Le Triangle et l'Hexagone
Réflexions sur une identité noire

Maboula SOUMAHORO

Le Triangle et l’Hexagone est un ouvrage hybride : le récit autobiographique d’une chercheuse. Au gré de multiples va-et-vient, l’autrice converse avec la grande et les petites histoires, mais également avec la tradition intellectuelle, artistique et politique de la diaspora noire/africaine. Quels sens et significations donner au corps, à l’histoire, aux arts, à la politique ?
À travers une écriture lumineuse, Maboula Soumahoro pose son regard sur sa vie, ses pérégrinations transatlantiques entre la Côte d’Ivoire des origines, la France et les États-Unis, et ses expériences les plus révélatrices afin de réfléchir à son identité de femme noire en ce début de XXIe siècle. Ce parcours, quelque peu atypique, se déploie également dans la narration d’une transfuge de classe, le récit d’une ascension sociale juchée d’embûches et d’obstacles à surmonter au sein de l’université.
Cette expérience individuelle fait écho à l’expérience collective, en mettant en lumière la banalité du racisme aujourd’hui en France, dans les domaines personnel, professionnel, intellectuel et médiatique. La violence surgit à chaque étape. Elle est parfois explicite. D’autres fois, elle se fait plus insidieuse. Alors, comment la dire ? Comment se dire ?

Version papier : 16 €
Version numérique : 10,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : février 2020
ISBN : 9782348041952
Nb de pages : 160
Dimensions : 140 * 205 mm
ISBN numérique : 9782348058493
Format : EPUB

Maboula SOUMAHORO

Maboula SOUMAHORO
Maboula Soumahoro est docteure en civilisations du monde anglophone et spécialiste en études africaines-américaines et de la diaspora noire/africaine. Elle est maîtresse de conférences à l’université de Tours et présidente de l’association Black History Month, dédiée à la célébration de l’histoire et des cultures noires.

Extraits presse

Le témoignage de la fondatrice et présidente du Black History Month, manifestation qui ambitionne de promouvoir l’histoire et les cultures issues des mondes noirs, est riche d’enseignements et amène à réflexion sur le processus de racialisation, le désir de retour en une Afrique fantasmée, le panafricanisme, la revendication d’une diaspora noire.

02/02/2020 - Séverine Kodjo-Grandvaux - Le Monde Afrique

 

« À l’aune des pages qui ont précédé, je décide d’être noire. Non pas de la manière dont l’histoire m’a définie et façonnée sur la base de mon corps. Je suis noire de la manière dont les corps qui ressemblent au mien ont réagi, combattu, contesté, résisté et se sont soustraits à ces tentatives anciennes, répétées et organisées d’infériorisation ». Maboula Soumahoro conclut ainsi sa passionnante réflexion sur l’identité noire, dans un livre qui paraît cette semaine aux éditions de la Découverte : Le Triangle et l’Hexagone. Son histoire de transfuge de classe et de fille d’immigrés ivoiriens ayant finalement rejoint New York pour ses études rencontre la longue histoire du commerce triangulaire et de la diaspora noire/africaine, dont elle est spécialiste. Ou comment une intellectuelle devient son propre sujet d’étude.

01/02/2020 - Manuel Cervera-Marzal - Hors-Série

 

Maîtresse de conférences en langues et littératures anglophones à l’université de Tours et spécialiste de la diaspora noire/africaine, Maboula Soumahoro met son parcours personnel en perspective de la grande Histoire. Et questionne ainsi son identité de femme noire française. Situé entre essai et autobiographie, Le Triangle et l’Hexagone : réflexions sur une identité noire est publié à La Découverte.

09/02/2020 - Fanny Arlandis - Télérama

 

Table des matières

Introduction. Parole noire/Noire parole
De la diaspora
Quel est ce « je » ?
1. Le triangle
Chronotope
Des implications scientifiques et personnelles
Une tradition intellectuelle
La question du retour
2. Parcours universitaire
Orbite noire
Étudier en France
Étudier outre-Atlantique
3. L’Hexagone
« Aux grands MCs, la banlieue sera toujours reconnaissante »
2005 : « Par tous les moyens nécessaires, réparer l’offense »
Parole publique
Black History Month (BHM)/Journées Africana
Pour en finir avec la charge raciale
Conclusion. Noires sont les orbes ou ce que la beauté doit au chaos
Remerciements

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites