisme à la nouvelle alliance avec le patronat, par Erwan Seznec
Un « syndicalisme d’appareil »… financièrement dépendant ? Le jeu dangereux du paritarisme ? La « chasse aux rouges » de 1988 et l’arrivée de Nicole Notat ? Le « grand tournant » de 1995 et les vagues de départ de 2003
Bernard Tapie, symbole d’un système secret d’enrichissement « made in Crédit lyonnais », par Martine Orange
L'« arbitrage Tapie », un scandale d'État - Aux origines d’une fortune : Manufrance 1980, grâce au Crédit Lyonnais - Avec Jean-Louis Borloo, un système industrialisé - L’homme des socialistes - Tous profitent… - Tapie condamné pour l’exemple
Le handicap, pompe à finance des organisations professionnelles , par Erwan Seznec
Une bien riche association… - Des permanents du Medef rémunérés sur les fonds du handicap - Une machine qui tourne à vide, mais pas pour tous… - Après l’Agefiph, le Fiphfp…

PS et RPR à l’heure des privatisations des années 1980 : grandes manœuvres et petits arrangements, par Erwan Seznec
Des privatisations lancées par… la gauche à la grande braderie de la droite - Des maçons au service de maçons - De Havas aux « noyaux durs » - Les juteuses affaires de la privatisation des ondes - Où est passé l’argent des privatisations

Baudrecroux, Bouygues, Hersant, Rousselet : à l’assaut de l’audiovisuel dérégulé, par David Servenay
Les promesses des cent dix propositions - NRJ ou la guerre des ondes dans la rue - 1984-1986 : le lancement de Canal Plus, de La Cinq et de M6, oula naissance des « médiacrates » - 1987 : Bouygues met la main sur la « pompe à pub » TF1 - TF1, chaîne balladurienne, chiraquienne puis sarkozyste… - Quand l’info devient une machine à Scuds politiques

Le « groupe Ampère », ou la tentative avortée de reconquête catholique des esprits dans les années 1980, par Erwan Seznec
Avec le soutien de François Michelin et Claude Bébéar - Astérix, Lucky Luke et les Schtroumpfs dans l’escarcelle de Média-Participations - La « toile d’araignée des cathos de droite »

Quand les francs-maçons font des affaires, par Frédéric Charpier
Les sombres affaires des « frères lumière » - La saga de la SAGES - Les « frères » patrons, une tradition maçonnique - Bouygues dans la tourmente des affaires d’« initiés » - Le juteux marché de la Très Grande Bibliothèque pour Bouygues

L’industrie pharmaceutique, école du lobbying, par David Servenay
L’industrie la plus rentable du monde - Le contrôle de la recherche et de l’expertise - Le marketing - Former et mobiliser les prescripteurs - Une nouvelle maladie : la timidité - Infiltrer et recycler le monde politique - Dernière étape : un discret décret vers la publicité pour le médicament - L'affaire Cahuzac : un cas d'école ? - Au coeur de l'IGAS

IV / La mondialisation en marche (1988-1997)
Le triomphe du capitalisme financier, par Martine Orange
L’Amérique est ànous - La fin du rêve européen - Banquiers d’affaires, les nouveaux gourous - L’entreprise, simple objet - 15 % de rentabilité annuelle : le marché comme maître - La Chine, nouvel eldorado

Claude Bébéar, le parrain de la place, par Martine Orange
Un libéral à l’abri du monde mutualiste - Antigaulliste viscéral - Au cœur du pouvoir catholique - La conquête idéologique du patronat - La bagarre secrète entre Claude Bébéar et Michel Pébereau

OPA sur l’école : l’éducation sous l’emprise de l’entreprise, par Benoît Collombat
Contre les « Khmers rouges » de l’Éducation nationale - Pianos-bars, vins fins et alcools à volonté - De l’argent liquide au Conseil supérieur de l’enseignement - Quand « les boss invitent les profs »

La contre-révolution de la communication patronale, par Benoît Collombat
L’affaire Mittal/Arcelor : la guerre secrète des communicants - Méaux et Calzaroni, les « faiseurs de rois » - Sous le signe de l’extrême droite, de la « bande à Léo » et du patronat - La « révélation » du colonel Michel Frois - « Pour se servir de la presse, il faut d’abord la servir » - Du choc de Suez en 1956 à l’électrochoc de Mai 68 - Jeux télévisés et Shadocks au service de l’entreprise - Les larmes très télégéniques d’un patron

