Pour une écologie pirate - Fatima Ouassak

À paraître

Pour une écologie pirate
Et nous serons libres

Fatima Ouassak

Nous manquons, aujourd’hui en Europe, d’un projet écologiste capable de résister aux politiques d’étouffement, dans un monde de plus en plus irrespirable.
D’un projet initié dans les quartiers populaires, qui y articulerait enfin l’ancrage dans la terre et la liberté de circuler.
D’un projet dont le regard serait tourné vers l’Afrique et qui viserait à établir un large front internationaliste contre le réchauffement climatique et la destruction du vivant. D’un projet qui ferait de la Méditerranée un espace autonome et un point de ralliement des mutineries du Nord comme du Sud.
D’un projet se donnant comme horizon à la fois la libération des terres, la libération animale et l’égale dignité humaine, fondamentalement liées.
D’un projet assumant la sécession face à des forces d’extrême droite toujours plus menaçantes.
D’un projet permettant de prendre le large en quête du One Piece, le fameux trésor du manga éponyme, devenu symbole, dans les quartiers populaires, de la soif de liberté qui y gronde.
D’un projet qui se mettrait à hauteur d’enfants et chercherait leur bien-être et leur libération.
Ce projet, c’est celui de l’écologie pirate.

Version papier : 17,00 €
Version numérique : 4,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Petits cahiers libres
Parution : 09/02/2023
Format : EPub
ISBN papier : 9782348075445 ISBN numérique: 9782348075452

Fatima Ouassak

Fatima Ouassak
Fatima Ouassak est politologue, cofondatrice du Front de mères, premier syndicat de parents d’élèves des quartiers populaires, et de Verdragon, première Maison de l’écologie populaire en France, à Bagnolet. Elle préside le réseau Classe/Genre/Race, qui lutte contre les discriminations subies par les femmes descendantes de l’immigration postcoloniale.

Table des matières

Préambule. D’île en île
Introduction. Comment élargir le front écologiste ?
1. Les quartiers populaires, une sous-terre pour les Sans-terre

La condition de l’immigré : utile, errant et privé de pouvoir politique
La hogra et le petit supplément de haine du capitalisme
Race, travail et désastre climatique
Le besoin d’une terre
2. Les murs infranchissables
L’islamophobie, processus de désancrage et d’assignation à l’utilité
Nos corps colonisés : la domination de l’industrie agroalimentaire
Pollutions de l’air et présence policière : une politique de l’étouffement
Résidentialisation, idéologie sécuritaire et écologie pavillonnaire
3. Prendre la mer
Lutter
Algérie, Plogoff, Palestine
Casser les murs, fabriquer du commun
Verdragon, la première Maison de l’écologie populaire
4. Ancrage et liberté
Réappropriation des terres et droit d’accueillir
Circuler sans entraves
La Méditerranée, espace autonome et hypersujet
Alliance des résistances
Libération animale
La ville aux enfants
Conclusion. Faire sécession
UN CONTE D'ÉCOLOGIE PIRATE
Le Roi Kapist, les Dragons et les enfants-pirates.