Des empires sous la terre
Histoire écologique et raciale de la sécularisation

Mohamad AMER MEZIANE

On appelle généralement « sécularisation » le phénomène qui aurait vu les sociétés occidentales sortir du règne de l’hétéronomie et entrer dans l’ère de l’histoire et de l’autonomie. Dès lors les humains, guidés par la Raison, auraient construit un monde libéré des croyances et des superstitions.
C’est une tout autre histoire que raconte ce livre, une histoire dans laquelle la proclamation d’un monde sans Dieu est le fruit d’une « impérialité » hantant l’Europe et ses colonies depuis l’échec de la réunification de l’Empire chrétien par Charles Quint – un monde impérial qui s’annonce, dès la fin du XVIIIe siècle, comme le seul ayant dépassé les religions et ainsi capable de les réconcilier. Mais cette affirmation n’est possible qu’au prix de la racialisation de l’islam et de sa réduction à un universalisme concurrent, insécularisable et irrémédiablement « fanatique », ouvrant ainsi la voie à l’expansion européenne vers l’Afrique et l’Asie.
Outre la dimension raciale de la sécularisation, ce livre en met au jour une seconde, écologique celle-là. En l’absence d’un Royaume de l’au-delà, la Terre devient le seul monde « sacré », et l’exploitation de ses sols et sous-sols la source unique de la légitimité de l’Empire. Aiguisée par les rivalités interimpériales (entre la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne), la ruée sur les biens terrestres s’est peu à peu muée en destruction de l’écosystème global. Ainsi pouvons-nous faire remonter la crise climatique à ce surgissement impérial-séculier et qualifier l’ère qu’il a ouverte de « Sécularocène ». C’est la critique du Ciel qui a bouleversé la Terre.

Version papier : 22 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sciences humaines
Parution : 20/05/2021
ISBN : 9782348040467
Nb de pages : 352
Dimensions : 154 * 240 mm
ISBN numérique : 9782348046438
Format : EPUB

Mohamad AMER MEZIANE

Mohamad AMER MEZIANE
Mohamad Amer Meziane est agrégé et docteur en philosophie. Il est actuellement chargé de recherches et enseignant à l’université Columbia de New York. Il est également membre du comité de rédaction de la revue Multitudes.

Extraits presse

Dans une enquête passionnante, le philosophe Mohamad Amer Meziane explore les racines du processus de sécularisation, qui a conduit à la séparation du politique et du religieux. Et montre que l’effacement de Dieu n’a jamais été le but de ce grand mouvement, dont le mobile était d’abord impérial et colonial. La fuite des dieux a été un effet collatéral de ce changement de discours, qui a engendré un nouveau rapport, prédateur, à la nature. Impérialisme, crise écologique et sécularisation sont indissociables. […] Telle est l’originalité du travail de Meziane : mettre au jour les liens souterrains qui unissent sécularisation, domination coloniale et destruction de la nature.

2021-05-26 - Octave Larmagnac-Matheron - Philosophie Magazine

 

En tissant des liens inédits entre sécularisation, colonisation et catastrophe écologique, Mohamed Amer Meziane pose les bases d'un travail qui n'a vraisemblablement pas fini d'ouvrir des horizons de pensées radicalement nouvelles, et peut-être même, révolutionnaires…

2021-06-05 - Louisa Yousfi - Hors-série

 

Et si les territoires africains et asiatiques colonisés et exploités par l’Europe avaient été le théâtre des premiers pas de la destruction de l’écosystème global ? Dans Des empires sous la terre le philosophe Mohamad Amer Meziane fait l’hypothèse que « la critique du Ciel » – façonnée par l’Europe au cours de ces trois derniers siècles comme une manière de s’émanciper des religions, sous la forme de ce qui serait plus tard appelé « sécularisation » – a en retour « bouleversé la Terre ».

2021-09-07 - Pablo Maillé - Usbek et Rica

 

Un livre puissamment original, qui apporte une contribution d’envergure à la critique postcoloniale et décoloniale, à la pensée écologique et aux théories critiques du sécularisme.

2021-10-01 - Ostiane Lazrak - Revue Études

 

Les conséquences de cet ouvrage sont considérables. Il faudra du temps pour les méditer, les déplier, en mesurer la portée

2021-10-11 - Lundi Matin

 

Vidéos






 

Table des matières

Prologue
Introduction

La sécularisation est un ordre
La race et l’impérialité de la sécularisation
Après la critique du sécularisme : la foi sans rites et les rites sans foi
Vers une écologie de la sécularisation
1 - La République professant l’islam
L’orientalisme est-il « islamique » ?
L’Empire du siècle est l’État laïque
2 - Comment l’universalisme républicain est né de la sécularisation impériale
Énoncer l’universel dans les philosophies impériales de l’histoire
Comment la colonisation de l’Afrique a laïcisé la France
3 - La race et l’inconvertible : une théorie de l’indigénat
Le sang inconvertible et le musulman catholique
Le double visage du Léviathan
L’apartheid en Afrique du Nord
Les divisions raciales de l’Afrique
4 - Anatomie de l’État fossile : la question du Sécularocène
Sur l’État fossile dans ses rapports avec le capital
De la sécularisation à la vapeur
Comment les rivalités inter-impériales ont conduit au réchauffement climatique
5 - La race et les évangiles de l’empire
La sécularisation impériale entre Inde et Algérie
L’union évangélique à la recherche de son Empire
Le IVe Reich de Hegel
La triarchie européenne, ou les trois Empires séculiers et fossiles
6 - Le cercle des revenants
Pourquoi la dissémination coloniale de l’impérialité n’est pas la mondialatinisation du christianisme
L’impérialité et la critique de la gouvernementalité
L’impérialité des revenants
L’empire du multiple et la mort de l’Un
Le rôle de l’impérialité de l’Occident dans l’accumulation du capital
Épilogue.

Droits étrangers

UNDERGROUND EMPIRES
An Ecological and Racial History of Secularization

This book offers a new approach to colonial racism and global warming. By proposing the concept of the “Secularocene,” it examines in an unprecedented way how the secularization of empires has contributed to transforming the planet.
Underground Empires traces the overlap between three series of events: the secularization of institutions, the racialization of Muslim populations in Asia and Africa, and the exploitation of underground resources on a global scale. In so doing, it lays the foundation for a new philosophy of history.
ÂÂ


Mohamad Amer Meziane is a philosopher and currently a postdoctoral fellow at Columbia University in New York, where he teaches. He is a member of the editorial board of the journal Multitudes.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com