Lagardère, le protégé du pouvoir, par Martine Orange
1987 : le camouflet de la privatisation perdue de TF1 - Un jeune homme pressé - L’art de plaire à l’Élysée - Traitement particulier pour Matra - La faillite de La Cinq et le tour de passe-passe autour de Matra et Hachette - Opération « Couper les ailes de l’oiseau » - Main basse sur Airbus

BCCI, Crédit lyonnais, Pechiney : l’explosion des affaires financières, par Frédéric Charpier
BCCI : la blanchisseuse des narcodollars - L’affaire du Crédit lyonnais : plus de 16 milliards d’euros de perte au frais du contribuable - L’échec européen de la lutte antiblanchiment - Les initiés de Pechiney

De l’affaire Urba à la cassette Méry, ou l’art de racketter petits (et gros) patrons (consentants), par Frédéric Charpier
La pompe à fric Urba - Gérard Monate, ou la solitude du collecteur de fonds - Le Gifco, ou le trou noir financier du PCF - Les HLM de la Ville de Paris ou la vache à lait du RPR
Jérôme Monod, un chiraquien taille patron, par Frédéric Charpier
Dans l’ombre de Jacques Chirac - Entre les gouttes de l’affaire de la Lyonnaise des eaux - Un homme de réseaux

Nicolas Bazire, le pantoufleur de luxe, par David Servenay
Les « deux Nicolas » - Des commissions sur des contrats d’armements

SNCF, EDF, GDF, retraites complémentaires : la dérive des combines du paritarisme, par David Servenay
La belle idée du paritarisme à la française - La gestion très libérale de la CGT à la SNCF - EDF-GDF ou le trésor du premier CE de France - Le scandale oublié des caisses complémentaires de retraite - Une stratégie suicidaire pour les syndicats

La mortelle efficacité du Comité permanent amiante, par Erwan Seznec
Un puissant lobbying pour « filtrer l’information » - L’apathie des syndicats, l’aveuglement de la médecine du travail - Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante,
bis repetita
Après nous, le déluge : les legs encombrants du patronat pollueur, par Erwan Seznec
Des désastres parfaitement prévisibles - De la vallée de la mort de l’amiante à la mine d’or de Salsigne - Métaleurop, le dossier plombé - L’aveuglement de l’État

V / L'ère des tueurs (1998-2009)
Le temps des néolibéraux : du CNPF au Medef, par David Servenay
L’arrivée des « tueurs » - Le
statu quo patronat-syndicats des années Chirac - L’échec de l’autorégulation, le business de l’éthique - La triche, vade-mecum des affaires
Denis Kessler, le « tonton flingueur » du modèle français, par David Servenay
Marier risque et politique - Une « refondation sociale » au profit…des patrons - Une rémunération annuelle... de 5,3 millions d'euros

La contre-révolution libérale, ou le démantèlement de l’État social, par Erwan Seznec
« Défaire méthodiquement » l’héritage du Conseil national de la Résistance - Attaque concertée sur l’assurance-maladie - Le « trou » de la Sécu rapporte - Les manœuvres du lobby des assureurs - Les espoirs déçus des biotechnologies - Toucher l’assurance-maladie pour couler l’assurance-vieillesse

Dominique Strauss-Kahn, l’ami des patrons, par Erwan Seznec
De Elf à l'affaire Gemplus

Maurice Lévy, l’oracle du monde des affaires, par David Servena
L’ascension d’un patron autodidacte - Une fortune de millionnaire en euros - Derrière la pub, la communication de crise - La presse peu curieuse avec sa figure de proue

L’ascension et la chute de l’empire Vivendi, par Martine Orange
La Générale des eaux : une faillite annoncée - Un jeune homme bien sous tous rapports - Avec la bénédiction de l’
establishment - Boulimie d’acquisitions - L’étrange jeu de Claude Bébéar - La seconde affaire Vivendi - Riches dépouilles
Le CAC 40 à l’Élysée : Nicolas Sarkozy et les grands patrons, par Frédéric Charpier
Robert Hersant et Francis Bouygues : les grands parrains du jeune Nicolas - Antoine Bernheim, « parrain des affaires » de Nicolas Sarkozy - L’ami Bolloré, de la Seita au port de Lomé - De Paul Desmarais à Albert Frère : l’amitié des milliardaires

