Le capital social - Antoine Bevort, Michel Lallement

Le capital social
Performance, équité et réciprocité

Antoine Bevort, Michel Lallement

Avec la notion de réseau, qui lui est d'ailleurs étroitement apparentée, le concept de " capital social ", quoique mal connu en France, est probablement celui qui a suscité le plus de travaux et de débats, d'ampleur internationale, en sociologie et en science politique, mais aussi en économie, depuis les années 1990. Il fonde en effet une hypothèse d'une importance cruciale : celle que l'efficacité économique d'un individu, d'une entreprise ou d'une nation ne dépend pas tant –; ou pas seulement –; de la quantité de capital économique dont ils disposent, que de la qualité des relations sociales au sein desquelles s'insère leur activité. La thèse est fascinante, mais on devine toutes les questions qu'elle soulève. Qu'est-ce que la qualité d'une relation sociale ? Peut-on la mesurer ? Et comment ? Derrière ces interrogations, se cache un conflit doctrinal plus profond. Dans l'idée même de capital social, que faut-il privilégier : la dimension du capital ou celle du social ? L'idée, utilitariste, que les relations sociales d'amitié ou de solidarité peuvent servir, de manière instrumentale, à la réussite économique ? Ou bien, à l'inverse, celle qu'elles n'ont d'efficacité économique qu'à titre de sous-produit, que pour autant qu'elles sont d'abord recherchées et valorisées pour elles-mêmes ? Sur tous ces points, dans le sillage des articles fondateurs de Pierre Bourdieu et Robert Putnam, difficiles d'accès en France, repris pour le premier, traduit ici pour le second, on trouvera dans cet ouvrage une synthèse sans équivalent des débats en cours et des analyses que le concept autorise.


Version papier : 36.00 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches / M.A.U.S.S.
Parution : 23/02/2006
ISBN : 9782707148049
Nb de pages : 336
Dimensions : 15.5 * 24.0 cm

Antoine Bevort

Antoine Bevort est professeur de sociologie au Conservatoire national des arts et métiers et chercheur au LISE/CNRS. Il est auteur de nombreux ouvrages sur la démocratie participative.

Michel Lallement

Michel Lallement est professeur titulaire de la chaire d'Analyse sociologique du travail, de l'emploi et des organisations du Conservatoire national des arts et métiers, et membre du Lise-CNRS.

Extraits presse

" Cette analyse intéressera ceux qui refusent de voir dans l'économie une science pure et déconnectée de l'humain, car elle met en avant l'importance, pour une personne ou pour une entreprise, des relations sociales dans la réussite d'un projet ou d'un parcours. "
POLITIS

" Ce concept [de capital social] est brillamment analysé dans ce reccueil dirigé par Antoine Bevort et Michel Lallement. [Un] ouvrage très instructif. "
LE MONDE

" Les enjeux [de cette étude] sont majeurs. Et ce n'est pas la moindre des qualités de l'ouvrage que d'en permettre une meilleure compréhension grâce au nombre et à la qualité des contributions réunies. "
PARUTIONS.COM

" L'enjeu social des études rassemblées ici est celui de la société civile dans son rapport avec la société politique : contrairement à l'utopie jacobine, la société ne peut se passer des réseaux, au risque de voir émerger un système aux relents mafieux qui met à mal l'égalité républicaine. "
ÉTUDES

" L'ouvrage est donc intéressant en ce qu'il clarifie les usages d'une notion de plus en plus employée et par les illustrations qu'il donne de sa fécondité, tout en évitant de s'enliser dans des querelles de chapelle. "
REVUE DEES

" On retire de cet ouvrage une impression de foisonnement et de stimulation intellectuelle. Le lecteur, sociologue, politologue ou économiste, y trouvera un panorama étendu des horizons ouverts pour l'analyse sociologique par le "capital social", tant pour la comparaison internationale que pour l'étude des questions les plus calssiques de la sociologie: il est également averti de ses limites et de ladifficulté de son maniement. Mais au gré d'une sélection parmi les différentes contributions, l'ouvrage s'adresse à un plus large public: militants associatifs ou citoyens y trouveront matière à reflexion sur leurs engagements et sur la cohésion des collectifs ou sociétés auxquels ils participent. "
TRAVAIL ET EMPLOI

