Les nouveautés numériques du 12 décembre 2013

Notre catalogue numérique s'enrichit de 11 nouveaux titres au format epub (et toujours sans DRM).

À (re)découvrir !

 

 

* Au bureau des affaires juives - Tal Bruttmann

La politique antisémite est lancée par Vichy dès l’été 1940. Elle est mise en oeuvre non pas par des professionnels de l'antisémitisme, mais bien par des fonctionnnaires de toutes catégories. Cet ouvrage s’appuie sur des archives jusqu'ici négligées, et analyse la langue administrative et les méthodes de travail, montrant comment les fonctionnaires se sont adaptés, le plus souvent sans états d'âme, à leur nouvelle tâche.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2006.)

 

 

* Les mondes sociaux de l'entreprise - Florence Osty, Marc Uhald, Renaud Sainsaulieu

Une enquête de grande ampleur a été menée dans les années 1990 auprès d’une centaine d’organisations françaises de toutes tailles : entreprises privées, publiques, administrations. Leur fonctionnement socioéconomique a été finement analysé dans ses différentes dimensions (stratégies de gestion, modes d’organisation, mais aussi cultures de travail et formes de relations entre acteurs) ; cette analyse fait apparaître des « mondes sociaux d’entreprise », contrariant certaines classifications usuelles, selon leur taille ou leur secteur d’activité par exemple. Une première version en a été publiée en 1995, avec Renaud Sainsaulieu et Isabelle Francfort (éditions Desclée de Brouwer) et a fait date. Cette édition en propose une actualisation, plus synthétique et plus accessible. Le succès de la typologie des « mondes sociaux d’entreprise » atteste de l’intérêt pour des travaux aisément accessibles et utilisables dans la pratique. L’ouvrage offre par ailleurs un panorama des recherches récentes menées sur le monde du travail.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, la deuxième édition de 2007.)

 

 

* Quand les corps se souviennent - Didier Fassin

L’Afrique du Sud est le pays du monde le plus gravement affecté par l’épidémie de sida. Elle est aussi le lieu de débats et de procès pour l’accès aux médicaments. Fruit de cinq années d’enquête, ce livre montre comment l’histoire de la colonisation et de la ségrégation demeure vivante, dans les inégalités et les violences, dans le racisme et les accusations de racisme. Au-delà de la singularité de l’Afrique du Sud, l’auteur propose une réflexion sur la mémoire des afflictions dans les sociétés contemporaines.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2006.)

 

 

* La démocratie à l'épreuve - Michel Wieviorka

Dans cet essai limpide, Michel Wieviorka montre que si des menaces existent envers la démocratie, l'idée d'un vrai danger permanent et immédiat est beaucoup trop caricatural. La conscience nationale a souvent, dans le passé, porté des projets de modernisation économique et de renforcement de la démocratie ; le populisme n'est pas pure rétraction passéiste, il peut plaider aussi pour plus de participation populaire à la modernité. Et l'ethnicité, si elle évite les pièges de la violence ou du repli communautaire, peut signifier l'effort d'acteurs pour s'affirmer dans leur identité, tout en s'insérant pleinement dans la vie de la Cité.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 1993.)

 

 

* Les enfants de la colonie - Emmanuelle Saada

Au sein de l’Empire français moderne, des dizaines de milliers d’enfants sont nés de la rencontre coloniale. Le plus souvent nés de l’union passagère d’un colonial et d’une indigène, illégitimes, non reconnus puis abandonnés par leur père, hybrides et bâtards, ils brouillaient la frontière de la domination. La puissance coloniale tenta de « reclasser » les métis : soustraits au « milieu indigène », placés dans des orphelinats spéciaux, ils reçurent une éducation qui visait à « redresser leur hérédité » et à en faire des Français « d’âme et de qualité ». Cet ouvrage traite de l’histoire oubliée des enfants de la colonie en insistant tout particulièrement sur le cas indochinois. Il montre que « la question métisse » a été le produit de la dynamique des relations de genre, de race et de classe dans l’Empire, de l’articulation entre sexualité et domination, mais aussi des manières indigènes de concevoir les relations avec les colonisateurs.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2007.)

