Les gars du coin
Enquête sur une jeunesse rurale

Nicolas RENAHY

Quand on parle de la « jeunesse » aujourd’hui, on pense plus souvent aux jeunes « des quartiers » qu’à ceux de la campagne. Ces derniers, quand ils sont ouvriers, sont alors doublement invisibles, comme « ruraux » et comme « ouvriers ». Les sociologues eux-mêmes se sont peu intéressés à cette catégorie de population, pourtant nombreuse. Ce sont ces jeunes « gars du coin » que fait découvrir Nicolas Renahy dans cet ouvrage, fruit d’une enquête menée pendant dix ans dans un village de Bourgogne. Tandis que leurs pères et grands-pères avaient bénéficié de la période faste du paternalisme industriel, ces jeunes gens peinent à trouver leur place dans un contexte de plus en plus précaire. Restés au village, voués au chômage ou à une succession de petits boulots, hantés par la crainte du célibat, ils tentent de survivre socialement en se repliant sur les ressources que leur offre le seul fait d’être « du coin ».
L’auteur nous fait pénétrer dans ce monde des « gars du coin ». Il retrace leurs parcours familiaux et scolaires, et s’intéresse à leurs espaces quotidiens (l’usine, le domicile, le foot, les cafés…) et à leurs expériences intimes. Il éclaire ainsi les tentatives individuelles et collectives de maintenir une honorabilité populaire menacée et offre un portrait inédit d’une jeunesse rurale méconnue.

Version papier : 12,00 €
Version numérique : 10,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°320
Parution : 03/03/2016
Format : EPub
ISBN papier : 9782707160126 ISBN numérique: 9782707189783

Nicolas RENAHY

Nicolas Renahy, docteur en sociologie, est chercheur à l’INRA (Centre d’Economie et de Sociologie Appliquée aux Espaces Ruraux) et chercheur associé au Laboratoire de Sciences sociales (ENS/EHESS).

Table des matières

Remerciements
Préface
Introduction -
Métamorphose industrielle, crise de reproduction ouvrière
Une jeunesse en danger
I / Grandir dans une campagne paupérisée
1. Enfance au village
La fin d'un accès familial au monde du travail
« Les années mobylettes »
L'école primaire : « De très bons souvenirs »
Passage au collège unique
« Et pourtant, on n'était pas en ZUP... »
Dépendance maternelle : « J'étais le dernier »
Élargir l'horizon : les rencontres en formation
En quête d'adultes référents
Intermède militaire
Élargir l'horizon : le passage en ville
2. Au football : « Faire la différence »
Sociabilité villageoise et vivacité associative
Les « familles foot »
Le passage de junior à senior
Apprendre par corps
Perpétuation d'un ethos ouvrier
Un pot dans le vestiaire
Éprouver sa virilité
Une institution confrontée à l'isolement des classes populaires
II / Usines, village : la lente dissociation
3. Entrer à l'usine
Samir, ou le rêve de l'ouvrier qui « sait tout faire »
« Les vieux, ils se font manipuler »
Racisme et difficultés à assumer l'héritage parternel
« J'arrive pas à me fixer, je m'intéresse à tout »
« Un boulot comme un autre »
4. Une élite ouvrière qui s'éteint
Dirk. Un « néorural » à l'usine
L'apprentissage : savoir-faire et savoir-être
Le pouvoir ouvrier
L'organisation des tâches : hiérarchie ouvrière et égalitarisme face à la pénibilité
Le « piège » des heures supplémentaires
Prime de rendement et sentiment d'injustice
Le difficile mouvement de l'élite ouvrière
Des ouvriers sans bleus
5. Ouvrières précaires
Quand un site de production devient la « soupape » d'un groupe industriel
Un chef du personnel et ses « filles ». L'échec d'une relation hiérarchique personnalisée
L'autocontrainte d'une autochtone sortie du rang
Quitter les « gens du coin » et devenir « responsable »
Entre usine et foyer
6. Trouver une compagne... et la garder
de la maison individuelle
Vivre (dans) le provisoire : « l'appart »
Cannabis, rock et entre-soi masculin : une bohème populaire
Hervé, un célibataire qui « manque de confiance en ses capacités »
Mari ou copain ? Un couple en quête de stabilité
Fred : « il faut que j'arrive à mon vrai niveau »
Dénigrement de soi, déprime, culpabilité
7. Une occupation d'usine et ses suites. Le bouleversement de la sociabilisation politique
« Gens du château » et « gens du village »
« La CGT ? On y a tous été ! »
Les années 1970, ou la « délocalisation » de la direction d'usine
L'occupation
L'oubli nécessaire
D'une génération l'autre
Au bistrot, un jour d'élections
Positions sociales locales et « comportements électoraux »
L'univers professionnel, fondement de l'appartenance au lieu
« Être d'ici » a-t-il un sens ?
Épilogue : trente ans, en attente...
Conclusion
Une classe d'âge démobilisée
À l'écart : l'isolement croissant des classes populaires
Annexe. Une enquête ethnographique, une posture compréhensive
Avant l'enquête
L'enquête.