2024-07-18 - PRESSE

 

Table des matières

Préface
Portée de champ de la notion de capital social
Obscurités, indétermination et ambiguïtés
Bibliographie
Introduction.Le capital social : territoire et tribulations
L'effet Bowling Alone
Performance, équité et réciprocité
Bibliographie
I. Qu'est-ce que le capital social ?
1. Le capital social. Notes provisoires

2. Bowling Alone : le déclin du capital social aux États-Unis
Où est passé l'engagement civique ?
Des contre-tendances ?
Des bons rapports de voisinage et de la confiance en autrui
Pourquoi y a-t-il déperdition du capital social aux États-Unis ?
L'arrivée massive des femmes sur le marché du travail
La mobilité : l'hypothèse du " rempotage "
D'autres bouleversements démographiques
La révolution technologique dans le domaine des loisirs
Que faire ?
Bibliographie
3. Le capital social dans un capitalisme en mutation
Par-delà la société industrielle : nouveau capitalisme et réseaux de production
Capital social et mécanismes de régulation
Deux syndromes conjoints : érosion du caractère et usure du capital social
Bibliographie
4. Capital social et théories sociologiques
La sociologie classique et le fait associationniste aux Étas-Unis
Des associations en Amérique : l'interprétation tocquevillienne
Des associations en Amérique : le modèle " sectaire " de Max Weber
Le triangle du capital social
De James Coleman à Robert Putman
Les mots du capital social : confiance, réseaux, réciprocité
Conclusion
Bibliographie
5. Usages et mésusages du capital social
Introduction
Deux familles d'approches
Le social capital : contrôle social, réciprocité généralisée ou confiance nationale brute ?
Compter le capital social
Conclusion
Bibliographie
II. Usages, effets, performances
6. Le capital social dans la vie de tous les jours
Quelques considérations de problématique
Les facteurs de différenciation entre foyers
Les relations comme ressource : le capital social
Les données
L'enquête " Modes de vie " et le générateur de noms
Éléments de cadrage
L'entraide compense-t-elle les inégalités ?
Le cumul des capitaux
L'entraide s'accroît avec le niveau de vie
Entraide et besoins
Y a-t-il des calculs utilitaristes en matière d'entraide ?
Échange restreint ou généralisé ? Parents, enfants et autres relations
Peut-on interpréter l''asymétrie dans l'entraide en termes utilitaristes ?
Conclusion
Bibliographie
Annexe 1 à 5
7. Quel impact du capital social sur les conditions de vie des ménages ? Le cas de Madagascar
Introduction
Les sources statistiques
Les formes du capital social à Madagascar
Options économétriques
Les indicateurs économiques de bien-être
Spécification du modèle
Capital social et conditions de vie
Pistes pour une recherche future
Conclusion
Bibliographie
8. Capital social et performances scolaires
Changements démographiques et capital social
Populations fragilisées et capital social au début de l'école primaire
Méthodologie
La fréquentation des institutions de la petite enfance
Les rencontres des parents avec l'école
Le rôle des parents dans la sociabilité enfanttine
Éléments de discussion
Éléments de synthèse
Les limites du concept de capital social
Bibliographie
9. Les inégalités régionales en matière d'éducation : capital social et performances institutionnelles
Introduction
La répartition régionale du capital social
Esquisse d'une typologie du capital social régional
Quel rapport entre la distribution régionale du capital social et les inégalités régionales en matière d'éducation ?
Territoires de l'éducation et espaces du capital social
Conclusion : une problèmatique à approndir
Bibliographie
10. Le capital social dans les transitions entre l'école et l'entreprise
Pour une approche collective et dynamique du capital social
Une étude empirique auprès de dispositifs de formation du 3e cycle
Différence de capital social des dispositifs de formation et conditions d'entrée dans les milieux professionnels
Le capital social de l'école : une ressource qui facilite la mobilité en début de vie active
Une ressource parmi d'autres
Un effet " capital social " qui peut concerncer les étudiants quels que soient leur niveau d'étude ou leur origine
Le capital social d'origine familiale : une moindre efficacité ?
Bibliographie
11. Le capital social : une problématique pour la sociologie de l'entreprise comme " forme sociale "
L'entreprise, un objet problématique tant pour l'économie que la sociologie
La complexification de l'entreprise par les économistes
La compléxification sociologique de l'entreprise
La problématique du capital social
De la sociologie des réseaux...
... À la sociologie du capital social
Capital social et innovation dans l'entreprise
Conclusion
Bibliographie
III. Action collective, équité et réciprocité
12. Capital social, processus sociaux et capacité d'action collective