Stéphane Richard : le roi du conflit d’intérêt à Bercy, par Erwan Seznec
Veolia, la pouponnière des élus sans mandats, par Erwan Seznec
À l’école de la corruption - Des ex-Veolia dans tous les ministères qui comptent - Quand le PCF préfère le privé au service public - Des pratiques identiques chez Suez-Lyonnaise… - Conflits d’intérêt à Marseille, Nancy « ville Veolia » - Les élus, premiers responsables

Vincent Bolloré : de la France à fric à la Françafrique, par Benoît Collombat
Le « petit prince du cash flow » - L’empire médiatique d’un « patron éthique »

De la COB à l’AMF, les faux gendarmes de la place financière, par Martine Orange
Au nom de la place de Paris - L’affaire Rhodia : àpeine née, l’AMF se décrédibilise - Dans les mains des banques - Guérilla permanente avec la justice - Un procureur financier sans moyens

Intelligence économique : dans les coulisses d’une « sale guerre », par David Servenay
Vraie ou fausse affaire Blackberry - Le précurseur : Kroll, premier réseau privé de renseignement mondial - Elf Aquitaine, un pionnier de l’intelligence économique - Susciter la concurrence et contrôler le milieu - Les confessions d’un « privé » retourné par la DST

Quand les opérateurs de téléphonie mobile jouent avec la santé publique, par Benoît Collombat
2009 : les antennes-relais dans le collimateur de la justice - EDF savait dès 1983 : le document qui accuse - Quand les industriels orchestrent le lobbying - Des expertises financées par l’industrie - Quand la recherche déplaît, on coupe les crédits - Des conseillers de Jospin sur la téléphonie mobile qui « pantouflent » chez les opérateurs

REACH : le toxique lobbying du patronat européen, par Benoît Collombat
Le règlement REACH : contrôler les substances chimiques dangereuses - Des études bisons commandées par l'industrie chimique - En France, un bureau d’évaluation sous influence patronale - Avant REACH : l’histoire secrète d’Orfila - Un bien maigre bilan

Les patrons en or des années 2000, par Martine Orange
Pendant la crise, les hausses continuent - Les patrons français juste derrière les Américains - Parce que je le vaux bien - Le comité de rémunération, centre nerveux du capitalisme à la française - Vinci, le triomphe de la cupidité - La technique du LBO, ou le jackpot patronal - Un comité des sages « pour l’autorégulation »

La revanche du capitalisme familial, par Erwan Seznec
La révolution des fonds d’investissement - Des leaders mondiaux inconnus - Des sous-traitants en or - De la chute de Bourgoin aux méthodes dures de Doux, roi de la volaille

Laurence Parisot, la dame de fer du Medef, par David Servenay
Seule contre tous - Jet privé, voitures de sport et coach à 300 000 euros

L’affaire de l’UIMM, ou le roman noir de la caisse noire, par Benoît Collombat
Laurence Parisot, « championne cachée des anti-UIMM » - Parisot en plein « secret de famille » - Tracfin sur la sellette - « Couper des têtes et avancer dans l’abandon du paritarisme » - La mascarade judiciaire - Denis Gauthier-Sauvagnac : « Je ne veux pas être le responsable d'un grand déballage » - Des pièces comptables systématiquement détruites - « Les syndicats existent grâce au fric des patrons ! »

Journalistes sous perfusion : l’impossible enquête économique dans la presse, par David Servenay
Quand les actionnaires imposent le principe de rentabilité du journaliste ? - « Conforama » aux petits soins avec les journalistes - « Mon entreprise ne publie pas ces chiffres » - Le Rafale critiqué, le budget publicitaire coupé - Quand une association de journalistes soutient Nicolas Sarkozy
Les groupes privés à l'assaut des services publics, par Martine Orange
Autoroutes : partage entre amis - Les bonnes affaires du partenariat public-privé - Vive la crise, ou le démantèlement programma des services publics
Gauche ou droite, les banquiers aux affaires, par Martine Orange
La finance reste au coeur de la République - Le modèle Lazard - Le cas édifiant des Caisse d'épargne - Captation de pouvoir - Le jeu des portes tambours
Postface à l'édition de 2014, par Benoît Collombat et David Servenay
Perdre les ouvriers ? « Pas grave pour Hollande - L'ami des patrons et des « banquiers d'affaires » - Un « pacte de responsabilité » qui enchante le Medef - La guerre à la finance n'a pas eu lieu - La note prémonitoire de 2012 sur Hollande et la « loi du marché »
Index.

