L'atelier du politiste - Pierre Favre, Olivier Fillieule, Fabien Jobard

L'atelier du politiste
Théories, actions, représentations

Pierre Favre, Olivier Fillieule, Fabien Jobard

Quel est l’objet de la science politique ? Comment analyser les dimensions individuelles de l’action politique ? Quelle place faire à la manifestation dans la compréhension du système politique ? L’image tient-elle une parole politique ? Autant de questions fondamentales que Pierre Favre n’a cessé de poser à la science politique. Plusieurs de ses textes fondamentaux sont ici à nouveau publiés. L’« atelier du politiste », l’espace d’un ouvrage, est ainsi rouvert, où chacun propose tel protocole d’expérimentation, tel outil d’analyse et de compréhension, telle proposition théorique en vue de faire progresser le savoir sur l’agir et l’intelligence politiques. Selon une démarche trop peu éprouvée en France, ceux qui participent à la construction de la science politique acceptent ici d’interroger leur discipline jusque dans ses frontières, les limites de ses possibilités, proposant ainsi au lecteur de partager l’expérience d’une science s’interrogeant sur elle-même.
Ces diverses pièces échafaudent de nouvelles hypothèses sur des notions constitutives de notre compréhension du monde politique, telles que l’espace public et la participation politique, la manifestation et le maintien de l’ordre, l’iconographie et la représentation du politique… Ouvert, l’atelier l’est également sur des disciplines voisines, telles l’histoire et la sociologie, l’histoire des sciences et l’histoire de l’art, la théorie politique et l’épistémologie. Ce premier volume de la collection « Recherches/Territoires du politique » propose ainsi autant l’état d’un chantier de recherches, qu’une invitation à la recherche.

Version papier : 35 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches / Territoires du politique
Parution : 26/04/2007
ISBN : 9782707151933
Nb de pages : 384
Dimensions : 15,50 * 24 cm
Façonnage : Broché

Pierre Favre

Pierre Favre, professeur émérite à l’Institut d’études politiques de Grenoble a été président de l’Association des enseignants et chercheurs de science politique.

Olivier Fillieule

Olivier Fillieule est professeur de sociologie politique, directeur de l'Institut d'études politiques et internationales (IEPI) de l'université de Lausanne, membre du Centre de recherche sur l'action politique de l'université de Lausanne (Crapul).

Fabien Jobard

Fabien Jobard, docteur en science politique, est chercheur au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CNRS). Il travaille à l'analyse des effets sociaux des lois sur la sécurité et des institutions policières en France et en Europe.

Extraits presse

« Les politistes et les historiens du politique risquent fort d'être mis à contribution dans les prochains mois afin d'éclairer les mutations nées des bouleversements électoraux récents. Raison supplémentaire de s'interroger sur la fabrication de cette discipline avec L'Atelier du politiste. »
LA RECHERCHE

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Avant-propos, parOlivier Fillieule et Fabien Jobard
I. L'objet du populiste
Introduction
1. La question de l’objet de la science politique a-t-elle un sens ?
par Pierre Favre
2. À propos de l’objet de la science politique : sens et non-sens d’une question récurrente,par Bernard Voutat
La science politique et son objet : ambivalence de la problématique
Les limites d'une réponse historiciste
Retour sur la question de l'action
Penser le politique
3. « Laissez parler les objets ! ». De l’objet des mouvements sociaux aux mouvements sociaux comme objets, par Cécile Péchu
Des définitions des mouvements sociaux institutionnellement orientés
De l'étude des répertoires contestataires à celle des modalités de l'action
Au-delà de la stratégie des mouvements sociaux
Conclusions
4. À qui appartient la République ? Objets disciplinaires, objets disciplinés. De l’invitation à l’hybridation disciplinaire, par Martine Kaluszynski
II. De la théorie à l'enquête
Introduction
5. Nécessaire mais non suffisante. La sociologie des « effets pervers » de Raymond Boudon,
par Pierre Favre
La fécondité de l'interrogation : les logiques de situation
Les lacunes de l'entreprise : la méconnaissance des genèses
6. Ce dont sont faites les logiques de situation, par Michel Dobry
Logiques de situations et intention
Genèses et causalité
Action, structures et plasticité des structures
Calculs, dispositions et « adéquation » à la situation
Que faire des résultats ?
Remarques conclusives
7. Dispositions et situation : la démocratie mise à l’épreuve, par Nonna Mayer
Le paradigme minimaliste
L'expérience de la « pommade »
Le jeu des dispositions et de la situation
8. « À Monsieur Schneider ». Quand les ouvriers demandent à leur patron de se présenter à la députation (janvier 1902), par Michel Offerlé
L'objet fait-il le carton ? Fonds privés, fonds publics
SS033
L'objet de deux cartons
Écrire une lettre
À qui écrire ?
Savoir terminer une lettre
Savoirs électoraux
Représenter
Les conditions de possibilité de la polisation dans le rapport de patronage
III. Manières de faire : les manifestation de rue
Introduction
9. Les manifestations de rue entre espace privé et espaces publics,
par Pierre Favre
Thèse 1
Thèse 2
Thèse 3 et 4
10. On n’y voit rien. Le recours aux sources de presse pour l’analyse des mobilisations protestataires, par Olivier Fillieule
La production des sources de presse. Illustration à partir du journalisme environnemental
Les logiques du travail journalistique et la systématicité des biais
Une sélectivité peut en cacher une autre
Si j'avais un marteau
11. Quand droit et politique sont à la fête. La Love– et la Fuck – Parade sous les fourches civilisatrices du droit administratif allemand, par Fabien Jobard
Espace public et espace urbain à Berlin
Lorsque le droit déploie sa puissance de définir
Quand passe le droit, qui danse encore ?
Conclusion : dansons en droit, pensons le droit
12. L’organisation du travail des CRS et le maintien de l’ordre, par Dominique Monjardet
Le système de travail CRS
Vie collective et relations professionnelles
V. Manières de voir : les inconographie du politique
Introduction
13. Foule ouvrière et manifestation ouvrière. Étude comparée de deux représentations, et de quelques autres,
par Pierre Favre
14. Italia : une allégorie faible ? Système iconographique et identité nationale dans l’Italie de la fin du XIXe siècle, par Catherine Brice
L'Italie et ses représentations multiples
Un système iconographique sans Italia, le Vittoriano
15. L’image fixe en questions. Retour sur une enquête de réception du discours graphique du Front national, par Alexandre Dézé
Les préalables de l'enquête
Saisir la réception en contexte
De la réception du sens dénotati à la con-construction de sens connotatif
Notoriété de la marque FN et spécificité du discours graphique frontiste
16. Le paysage comme représentation et comme volonté. Autour d’un problème public, par Danny Trom
Annexes : L'atelier du populiste
Le questionnaire d’épistémologie de Pierre Favre
La bibliographie invisible, Pierre Favre
Bibliographie de Pierre Favre.