Mission civilisatrice  - Dino COSTANTINI

Mission civilisatrice
Le rôle de l?histoire coloniale dans la construction de l?identité politique française

Dino COSTANTINI

À la fin des années 1990, la question coloniale a surgi au cœur du débat public français. Elle a donné lieu à d'âpres oppositions, parfois définies comme une « guerre des mémoires », entretenant souvent l'image schizophrène de deux France, celle de l'universalisme républicain et celle de l'arbitraire colonial. C'est pour dépasser cet affrontement que Dino Costantini propose, dans ce livre, de revenir sur le lien ambigu qu'ont entretenu la théorie des droits de l'homme et le pouvoir colonial, en s'appuyant notamment sur l'analyse des écrits des savants et politiciens des années 1930. L'auteur montre ainsi comment la question coloniale a influencé en profondeur la construction de l'identité politique de la France de 1789 à la veille des décolonisations : le colonialisme français a régulièrement violé dans les colonies les principes démocratiques et humanistes dont il se faisait le chantre dans sa patrie et, grâce à l'idée de « mission civilisatrice », il a progressivement transformé ces principes en un instrument de justification de la domination.
La persistance de cette rhétorique dans le débat public actuel rend précieuse la relecture de la critique postcoloniale proposée par Dino Costantini dans la dernière partie du livre, à travers l'étude des œuvres d'Aimé Césaire, d'Albert Memmi et de Frantz Fanon. Leur contestation de la réduction de l'humain à l'Européen constitue le point de départ incontournable pour la construction d'un universalisme qui sache finalement dépasser les équivoques culturalistes. Et qui permette enfin la décolonisation de l'imaginaire politique français et occidental.

Version papier : 24,40 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit de l'Italien par Juliette FERDINAND
Collection : Textes à l'appui / Études coloniales
Parution : février 2008
ISBN : 9782707153876
Nb de pages : 288
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Dino COSTANTINI

Dino Costantini, docteur en science politique et philosophie politique, enseigne les théories sociologiques à l’université Ca’Foscari de Venise, et il est assistant de recherche dans le projet Euroethos à l’université de Trente. Il a notamment publié la traduction italienne de De la noblesse de la peau de Henri Grégoire et de nombreux articles sur la question coloniale.

Extraits presse

« Revenant sur un passé désormais placé sous les feux de l'actualité, ce livre scrute les discours sans se pencher sur les pratiques. Se situant du côté des idées politiques, il contribue à éclairer un débat brûlant, le colonialisme ayant, selon l'auteur, fortement subverti l'idéal républicain. »
LIBÉRATION

« Ce livre a été entamé bien avant que la question coloniale ne ressurgisse avec une certaine véhémence dans le débat public français. Ce débat qui a donné lieu à une "guerre de mémoires" et à l'expression d'une forte tension entre universalisme républicain et arbitraire colonial, est pourtant en phase avec l'ouvrage que nous livre Dino Constantini. Ce docteur en science politique et philosophie propose ici de revenir sur le lien ambigu qu'ont entretenu les théories des droits de l'Homme avec le pouvoir colonial, en s'appuyant notamment sur l'analyse des savants et politiciens des années 1930. »
HOMMES ET LIBERTÉS

« Les meilleurs éclairages proviennent souvent de chercheurs qui pensent notre réalité nationale à distance, de l'extérieur. On se souvient de l'apport d'un Paxton sur Vichy. Ici, c'est un Italien, professeur à Venise, qui tente de sortir des schémas réducteurs qui opposent aujourd'hui les tenants de la défense à la valeur positive de la colonisation occidentale à ceux qui dénoncent dans la colonisation le seul règne du mal et qui considèrent que les injustices d'aujourd'hui sont le simple prolongement de la fracture coloniale d'hier, comme le font Pascal Blanchard et Nicolas Bancel. »
VIENT DE PARAÎTRE

PRESSE

 

Table des matières

Remerciements - Introduction - I / La République, l'universel, l'exception - 1. La vocation à l'universel de la République - La lutte contre le privilège - Intégration nationale et transcendance républicaine - Nation et citoyenneté - 2. La République et l'exception coloniale - Un catalogue des pathologies - La Révolution et l'esclavage - L'exception coloniale - La première abolition de l'esclavage - Le rétablissement de l'esclavage et l'« esprit de famille » européen - La « noblesse de la peau » - 3. Naissance d'une mission - Un « engagement nécessaire » - L'exception algérienne - Une République coloniale ? - II / Les stratégies de légimisation du « nouveau discours colonial » français - 4. La « mission » civilisatrice - Qu'est-ce que la colonisation ? - Coloniser, civiliser - Unité et différences du genre humain - Une mission tutélaire - La différence coloniale et l'histoire universelle - 5. La mise en valeur du globe - Les ressources naturelles, patrimoine commun de l'humanité - Colonies de peuplement et d'exploitation - Travail et civilisation - 6. Le colonialisme comme mission européenne - L'Exposition coloniale internationale de Paris (1931) - La crise de l'autorité morale européenne - Défense de l'Occident - Renoncer à l'inégalité raciale pour sauver le prestige de la « race dominatrice » - Un premier épilogue : la Conférence africaine française de Brazzaville - III / La réaction post colonial à l'universalisme colonial européen - 7. Le Discours sur le colonialisme d'Aimé Césaire - Critique du « réductionnisme européen » - Les contrôleurs de l'opinion - Colonialisme et hitlérisme - Dialectique de la Négritude - Au-delà des pièges culturalistes - 8. Les Portraits d'Albert Memmi - Un métis de la colonisation - Le colonialisme comme maladie européenne - Colonialisme et racisme - Le « portrait mythique » du colonisé - Le refus de soi - De la révolte à l'indépendance - La persistance du préjugé colonial - 9. Les Damnés de la terre de Frantz Fanon - Un Antillais en Algérie - Démystifier l'humanisme - Racisme et culture - Violence et action - Mésaventures de la conscience nationale - Imaginer un nouvel humanisme - Conclusion - Bibliographie sélective - Index des noms de personnes.

Droits étrangers

CIVILIZING MISSION

The role of colonial history in the construction of French political identity



Since the beginning of the nineties, the issue of colonialism has swept through the French political landscape. The passionate debate has raised questions of memory, setting competing group's recollections against one another, and fostering the picture of a schizophrenic country torn between the ideal of republican universalism and the arbitrary nature of colonial rule. Dino Costantini goes beyond such clashes to bring the reader a thorough investigation on the ambiguous ties between colonial power and the concept of Human rights.


Dino Costantini, holds a PhD in political science and political philosophy. He lectures on sociological theories at The university of Venice.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites