La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Ethnologie et anthropologie / Vivre avec les animaux     

Vivre avec les animaux
Une utopie pour le XXIe siècle

Jocelyne PORCHER

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse
foreign rights

Vivre avec les animaux - Jocelyne PORCHER
Imprimer la fiche



 

Dans notre monde radicalement artificialisé, seuls les animaux, en nous rappelant ce qu’a été la nature, nous permettront peut-être de nous souvenir de notre propre humanité. Mais saurons-nous vivre avec eux ? Le voulons-nous encore ? Car l’abattage de masse des animaux, considérés comme simples éléments des « productions animales », leur inflige une terreur et une souffrance insoutenables, tout en désespérant les éleveurs.
Qu’est-ce que l’élevage ? Quelles différences entre « élevage » et « productions animales » ? Quelle est la place de la mort dans le travail avec les animaux ? Peut-on améliorer leur sort dans les systèmes industriels ? Faut-il « libérer les animaux » comme le proposent certains philosophes ? En répondant ici à ces questions, Jocelyne Porcher explique en quoi la capacité des hommes à coexister pacifiquement dépend de leur capacité à vivre en paix et dignement avec les animaux. Et pourquoi, dès lors, sauver l’élevage en évitant son assujettissement au système d’exploitation et de mise à mort industrielles pourrait être une des plus belles utopies du XXIe siècle.

Sommaire
Préface
, par Alain Caillé - (Re)vivre avec les animaux
Introduction
1. Qu’est-ce que l’élevage ?

Découvertes et apprentissages
La zootechnie, la « science de l’exploitation des machines animales »
Poser les lances
2. Les promesses du travail
Travail et émancipation
Reconnaissance du travail et jugement du lien
L’élevage, une nuisance dont on ferait mieux de se passer ?
3. Les « productions animales »
Contagion de la souffrance et souffrance éthique
Une analogie particulièrement dérangeante
4. La mort des animaux
L’abattoir industriel : « Les temps difficiles »
Tuer les animaux
5. Le vivant sans la vie
À quoi (qui) sert le « bien-être animal » ?
Libérez les animaux ?
Le stade ultime des productions animales : la viande in vitro
6. Vivre avec les animaux, une utopie pour le XXIe siècle
Sauvages et domestiques : le loup et la brebis
Le statut des animaux domestiques
Un bon boulot
Les conditions de vie au travail
La place de la mort des animaux dans le travail
La collaboration des animaux au travail
Conclusion : écoutons les animaux
Bibliographie.
Jocelyne Porcher revient ici le parcours qui l'a conduite à quitter Paris en 1981 pour élever des animaux à la campagne, puis faire des expériences sur le "bien être animal" a destination de l'industrie agroalimentaire, et enfin revenir vers les éleveurs en tant que sociologue du travail. Une telle trajectoire lui donne un regard lucide et sans concession sur les souffrances partagées par les éleveurs et leurs animaux du fait de l'accélération des cadences. En s'appuyant à la fois sur Karl Marx et sur Marcel Mauss, elle imagine une autre relation de travail entre les hommes et les animaux, faite de dons et de contre-dons, ou le revenu tiré de la production de viande ne serait pas une exploitation, et où la mise à mort ne serait pas une domination.

01/07/2011 - Frédéric Keck - Le Monde des Livres

 

Son travail consiste à étudier les relations de travail entre les humains et les animaux. Elle plaide pour le fait d'observer de très près les animaux, pour nous aider à nous rappeler notre propre humanité. Ce nouveau livre attire l'attention car il s'attache à bien faire la différence entre l'élevage et la production animale. L'auteur oppose clairement ces deux notions et explique que la façon de considérer la relation des hommes aux animaux révèle le type de société dans lequel on peut vivre. Jocelyne Porcher plaide en faveur du bien être animal mais en lui donnant un véritable contenu utilitaire pour apaiser la problématique de la mort des animaux abattus. Elle combat la notion de production animale, qui supprime toute relation affective avec les animaux et dont le stade ultime est la production de viande in vitro dans des usines à viande.

08/07/2011 - Thierry Michel - La Marne agricole

 

Son travail consiste à étudier les relations de travail entre les humains et les animaux. Elle plaide pour le fait d'observer de très près les animaux, pour nous aider à nous rappeler notre propre humanité. Ce nouveau livre attire l'attention car il s'attache à bien faire la différence entre l'élevage et la production animale. L'auteur oppose clairement ces deux notions et explique que la façon de considérer la relation des hommes aux animaux révèle le type de société dans lequel on peut vivre. Jocelyne Porcher plaide en faveur du bien être animal mais en lui donnant un véritable contenu utilitaire pour apaiser la problématique de la mort des animaux abattus. Elle combat la notion de production animale, qui supprime toute relation affective avec les animaux et dont le stade ultime est la production de viande in vitro dans des usines à viande.

15/07/2011 - Thierry Michel - L'Union paysanne

 

Dans cet ouvrage passionnant, Jocelyne Porcher interroge notre rapport aux animaux et, plus généralement, au vivant. Partant de la problématique de l'élevage intensif et de la production animale, elle en arrive à une réflexion en profondeur sur la place qu'occupe l'homme dans la nature au XXI° siècle.

24/07/2011 - La Marseillaise

 

On mesure d'autant mieux la considérable portée critique de ce livre tendre, violent, si bien écrit et au titre faussement bucolique, Vivre avec les animaux, qu'on comprend de quelle expérience de vie et de quel courant épistémologique et politique il provient. Présenté comme une utopie pour le XXI° siècle, mais sans la moindre nostalgie d'un âge d'or, ce texte est écrit par une jeune femme au parcours exceptionnel, qui aura abandonné un travail de bureau pour devenir éleveuse de brebis et qui est passé par plusieurs formations et épreuves zootechniques avant d'entrer à l'INRA en tant que chercheuse. Par son travail, elle ne cesse de mettre en cause les pratiques imposées par la filière viande aux hommes et aux femmes qui s'occupent du bétail. Et, comme elle refuse de dissocier la condition des animaux de celle des éleveurs, c'est toujours aussi un regard de sociologue qu'elle porte sur ces questions.

16/09/2011 - Elisabeth de Fontenay - La Quinzaine littéraire

 

Accusés par la plupart de nos concitoyens comme contribuant au réchauffement climatique, les animaux domestiques sont souvent qualifiés de pollueurs ! Jocelyne Porcher, chargées de recherche à l'INRA, a déjà derrière elle quinze années de travaux pratiques sur le terrain de l'élevage: son livre tente d'effacer la confusion régnant entre l'élevage et la production animale. Entre les deux, une rupture radicale de rapport au monde a eu lieu, étudiée ici de l'intérieur, avec les éleveurs, les chercheurs et les employés en productions animales, sous les angles sociologique, économique, scientifique et politique. En lisant ce livre, les vrais éleveurs se reconnaîtront et tous les autres lecteurs apprendront comment coopérer intelligemment avec les animaux.

01/09/2011 - Nature et progrès

 

LIVING WITH ANIMALS


In our now radically artificialized world, only animals may allow us to access our own humanity. Seeking to understand humans' relationship with animals, whether livestock or pets, this book examines the issues at stake : What is breading ? What differences exist between « stock breeding » and « animal husbandry » ? How do we deal with death when working with animals ? Can the fate of animals be improved in industrial systems ? Do we need to « liberate animals » ?


Jocelyne Porcher is a researcher at the Institut national de la recherche agronomique. Her original studies on the relationship between animals and humans have attracted much attention. Amongst her books : Éleveurs et animaux, réinventer le lien. (PUF, 2002) ; Bien-être animal et travail en élevage. (Éd. Educagri/INRA, 2004) ; Cochons d'or,l'industrie porcine en questions. (Quae, 2010).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016