« C'est un pavé, une somme, presque une bible. Plus de 700 pages pour raconter l'histoire du capitalisme français, du compromis social de 1945 à "l'ère des tueurs", celle des patrons des années 2000, adeptes du toujours plus de fric et du toujours moins de règles. Sept cents pages pour dresser le portrait du patronat tricolore, des Trente Glorieuses à la crise financière de septembre 2008, ses méthodes, ses réseaux, ses lobbies, sa consanguinité aussi et, bien sûr, ses dérives et ses excès. »
MARIANNE

« Véritable livre noir du patronat, cet ouvrage permettra à qui en éprouve la nécessité de retrouver commodément un recensement assez complet de tout ce qu'on a reproché au patronat français depuis l'Occupation. Il y sera moins question de partage de la valeur ajoutée, de conflits du travail ou de restructurations que de manipulations louches, caisses noires, influences occultes et relations plus ou moins coupables entre les milieux politiques et patronaux. On y retrouvera avec un certain amusement des scandales passés dont on avait perdu la mémoire. La présentation en courts chapitres bien identifiés dans un sommaire efficace appuyé par un index permet de retrouver commodément tout le mal que l'on peut dire de la personne à qui on s'intéresse. »
LES ÉCHOS

« Cela se lit comme un roman policier. Le capitalisme français a plusieurs visages, et souvent cachés derrière le rideau des apparences. Le livre dirigé par Benoît Collombat et David Servenay braque ses phares sur les éminences grises du patronat de l'après-guerre, parfois des anciens cadres de Vichy avec qui les gaullistes passèrent un accord tacite: on ne fouillera pas trop dans votre passé mais vous accompagnerez les avancées sociales. On découvre ensuite comment des personnages aussi discrets qu'influents vont modeler la sphère politique selon leurs intérêts durant les Trente Glorieuses, et comment ils ont perfectionné l'art du lobbying jusqu'à obtenir le pouvoir. Il y a aussi le récit des relations du patronat avec la pègre, le financement des partis, les caisses noires des syndicats patronaux... Une galerie de portraits de grands patrons complète cet ouvrage minutieux que l'on referme avec un regard certainement moins naïf sur notre histoire sociale. »
LE PARISIEN / AUJOURD'HUI EN FRANCE

« C'est une belle compilation que cet ouvrage collectif de 720 pages. de la Seconde Guerre mondiale à la crise financière, du Crédit Lyonnais à l'affaire Vivendi, des "patrons rouges" aux supers-entrepreneurs des années 2000, tout y passe. Des dérives du paritarisme via la médecine du travail ou l'affaire du 1% logement à la juteuse "Françafric" ou encore les liens ambigus avec le pouvoir politique... les auteurs - tous journalistes - racontent de façon particulièrement accessible ces petites et grandes histoires qui ont fondé le capitalisme français. Et, justement, le rappel de tous ces épisodes et, surtout, leur mise en perspective constitue le principal intérêt de ce livre encyclopédique, qui se feuillette au gré des scandales. »
CHALLENGES

« De la seconde Guerre mondiale à la crise financière de 2008-2009, chacun croit connaître plus ou moins l'histoire de l'économie française. Mais derrière l'histoire officielle des manuels scolaires s'en cache une autre, secrète: elle met en scène les patrons qui ont réellement façonné le capitalisme français. C'est cette saga que racontent dans ce livre cinq journalistes d'investigation. Cette somme brosse le vrai portrait de nombreux patrons français, révèle les bonnes affaires des uns dans la "Françafric", les juteuses opérations des autres dans l'immobilier ou l'industrie. [...] La légende des patrons conquérants, prenant tous les risques pour faire leur fortune à la force du poignet sort soigneusement écornée de ce magistral livre-enquête. »
ESPACE SOCIAL EUROPÉEN

« C'est un des livres les plus politiques de la période. L'Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours est l'occasion d'une plongée en eaux profondes, là où se croisent hommes d'Etat, hommes de parti et hommes d'argent. Portraits (Georges Albertini, Emile Boursier, Claude Bébéar...), notes (franc-maçonnerie, communication), affaires (Lip, UIMM, Vivendi...): rien, n'est laissé dans l'ombre au fil des pages de ce gros livre clair, documenté et précis qui est l'oeuvre de cinq journalistes d'investigation. »
LE NOUVEL OBSERVATEUR

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016