La gauche et les classes populaires - Henri REY

La gauche et les classes populaires
Histoire et actualité d'une mésentente

Henri REY

L’élimination du candidat socialiste avant le tour décisif de l’élection présidentielle de 2002, l’effondrement électoral du Parti communiste, puis les revers législatifs de l’ancienne gauche plurielle ont créé un choc profond dans l’opinion. Et le sursaut récent des élections régionales de 2004 ne suffit pas à démentir une évolution engagée dès le milieu des années 1980, celle d’une mésentente progressive entre la gauche et les classes populaires. C’est l’histoire et l’actualité de cette mésentente que Henri Rey restitue dans ce livre incisif, en s’appuyant sur de nombreuses enquêtes originales, menées depuis des années auprès des électeurs des quartiers populaires et des adhérents de partis de gauche. Et il explique pourquoi ouvriers et employés se sont progressivement détachés de ces formations devenues partis de gouvernement. Pour des raisons en partie différentes et en partie semblables, les diverses composantes de la gauche se sont coupées des milieux populaires. Enfermement dans la gestion, mise en œuvre de réformes productrices de déceptions, abandon du militantisme sur le terrain, autosatisfaction et arrogance : tous ces facteurs se sont conjugués, révélant les difficultés des dirigeants de gauche à élaborer des réponses adaptées aux aspirations des classes populaires face à l’insécurité croissante de leur existence sociale et à la précarisation de leur statut. Un essai sans concessions, indispensable à tous ceux qui entendent contribuer au renouvellement de la gauche française, et qui sera également utile aux étudiants en sciences politiques.

Version papier : 18,50 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : 27/05/2004
ISBN : 9782707140982
Nb de pages : 216
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Henri REY

Henri Rey est chercheur au Centre d’étude de la vie politique française (CEVIPOF, Fondation nationale des sciences politiques) et enseigne à l’Institut d’études politiques de Paris. Spécialiste de l’étude des comportements politiques, il est notamment l’auteur de La peur des banlieues (Presses de Sciences Po, 1996) et, en collaboration, de C’était la gauche plurielle (Presses de Sciences Po, 2003).

Extraits presse

« Le livre d'Henri Rey vise à analyser les raisons de la défaite électorale de Jospin et à distiller quelques conseils aux dirigeants socialistes pour redresser durablement la barre. »
TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN

« La contribution d'Henri Rey a l'intérêt d'ajouter à ce constat, nourri par les enquêtes post-électorales effectuées sur les scrutins de l'an 2002, quelques propositions pour surmonter la crise. »
LE MONDE

« À travers un ouvrage tout autant engagé que rigoureux, [Henri Rey] reprend l'histoire pour esquisser le futur. »
L'HUMANITÉ

«Voici un livre [...] qui nourrira la réflexion de chacun sur la vie politique française. »
PARLEMENT[S]

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Introduction
I / Histoire d'une mésentente

1 - La gauche et les classes populaires : un lien ancien, complexe et fragile
Les bases d'une adhésion spécifique au modèle républicain
Limites de l'encadrement partisan
Communistes et socialistes
Une hégémonie de trente ans
2 - Les traductions électorales
Un divorce pas si soudain
Une gauche électoralement embourgeoisée
Le vote populaire pour l'extrême droite
3 - PS et PCF : des partis de plus en plus distants des classes populaires
PCF : mutation ou disparition ?
PS : la gauche loin du peuple de gauche
4 - Le PCF, les pouvoirs locaux et nationaux : en être ou pas
Une difficile conversion en parti de gouvernement
La fin des contre-sociétés communistes
II / Les causes
5 - L'identité relative des gestions gouvernementales de la gauche et de la droite : la preuve par l'alternance

L'exercice du pouvoir
La banalisation de la gestion gouvernementale
6 - Promesses et déceptions
Travail et emploi : la dégradation malgré les réformes
La politique de la ville : un concensus malgré des résultats limités
7 - Du conflit de classes à la réduction des inégalités
Le front de classe(s)
Une classe ouvrière de plus en plus invisible
Des Assises de la transformation sociale à la gauche plurielle
8 - Les grandes transformations de la condition ouvrière
Une classe ouvrière aux effectifs réduits, déconcentrée et désindustrialisée
L'individuation et le monde ouvrier
Ouvriers et employés
L'effondrement du syndicalisme
La classe ouvrière après le mouvement ouvrier
III / Les perspectives
9 - De l'usage des sondages et de la communication politique

Relativisation de l'intérêt des sondages
Scruter ou proposer
Un excès de confiance dans le bilan
Le choc des résultats
10 - Socialisme ou libéralisme
La révision silencieuse
Une assise sociale imprécise
Les exclus, la classe ouvrière et les classes moyennes
11 - L'hypothèse d'un retour à la radicalité
L'analyse des défaites de 2002
La tactique à l'égard de la gauche radicale
12 - Les conditions d'une alternative
La gauche contrainte d'être de gauche
Un rôle nécessaire mais plus modeste des partis
Une participation démocratique élargie
Réduire significativement l'insécurité sociale
Conclusion.