 

 

* Pays de malheur ! - Younes Amrani, Stéphane Beaud

 

Cet ouvrage est constitué par la longue correspondance entre le sociologue Stéphane Beaud et un jeune homme de 28 ans ayant lu son livre, 80% au bac et après ?. Ce texte original nous restitue les espoirs et les souffrances intimes de ce jeune d'origine maghrébine, son sentiment de non-reconnaissance, ses contradictions sociales. Un témoignage qui peut aider à combattre la vision stéréotypée et réductrice du « jeune de banlieue ».
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, la deuxième édition de 2005.)

 

 

* La France invisible - Stéphane Beaud, Joseph Confavreux, Jade Lindgaard (dir.)

Livre d’enquêtes et de récits de vie recueillis par des journalistes et des chercheurs qui ont fait le pari d’une collaboration inédite, La France invisible est un ouvrage d’interpellation à l’adresse des responsables politiques, des médias, des commentateurs de la société française. En interrogeant leurs pratiques et leurs discours – où le point de vue des « leaders d’opinion » compte plus que la connaissance des réalités concrètes –, il dévoile les mécanismes d’invisibilisation qui masquent la réalité et la violence d’un pays en état d’urgence sociale.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, la deuxième édition de 2008.)

 

 

* De la question sociale à la question raciale ? - Didier Fassin, Éric Fassin (dir.)

De plus en plus, certaines inégalités sociales sont reconnues pour ce qu'elles sont réellement : des discriminations raciales. C’est ce déplacement de la « question sociale » vers une nouvelle « question raciale » qu’interroge cet ouvrage où des chercheurs réputés en sciences sociales proposent une synthèse remarquablement informée de problèmes trop souvent abordés à travers le prisme des a priori idéologiques.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, la deuxième édition de 2009.)

 

 

* Nous n'avons jamais été modernes - Bruno Latour

Jusqu'ici, les choses étaient simples : aux scientifiques la gestion de la nature, aux politiques celle de la société. Mais ce traditionnel partage des tâches devient de plus en plus impuissant à rendre compte de la prolifération des « hybrides ». D'où le sentiment d'effroi qu'ils procurent, et que ne parviennent pas à apaiser les philosophes contemporains, qu'ils soient antimodernes, postmodernes ou éthiciens. 
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, la deuxième édition de 2006.)

 

 

* Quand les banlieues brûlent... - Laurent Mucchielli, Véroniuqe Le Goaziou (dir.)

En novembre 2005, une émeute d’une ampleur sans précédent dans l’histoire contemporaine de la France a été gérée politiquement de façon désastreuse : le « retour au calme » est aussi un retour à toutes les difficultés de la vie ordinaire pour les habitants des quartiers populaires. C’est pourquoi des sociologues de terrain ont voulu montrer qu’il est possible et indispensable d’analyser ces événements et ce qu’ils révèlent de l’état de la société française. Une édition augmentée et mise à jour de cet ouvrage, sans doute le plus pertinent publié suite aux émeutes urbaines de novembre 2005.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, la nouvelle édition augmentée de 2007.)

 

 

* La frénésie sécuritaire - Laurent Mucchielli 

En novembre 2005, une émeute d’une ampleur sans précédent dans l’histoire contemporaine de la France a été gérée politiquement de façon désastreuse : le « retour au calme » est aussi un retour à toutes les difficultés de la vie ordinaire pour les habitants des quartiers populaires. C’est pourquoi des sociologues de terrain ont voulu montrer qu’il est possible et indispensable d’analyser ces événements et ce qu’ils révèlent de l’état de la société française. Une édition augmentée et mise à jour de cet ouvrage, sans doute le plus pertinent publié suite aux émeutes urbaines de novembre 2005.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, la nouvelle édition augmentée de 2007.)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites