La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Philosophie / Habiter, le propre de l'humain     

Habiter, le propre de l'humain
Villes, territoires et philosophie

Michel LUSSAULT, Chris YOUNÈS, Thierry PAQUOT

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse
foreign rights


Imprimer la fiche

 

Au-delà de son acception triviale – se loger, résider à telle adresse ou dans tel quartier –, le terme « habiter » renvoie au rapport que l’homme entretient avec les lieux de son existence, mais aussi à la relation, sans cesse renouvelée, qu’il établit avec l’écoumène, cette demeure terrestre de l’être. « Habiter » entremêle le temps et l’espace, et l’explorer revient à questionner l’histoire et la géographie d’une manière anthropologique en sachant que l’humain est un être parlant et fabricant. Les auteurs de cet ouvrage confrontent ainsi les apports de différentes disciplines (architecture, sociologie, géographie, urbanisme, ethnologie, philosophie…) à la compréhension de « habiter » et de l’« habiter ». Ils témoignent de la très riche polysémie de ce verbe, source de débats contradictoires aux implications tant théoriques que pratiques.
En effet, si « habiter » est le propre de l’homme, alors pourquoi accepte-t-il trop souvent l’inhabitable ? Que signifie l’habitabilité de la Terre ? En quoi l’architecture et l’urbanisme contribuent-ils, ou non, à la rendre habitable ? Comment la qualité d’un lieu conforte-t-elle la beauté de l’existence ? Répondre à ces questions revient à analyser les tensions qui se manifestent entre l’homme, la technique et la nature et aussi les représen-tations qui en découlent. À l’heure de l’urbanisation planétaire, de la généralisation des réseaux techniques de communication et d’une certaine homogénéisation des rapports homme/nature, il est essentiel de penser ce qu’« habiter » veut dire.

Remerciements - Avant-propos, par Thierry Paquot, Michel Lussault et Chris Younès - Introduction, par Thierry Paquot - I. Ce qu'habiter peut bien vouloir dire - Habiter la Terre, par Maria Villela-Petit - Habiter, du lieu au monde. Réflexions géographiques sur l’habitat humain, par Michel Lussault - Qu’est-ce que l’espace de l’habiter ?, par Augustin Berque - Raisons d’habiter. Pour une modélisation anthropologique, par André Sauvage - Les camps aujourd’hui, un présent qui n’en finit pas, par Michel Agier - Théorie de l’habiter. Questionnements, par Mathis Stock - Qu’arrive-t-il au mot ménager ?, par Sébastien Tessier - L’habiter et l’économie domestique à l’ère de l’urbain généralisé. En lisant Levinas, par Yoann Morvan - II. Habiter n'est pas si simple - Habiter et espace vécu : une approche transversale pour une géographie de l’habiter, par Florent Herouard - Le rapport affectif à la ville : premiers résultats, par Denis Martouzet - Habiter le désert, naissance du monothéisme, Selon le philosophe japonais Watsuji Tetsurô, par Farida Seddik - Habiter les flux de la mondialisation, par Xavier Guillot - Habiter les territoires périurbains, par Silvana Segapeli - L’habitat périurbain dans la ville contemporaine, Librino, la « ville-satellite » de Catane, suspendue entre la ville qui ne l’est pas encore et la campagne qui ne l’est plus, par Zaira Dato-Toscano - Habiter, c’est mettre l’espace en commun, par Théo Fort-Jacques - Habiter à côté (de la ville) ; être tout contre (son voisin), par Laurent Devisme et Lucie Brenon - Habiter les mobilités : l’axe forum des Halles/rue Montorgueil, par Françoise Moncomble - Habiter les quartiers gays, par Colin Giraud - Entre logement solidaire et mariage d’intérêts, comment étudiants et personnes âgées parviennent-ils à cohabiter sous un même toit ? Une comparaison de maisonnées intergénérationnelles parisiennes et madrilènes, par Sophie Némoz - L’habiter intergénérationnel. Lieux de vie, lieux de mémoire dans un quartier de Vitry-sur-Seine, le Port-à-l’Anglais, par Christiane Montandon - Les difficultés à habiter. Approche anthropologique et clinique de l’habiter, par Christophe Pecqueur - Conclusion. Au tournant de la modernité, habiter entre Terre et monde,par Chris Younès - Les auteurs.

« Comme le note Thierry Paquot, "à l'heure de l'urbanisation planétaire et de la préoccupation environnementale, il n'est plus possible d'ignorer ce qu'habiter veut dire". C'est l'activité la plus communément admise et, au regard de notre condition d'êtres humains, la plus révélatrice qui soit. Pour Heidegger, "habiter est le trait fondamental de l'être en conformité duquel les mortels sont". Derrière la dimension existentielle de la formule, l'action d'habiter contient une pluralité de sens. C'est ce que détaille avec clarté cet ouvrage collectif. Distinguant "habitation", "habitat" et "habiter", ce passionnant essai présente ce que signifie, pour les philosophes, sociologues, géographes ou architectes, cette notion fondamentale. »
PHILOSOPHIE MAGAZINE

« Cet ouvrage collectif a donc quelque chose d'exemplaire, sur les plans de la science et de la politique. Il est important qu'il soit lu par de très nombreux étudiants et commenté dans de nombreux séminaires au moment où la politique de la recherche est objet de débats et de conflits. Habiter n'est pas, dans cet ouvrage, présenté comme une réflexion sur la banlieue, la ville-centre ou le périurbain. Habiter est le prétexte à un débat sur la constitution d'un savoir scientifique au sujet de la démocratie. De qui parlent les "scientifiques" et comment les "scientifiques" se parlent-ils entre eux ? »
NONFICTION.FR

« À l'heure de l'urbanisation planétaire, du souci environnemental, du nomadisme forcé des sans-domicile fixe, de l'incapacité de réellemenr habiter un chez soi, de la génération des réseaux techniques de communication des rapports entre l'homme et la nature, entre les hommes eux-mêmes, la question est plus que jamais de savoir comment l'homme en son être peut habiter pour authentiquement exister. »
REVUE PHILOSOPHIQUE

PRESSE

 

THE ABIDING PLACE OF MAN


Besides it mundane acceptation – living somewhere, at such or such address, in this neighbourhood or the other -, the concept of “abiding”, living somewhere, reminds us of the relationship humans have with the places he has spent his existence and his constantly renewed relation with oikoumene, the earthly residence of the spirit. “Abiding” intermingles the notions of space and time. An in-depth study of this concept leads to an anthropological perspective on geography and history, and the realisation that humans are creatures of both speech and creation. The authors of this book have collated contributions from a wide range of disciplines (architecture, sociology, geography, urbanism, ethnology, philosophy…) for a comprehensive look at this concept.


Thierry Paquot, a philosopher of cities, a university professor (IUP-ParisXII), and editor of the review Urbanisme. Michel Lussault is a geographer, a lecturer at the University François-Rabelais of Tours, of which he is the president. Chris Younès is the scientific director of the « Réseau philosophie architecture urbain », a lecturer at the École nationale supérieure d’architecture of Paris-La Villette and at the École spéciale d’architecture.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2017