Capacités individuelles et capacités collectives
Les processus sociaux facilitant l'action collective
L'analyse des réseaux " complets " : une méthode pour l'étude des processus sociaux
Les processus sociaux dans la société organisationnelle et marchande
Conclusion
Bibliographie
13. Le capital social associatif en France hier et aujourd'hui
La portée heuristique du concept de capital social
Les déclinaisons du capital social
Entre offre et demande
Quelques données sur les associations françaises
Une mise en perspective historique
Des logiques d'action associative évolutives
Nouvelles associations et valeurs post-matérialistes
Retisser les liens civiques et sociaux
Les transformations de l'engagement associatif
Deux types idéaux de l'engagement associatif
Les associations et les institutions de l'espace public : logique gestionnaire...
... Ou priorité donnée aux liens de solidarité ?
Transformer un capital social en capital économique : l'exemplie de France Initiative Réseau
Conclusion
Bibliographie
14. Entrepreneurs d'origine maghrébine en France et capital social
Contexte socio-économique et conditions d'émergence de l'entreprenariat migrant
Marché du travail et enclave ethnique
Le poids de la stigmatisation et de l'étiquetage
La banalisation de la discrimination à l'embauche
Entrepreneurs d'origine maghrébine en France et réseaux ethniques : le don/contre-don comme forme d'inclusion et d'exclusion du groupe
Réseaux sociaux et capital social
Donner, recevoir, rendre : une pratique courante dans les réseaux d'entrepreneurs d'origine maghrébine
Confiance, réputation et honneur comme modes de régulation des réseaux ethniques
Moi, mes frères et mes cousins d'abord... ou le poids des liens forts
L'esprit d'entraide et de solidarité
Conclusion
Bibliographie
15. Capital social et économie solidaire
Capital socal et parties prenantes
Égalité entre parties prenantes
Parites prenantes multiples
Capital social et solidarité
Solidarité démocratique
Solidarité et utilité sociale
Capital social et action publique
Espaces publics de proximité
Espaces publics intermédiaires
Bibliographie
16. Capital social, institutions et agir public
Introduction
Espace et nature du capital social
Le capital social comme propriété sociale produite dans l'espace
Entre appauvrissement et développement du capital social
Nouveaux processus d'institutionnalisation : entre " privatisme " et développement local auto-entretenu
Le rôle des institutions dans la production du capital social
le capital social et la face obsucre de l'économie
Sphère publique et capital social
Propriétés de l'agir public et capital social Bibliographie
17. De la valeur des structures sociales : capital ou patrimoine ?
Un essai de repérage des enjeux
Impasses et impensé de l'approche macro-sociologique
Les implications du terme de " capital "
Les lacunes de la théorie
Le capital social à l'épreuve de sa mesure
La production de l'action collective : des réseaux aux complexes structurels
Violences des rapports sociaux et spécificité de l'action politique
Au-delà de l'action collective : la société comme " texte ", " monde commun " ou " corps médial "
La dimension symbolique de l'action individuelle
Du bon usage du capital social
L'apologie de la société civile : avatar de l'idéologie néolibérale ou nouvelle approche du développement ?
La croissance économique contre le capital social ?
Capital social et mesure du développement social
Développement social durable et " durée commune "
Bibliographie
Postface : Le capital social, un instrument pourl'action ?
Les auteurs de l'ouvrage.