Les agences de notation

Norbert Gaillard

Quel est le rôle des agences de notation ? Comment leur activité est-elle supervisée ? Quelle est leur responsabilité dans la débâcle financière de 2008 puis la crise de la zone euro ? Comment les agences ont-elles réagi à la crise liée à la pandémie de Covid-19 ?
Cet ouvrage répond à ces questions et explique l’importance croissante des notations. Il examine également la façon dont les trois principales agences (Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch) déterminent le risque de crédit des États, des collectivités locales, des entreprises, des banques et des produits structurés. Cette analyse souligne leurs difficultés récurrentes à anticiper les grands retournements de cycle.
Le déclin de la notation depuis dix ans est à relativiser. En dépit des conflits d’intérêts qui ont terni la réputation des agences, les ratings continuent d’être utilisés par les acteurs du marché. La notation financière demeure incontournable au moment où explosent les dettes publiques et privées.

Version papier : 10,00 €
Version numérique : 8,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°547
Parution : 13/01/2022
Format : EPub
ISBN papier : 9782348073519 ISBN numérique: 9782348073526

Norbert Gaillard

Norbert Gaillard est économiste, consultant indépendant et expert pour Euromoney Country Risk. Il a rédigé sa thèse à Sciences Po Paris et à l’université de Princeton. Il a été consultant pour la Banque mondiale, l’État mexicain de Sonora, l’OCDE, le Parlement européen et diverses institutions financières. Il a écrit Les Agences de notation, (2010, 2022) aux éditions La Découverte.

Table des matières

Introduction
I. L’industrie de la notation

Le renseignement financier, ancêtre de la notation
Les acteurs de la notation
Les débuts de la notation - Une industrie oligopolistique dominée par trois agences depuis les années 1940
Le mode de rémunération des agences
Jusqu’aux années 1970, des revenus tirés des investisseurs - Depuis les années 1970, des revenus tirés des émetteurs de dette - Encadré : Quelle crédibilité accorder aux agences de notation chinoises ?
II. Définition, interprétation, typologie et modalités d’attribution des notations
Qu’est-ce qu’une notation ?
La notation, quel statut juridique ? - La notation, mesure du risque de défaut de paiement - Encadré : Risque de liquidité et risque de solvabilité
La signification des échelles de notation
Des années 1910 aux années 1940 : une uniformisation progressive des échelles - L’après-guerre et l’élargissement des échelles - La discrimination investment grade/speculative grade - Encadré : Quel avenir pour les « anges déchus » ? - La question de la notation du défaut souverain
Les différents concepts intervenant dans les méthodologies de notation
La perspective de notation - La mise sous surveillance - Les notes à court terme - Notes en monnaie étrangère et notes en monnaie locale - Les notes sur échelle nationale - Le « plafond pays »
Modalités d’attribution et de retrait d’une notation
Le processus de notation - Encadré : Comment fonctionne un comité de notation ? - Le retrait d’une note
III. La notation des entités publiques
Les États
L’appréciation du risque souverain avant l’apparition de la notation - Encadré : Risque souverain et risque pays - Naissance et essor de la notation souveraine dans l’entre-deux-guerres - Une notation souveraine en léthargie pendant un demi-siècle - Encadré : La crise souveraine des années 1930 - La renaissance de la notation souveraine à partir des années 1970 - Les déterminants des notations souveraines - Encadré : Les rendements obligataires et les primes de risque comme mesures alternatives du risque souverain - La stabilité et la fiabilité des notes souveraines à l’épreuve des crises
Les collectivités locales
Les collectivités locales américaines - Encadré : Les écarts de notes d’une agence à l’autre : quelles conclusions en tirer ? - Les collectivités locales non américaines
IV. La notation des entités privées
Les entreprises
1909‑1940 : trente années de notation corporate américaine ponctuées par une crise majeure - Encadré : 1909 : les premières notations de l’histoire - 1941‑1969 : trois décennies marquées par des taux de défaut corporate particulièrement bas - Depuis 1970 : le retour du risque de crédit et l’explosion du nombre d’émetteurs notés - Encadré : Grandeur, décadence et renaissance de General Motors - Les déterminants des notations du secteur corporate - Encadré : Lexique des principaux concepts financiers utilisés par les agences
Les produits structurés
Comment est noté un produit structuré ? - Les racines de la crise des subprimes - L’action procyclique des agences
Les banques
Les méthodologies de notation bancaire - Encadré : Le risque systémique - La crise bancaire de 2007‑2008 - Crise des subprimes, crise bancaire : quelles leçons tirer ? - Encadré : Les banques françaises face à la crise de 2007‑2008
V. Forces et faiblesses des agences
La fiabilité des notes
Réglementation des agences, réputation et conflits d’intérêts
Une réglementation tardive, d’abord soucieuse de créer un club de happy few - Une prise de conscience tout aussi tardive des conflits d’intérêts - La crédibilité des agences à l’épreuve de la crise des subprimes - Des conflits d’intérêts toujours lancinants
Les ratings dans les réglementations financières
Un premier recours aux notations en pleine dépression des années 1930 - La multiplication des réglementations intégrant les ratings - Les accords de « Bâle II » : la consécration des agences - Le retrait des notations des réglementations financières
L’impact des changements de notes
La notation souveraine - La notation corporate - Quelles sont les véritables limites des agences ?
Conclusion
Repères bibliographiques.